Mage de bataille T.2

mage_de_bataille_tome_2_hd

Après un tome 1 très prenant mais assez classique dans son cheminement, on pouvait craindre un second tome un peu bateau, avec juste un bon dénouement. Mais c’était sans compter sur le talent et l’envie de l’auteur de nous faire plaisir. Car c’est là où je trouve ce roman exceptionnel : il est fait pour des lecteurs aimant la fantasy, par un auteur que l’on sent adorer cela, immergé depuis longtemps, qui y a touché visiblement au travers de jeu (de rôles ?), et qui veut faire partager sa passion.

Ce deuxième tome commence avec la situation que l’on avait quitté en fin de tome 1 : les 3 jeunes héros, jeunes officiers tout juste sortis de leur formation militaire, doivent partir pour le front de manière à protéger le royaume contre les assauts des possédés, de plus en plus pressants à l’Est. Mais la guerre va devenir de plus en plus intense, le royaume cerné de toute part, et la reine se retrouve à prendre des décisions difficiles.

L’histoire se densifie un peu, avec notamment la « conspiration » des thaumaturges et un approfondissement des liens entre dragons et mage de bataille, et des révélation sur les Dragons Noirs. Mais l’intérêt de la lecture est ailleurs, il se situe dans l’enchaînement ininterrompu des scènes d’actions et réunions décisives de conseils de guerre, qui amènent à un dénouement comme j’en ai rarement lu au  niveau intensité et durée.

Si le tome 1 présentait deux scènes tout à fait géniales, ce tome en comporte encore plus. L’auteur a un talent certain pour raconter les batailles de manière très visuelle et réaliste. On sent le joueur de wargame fantasy (warhammer ?) qui décrit précisément tout ce qu’il se passe, chaque bataille étant aussi épique que le siège de Légende de Gemmel qui serait filmé par Peter Jackson, mais écrit sur 100 pages… C’est assez rare d’avoir des batailles massives aussi réalistes en fantasy ! La charge de la cavalerie lourde pour sauver les dalwhinnies… j’ai rarement eu des frissons en lisant un tel texte.

Les personnages du livre évoluent beaucoup, et doivent affronter des choix de plus en plus difficiles. Falco n’est pas ménagé, et va vite avoir toute la pression sur les épaules. Heureusement qu’il a son dragon… un peu comme Harold dans le dessin animé éponyme! Les deux autres héros du premier tome sont un peu plus en retrait, mais tiennent leur rôle, et demeurent attachants, tout comme les personnages de la reine ou de son émissaire. Les mages de bataille prennent la place qui leur est due, et on se rend compte encore plus de leur importance dans ce tome.

Pour faire un bon livre, il faut un bon méchant. Règle de base, mais bien appliquée ici : le démon du premier livre était fort, mais en fait une broutille face à l’armada qui vient peupler ce tome. L’assassin est juste monstrueux, le geôlier une horreur, et on apprend à découvrir l’étendue du pouvoir du marquis. Ils font mal, sont méchants (voire pire), mais on n’en attendait pas moins d’eux !

En conclusion, ce livre est une gourmandise, un super moment de plaisir, une lecture sans prise de tête. On peut lui reprocher le côté relativement prévisible de quelques scènes, et une fin un peu heureuse, bien que l’horizon ne soit pas du tout clair à la fin du livre, mais sinon c’est du tout bon. A lire absolument pour tout amateur de fantasy !

Voir aussi: Mage de bataille tome 1- (Célindanaé)Mage de bataille tome 2 (Célindanaé) Mage de bataille tome 1 (Lhotseshar)

Autres avis: Lutin 82, PhookaXapurFantasy à la carteLes chroniques du chroniqueurDionysos,  L’ours inculte (pour les 2 tomes)

madaille2

Auteur: Peter A. Flannery

Éditeur : Albin Michel

Parution: 09/01/2019

Falco Danté était un gringalet dans un monde en guerre. Pire, Falco était méprisé, mis à l’écart, à cause de son père qui fut un immense mage de bataille avant de sombrer dans une folie meurtrière. Mais à l’Académie de la guerre, Falco a bien changé : il est devenu plus puissant, il a gagné le respect de ses compagnons d’arme. Il ne lui reste plus qu’une épreuve pour devenir un mage de bataille à part entière : le rite d’Assay. S’il réussit, il aura le droit d’invoquer son dragon, son âme sœur dans la lutte contre les Possédés. Dans le camp adverse, son ennemi juré, le démon Marchio Dolor progresse sans relâche vers la victoire. L’humanité ne s’est jamais trouvée aussi proche de l’extinction totale. Pour Falco et ses compagnons, l’heure de la bataille finale va bientôt sonner.

Publicités

20 commentaires sur “Mage de bataille T.2

Ajouter un commentaire

    1. Oui une bonne introduction à la fantasy, pour des gens qui apprécieraient déjà le genre. Car sans nous en rendre compte on a déjà assimilé pas mal de standards de la fantasy présents dans le livre, donc pour les néophytes complets ça peut sembler trop complexe.

      Aimé par 1 personne

    1. Le côté Légende / lutte désespérée contre un ennemi trop nombreux est ici encore plus souligné par l’ultra puissance des démons, en plus des troupes quasi infinies. Le « bonus » dans mage de bataille est qu’il n’y a pas 1 affrontement décisif et limite désespéré mais plusieurs, à la manière du Seigneur des anneaux.

      Aimé par 1 personne

    1. Je pense qu’il parle effectivement à tous les amateurs de médiéval fantastique. Il y a certes des grosses ficelles, mais c’est tellement efficace qu’on pardonne vite ces petits défauts. Le seul truc qui m’ait chiffonné réellement c’est d’avoir voulu // attention spoiler // garder la reine en vie.

      Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :