Focus sur Albin Michel Imaginaire

Le 26 septembre 2018, le département éditorial Albin Michel Imaginaire voyait le jour en publiant 3 romans très différents :

  • Anatèm T1 de Neal Stephenson
  • Mage de bataille T1 de Peter A. Flannery
  • American Elsewhere de Robert Jackson Bennett

A la tête de cette collection, on retrouve Alexis Esménard et Gilles Dumay qui dirigeait auparavant la collection Lunes d’encre, chez Denoël.

Depuis, AMI a publié 21 romans ainsi qu’un Guide des genres et sous-genres de l’Imaginaire signé Apophis. C’est ainsi l’occasion de faire le point sur tous les titres parus et sur ce que l’on sait des futures publications. Voici une sélection selon les genres et thèmes abordés afin de se faire une meilleure idée de sa variété:

  • Dans le registre du space-opera:

Sémiosis de Sue Burke : le roman raconte la colonisation d’une planète sur plusieurs générations. Le livre parle de cohabitation, d’altérité, de différences et d’acceptation. Un très bon planet-opera qui nous fait découvrir différentes formes de vie.

Le magicien quantique de Derek Künsken : un roman mélangeant space-opera, thriller, arnaque et intelligence artificielle. Un roman plein d’action où on ne s’ennuie pas.

Les étoiles sont légion de Kameron Hurley : un space opera féministe, le livre ayant la particularité d’avoir uniquement des personnages féminins, roman assez original, étrange et clivant.

La trilogie La Fleur de Dieu de Jean-Michel Ré: un roman dans la veine de Dune mettant en scène un enfant extraordinaire, un seigneur de la guerre et la Fleur de Dieu, remède à de nombreux maux.

Quitter les monts d’automne d’Émilie Querbalec : une des dernières parutions d’AMI, le roman fait d’ailleurs partie de la sélection de romans de science-fiction de la rentrée par Numerama. Un très beau roman qui amène son lecteur dans un voyage entre les genres.

  • Dans le registre du post-apocalyptique:

La cité de l’orque de Sam J.Miller : un roman qui nous fait découvrir un 22ème siècle où les bouleversements climatiques ont englouti une bonne partie des zones côtières et où des cités flottantes ont vu le jour. Un roman choral où l’on suit des personnages très différents, à l’univers très travaillé et des thématiques actuelles.

Un océan de rouille de C.Robert Cargill : un roman écrit par un spécialiste de cinéma et scénariste de plusieurs films où l’humain n’existe plus. Les robots ont pris le dessus et vaincu les hommes. Un récit bourré d’actions et très visuel.

Le livre de M de Peng Sheperd : un livre assez singulier qui raconte une apocalypse inhabituelle dans laquelle les gens commencent par perdre leur ombre puis leurs souvenirs. Un roman particulièrement prenant et qui se lit très vite malgré ses 600 pages.

  • Dans le registre de la fantasy:

Les deux tomes de Mage de bataille (voir tome 1, tome 2 , tome 1, Mage de bataille T.2) de Peter Flannery: de la fantasy épique avec des dragons et des démons, des scènes de combats fascinantes, un roman qui apparait classique mais qui offre un véritable plaisir de lecture.

Le chant mortel du soleil de Frack Ferric : premier roman d’un auteur français chez AMI, roman bourré de qualités et de testostérone mais aussi de poésie et de réflexions.

La marche du levant de Léafar Izen : un roman qui dépeint une Terre qui met Trois cents ans pour tourner sur elle-même. Un roman qui émerveille très souvent, qui donne envie de voyager, de réfléchir aussi à notre Terre. Je l’ai classé en fantasy mais le livre est à la frontière de 2 genres.

La fin des étiages et Rivages de Gauthier Guillemin: deux romans assez inclassables (sur le site de AMI, ils sont classés rubrique inclassable, post-apo et steampunk). Cependant, les deux romans parlent de notre rapport à la nature et de la manière dont on la traite. Le second tome a des aspects plus steampunk et se différencie du premier par un récit plus tourné vers l’action.

  • Dans le registre du fantastique:

American Elsewhere de Robert Jackson Bennett : un roman de 800 pages extrêmement prenant, avec des références à Lovecraft et à Stephen King. Une utilisation brillante du surnaturel, un excellent questionnement sur la réalité, et de nombreuses thématiques font de ce roman une grande réussite.

Une cosmologie de monstres de Shaun Hamill: Un hommage à Lovecraft et un roman intelligent, rythmé, très immersif. L’auteur mélange l’histoire d’une famille ordinaire sur une longue période, et du surnaturel.

  • Dans le registre du voyage temporel:

Terminus de Tom Swerterlitsch : ce roman propose un mélange entre thriller et science-fiction avec des voyages temporels vers des futurs possibles et en toile de fond une menace implacable et glaçante. Un roman très prenant avec une histoire complexe.

  • Dans le registre inclassable:

Anatèm – Tome 1 et 2 de Neal Stephenson : roman longtemps réputé intraduisible, AMI a réussi à relever le défi avec Jacques Collin à la traduction et a scindé le roman en 2 tomes. Gilles Dumay décrit Anatèm comme « Le nom de la rose 4000 ans après une apocalypse nucléaire », on comprend mieux la qualification d’inclassable. Une œuvre riche et complexe qui a obtenu de nombreux prix.

  • Concernant les futures parutions

La situation sanitaire a pas mal bouleversé les parutions de cette année. Émissaires des morts de Adam-Troy Castro qui devait paraitre en mai 2020 a été repoussé et devrait paraitre le 6 janvier 2021. Le roman est un space-opera, la couverture est signée Manchu et la traduction Benoit Domis. Toutes les infos sur le roman sont : ici. Par ailleurs, le 4 décembre la novella “Avec du sang sur les mains” d’Adam-Troy Castro sera disponible gratuitement en numérique. Selon la chronologie du cycle, il s’agit de la première enquête d’Andrea Cort.

Les Maîtres-Enlumineurs (Foundryside en VO) de Robert Jackson Bennett paraîtra au printemps prochain. L’illustrateur de la couverture sera Didier Graffet. La traduction sera de Laurent-Philibert Caillat. Toutes les infos sur la trilogie sont ici.

rough proposé et retenu pour la couverture

Parmi les autres futures parutions, AMI a acquis les droits de traduction en langue française du second roman de Derek Künsken, The Quantum Garden, la suite directe du Magicien quantique. La traduction sera de Gilles Goullet. Les infos sont ici.

Même chose pour Tomorrow and Tomorrow de Tom Sweterlitsch, l’auteur de Terminus. Tomorrow and tomorrow est en fait son premier roman. Les deux romans ne sont pas liés. La traduction sera de Michel Pagel qui avait déjà traduit Terminus. La couverture devrait être réalisée par Aurélien Police. La parution est prévue pour le printemps 2021. Plus d’infos ici.

Certainement de belles lectures en perspectives.

16 commentaires

  1. Très sympa cet article. A voir toutes les sorties rassemblées je me rends compte que c’est dans le genre fantastique qu’AMI m’a le plus étonné même si en space op, il y a également eu du très original.
    Et puis vivement les prochaines sorties, j’ai très hâte de lire de nouveau du Robert Jackson Bennett !

    Aimé par 1 personne

  2. Que du bon à venir, vivement ! 😀
    Et je remarque qu’il y a un léger prisme « cinématographique » à ce label (droits déjà signés ou juste des références à d’autres films), ce qui n’est pas pour me déplaire d’ailleurs.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s