Objectif Lune: de la science à l’imaginaire

La lune est au centre de l’actualité de cette année 2019, qui va voir célébrer le 21 juillet les 50 ans du premier pas sur notre satellite, effectué par Neil Armstrong. La lune a depuis très longtemps marqué notre monde par son influence sur la Terre et par les légendes qu’elle a fait naitre dans notre imaginaire. Ainsi, voici un article consacrée à notre satellite et à l’importance qu’elle peut avoir en imaginaire. Bien entendu, cet article ne se veut ni exhaustif ni un article scientifique.

La lune, son histoire

Depuis la nuit des temps, la lune éclaire le ciel, offrant une lumière changeante et se faisant timide durant le jour. La lune est le seul satellite naturel de la Terre et notre plus proche voisin à 384 000 km de nous en moyenne. Son diamètre moyen est de 3 474 km, ce qui en fait le cinquième plus grand satellite du Système solaire. Elle est environ 4 fois plus petite que la Terre. Sur la Lune, la gravité est 6 fois moins forte que sur la Terre. Une épaisse couche de poussière, le régolithe, recouvre toute la surface lunaire. La lune tourne sur elle-même et autour de la terre. Elle met exactement la même durée pour faire les 2 tours soit 27.3 jours, ce qui explique qu’elle nous expose toujours la même face et qu’il y a ce qu’on appelle une face cachée de la lune. La lune nous offre différentes formes dans le ciel, tout d’abord fin croissant qui grossit peu à peu pour devenir un quartier, puis cette moitié grossit à son tour ( phase de lune gibbeuse) jusqu’à devenir pleine et nous offrir sa splendeur entière. Puis le changement se produit dans l’autre sens au même rythme jusqu’à ce que la lune disparaisse dans le ciel, le tout s’étant écoulé en 29.5 jours. On appelle ce cycle la lunaison.

carte-des-mers-lunaires

On peut observer assez facilement la lune depuis notre Terre. Ayant vu de grandes taches sombres à sa surface, les hommes ont pensé que c’étaient des océans et les ont ainsi nommé mers. En fait, ce sont des étendues de régolithe qui ont une concentration supérieure de basalte d’origine volcanique, et il n’y a pas de mers sur la lune. Le relief de la lune est ponctué de cirques et cratères provenant des impacts de météorites sur sa surface. La lune n’a pas d’atmosphère, le ciel y est complétement noir et le sol est constituée principalement de roches.

Plusieurs théories s’affrontent concernant l’origine de la lune. On a tout d’abord pensé que la lune était un astéroïde piégé par l’attraction lunaire il y a des milliards d’années. Puis que la lune était une partie de la Terre qui aurait été détachée par fission. La théorie la plus répandue est que la lune est issue d’une collision entre la Terre et un embryon de planète en formation. Cela se serait produit il y a 4 milliards d’années, des planètes primitives tournaient autour du Soleil, parmi elle la Terre et une beaucoup plus petite, Théia. Les deux se seraient percutées violemment projetant des pierres et poussières dans l’espace. Celles-ci grâce à l’attraction terrestre et en tournant autour de la Terre se seraient regroupées puis auraient formé un seul bloc, la lune primitive. Toutefois, cela n’a pas été prouvé mais constitue l’explication la plus communément admise.

La lune a de nombreuses influences sur la Terre. La plus connue est bien entendu les marées. Le mouvement de révolution de la Lune autour de la Terre provoque un effet gravitationnel différentiel sur les océans entrainant une augmentation locale du niveau de l’eau. Chaque rivage connait deux marées hautes et deux marées basses toutes les 24 heures. Il existe des calendriers de marées qui donnent les heures de celles-ci. Le passage de la lune a aussi une influence sur l’activité sismique, mais de faible importance. La lune a aussi une influence sur l’obliquité de la Terre, la lune stabilise le mouvement de notre planète en faisant en quelque sorte contrepoids. C’est d’ailleurs grâce à cet angle de la Terre que le climat s’est stabilisé avec les saisons, favorisant l’apparition de la vie.

La conquête de la lune

La lune ayant fait rêver les hommes depuis de nombreuses années, ceux-ci ont voulu poser un pied sur  la Lune. À la fin des années 50 seuls les États-Unis et l’Union soviétique peuvent envoyer des fusées dans l’espace. La rivalité entre les 2 pays les a amené à se surpasser. En 1961, l’URSS réussit l’exploit d’envoyer un cosmonaute, Youri Gagarine, autour de la Terre. La même année, le président Kennedy promet qu’un homme marchera sur la lune avant 1970. Le programme Apollo est alors mis en place prévoyant la construction d’une très grande fusée, les capsules spatiales pour les vols habités. L’URSS poursuit elle aussi le rêve et fait alunir une sonde automatique en 1966.  Fin 1968, la mission Apollo 8 fait le tour de la lune.

Puis Apollo 11, embarque 3 hommes à bord de la fusée Saturn 5, à destination de la lune le 16 juillet 1969. Le voyage dure 3 jours et le 19 juillet, Apollo 11 est en orbite lunaire. Deux astronautes, Buzz Aldrin et Neil Armstrong, montent à bord du module lunaire qui va alunir. Le 21 juillet 1969 à 3h56 précises, Neil Armstrong fait de la lune le premier objet non terrestre à être visité par l’homme et déclare : »C’est un petit pas pour un homme mais un bond de géant pour l’humanité ». Ce pas de géant a donné de nombreux espoirs de conquête spatiale à l’homme, mais pour le moment la lune reste la seule à avoir vu des hommes se poser sur elle. Depuis, onze autres hommes ont foulé le sol de la Lune avec le programme Apollo. Cependant, la NASA envisage à nouveau d’envoyer des hommes sur la Lune dans les prochaines années. Le projet Constellation est un projet spatial habité avec pour but de rester plus longtemps sur la Lune. Les agences spatiales ont pour projet d’établir des bases lunaires où les astronautes resteront 6 mois afin de faire des études scientifiques et des explorations.

 Les légendes concernant la lune

La lune dans la mythologie:

La Lune a depuis longtemps marqué les hommes qui se sont posés de nombreuses questions à son sujet.  Les hommes lui ont attaché de nombreuses légendes et ont même associé des divinités à la Lune. Artémis était la déesse grecque de la chasse et de la Lune. Les romains avaient une déesse nommée Luna, représentée avec un croissant de lune sur la tête. Le Dieu égyptien Thot était un homme à tête d’ibis couronné d’un disque lunaire. On trouve également des divinités pour le soleil et la lune chez les japonais avec Amaterasu associée au Soleil et son frère Tsukuyomi, associé à la Lune. Il y a plus de 4000 ans, en Mésopotamie (dans l’actuelle Irak) le peuple de la Cité d’Ur construisit un temple géant appelé ziggourat où était vénéré Nanna, leur dieu de la lune. Le temple fut réutilisé 1500 plus tard par les Babyloniens pour honorer leur dieu de la lune appelé Sîn.

final_5444e5728fc260.14635079

Les croyances:

Les croyances concernant la lune sont nombreuses. On a même nommé les habitants de la Lune les Sélénites, du nom de la déesse grecque Séléné, associée à la lune avant d’être remplacée par Artémis. La lune influencerait le comportement humain, ce qui a même donné le mot lunatique. Elle jouerait aussi sur le sommeil, les nuits de pleine lune, le sommeil étant plus difficile à trouver. Des études ont même été menées pour étudier l’influence de la pleine lune sur le sommeil, mais sans véritable consensus sur un réel effet. Parmi les croyances populaires, il y aurait un lien entre le cycle menstruel et la lune qui influerait aussi sur le sexe des enfants à naitre et sur les accouchements. La lune influerait même sur le blanchiment du linge! Les ongles et les cheveux pousseraient plus vite s’ils sont coupés durant la pleine lune. Les diverses formes de la lune évoquent aussi plusieurs choses selon les pays, cela peut aller d’un visage féminin à un lapin. La lune pourrait même causer la folie chez certaines personnes, ou augmenter les troubles mentaux. La magie était aussi en relation avec la lune et les sorcières choisissaient d’invoquer la déesse de la Lune lors des nuits de pleine Lune, optimisant leurs pouvoirs magiques.

La Lune aurait aussi une influence pour certaines personnes en matière de jardinage et d’agriculture avec des phases propices aux semailles. Certaines opérations horticoles comme les boutures ou greffes seraient plus profitables les soirs de pleine lune. Le calendrier lunaire a eu une grande importance dans l’histoire, il était plus facile à établir que le calendrier annuel et a ainsi servi pendant très longtemps et a influencé les méthodes agraires et les récoltes.

Les lycanthropes:

Mais la légende la plus importante concernant notre satellite est celle sur les créatures mythiques tirant leur force de la lune, et pouvant passer de forme humaine à forme bestiale les nuits de pleine lune. Le lycanthrope, plus connu sous le nom de loup-garou, est un humain capable de se transformer en loup ou en créature proche du loup. Les causes de cette transformation peuvent venir d’une malédiction ou de la morsure d’un loup ou d’un autre lycanthrope. Dans la majorité des légendes, la transformation se déclenche obligatoirement à chaque pleine lune. Les histoires de lycanthropes sont anciennes et on en rencontre déjà dans l’antiquité, mais elles ont atteint leur apogée au moyen-âge. Ils sont décrits comme des créatures maléfiques ayant une force colossale et pouvant tuer de nombreuses personnes durant les nuits de pleine lune. Ils oublient à leur réveil ce qu’ils ont fait dans leur corps de loup. Ils sont ainsi des créatures doubles, tout à fait normales le jour et des monstres la nuit. En cela, ils rejoignent les vampires, n’acquérant leur puissance qu’à la nuit tombée. Les deux créatures subissent une malédiction liée aux astres: le soleil tue les vampires, la lune transforme les lycanthropes. Le loup-garou fait le lien entre l’homme et l’animal alors que le vampire fait le lien entre le monde des hommes et celui des morts.

419b450f

Le thème de la lycanthropie a ensuite envahi la littérature et les films qui ont introduit la vulnérabilité des lycanthropes à l’argent. La pleine lune est toujours vu comme la responsable des transformations dans les croyances modernes mais cela n’a pas toujours été le cas. Au 13ème siècle, en Angleterre, les hommes qui se métamorphosaient en loups le faisaient lors du nouveau cycle de la lune. Au 19ème siècle, la lune rousse est responsable des transformations. Le fait de dormir seul lors de certaines nuits d’été à la pleine lune pouvait aussi être cause de malédiction. Enfin naitre les nuits de pleine lune pouvait faire que l’on devienne un futur lycanthrope.

Le mythe des lycanthropes est lié à la lune et au loup qui hurlaient souvent à la lune mais aussi aux légendes nordiques. Les légendes sur les transformations en animaux se retrouvent dans de nombreux pays. Dans les sagas nordiques, on parle de femmes louves appelées vargynfur. Elles étaient les compagnes des guerriers berserkir, qui partaient à l’assaut en poussant des cris de bêtes et des hurlements de loups. Leurs adversaires croyaient avoir affaire à des guerriers mi-hommes mi-bêtes. Ces guerriers sont liés à la légende des lycanthropes mais ils sont une réalité historique, certes romancée dans les sagas.

Il y a beaucoup de légendes liées à la lycanthropie de par le monde, la France ne fait pas exception. La religion en a fait des créatures infernales liées au Diable. Ils ont presque toujours symbolisé le mal sauf dans certaines œuvres récentes qui tentent de renverser le mythe.

La Lune dans l’imaginaire

La lune a inspiré les hommes et on la retrouve dans de nombreux livres avec plus ou moins d’importance. Un des premiers auteurs à parler d’un voyage à destination de la lune est Cyrano de Bergerac en 1650 dans une nouvelle L’Histoire comique des États et Empires de la Lune. Le texte est une satire de son époque et sera suivi de Histoire comique des États et Empires du Soleil. Ces deux récits sont considérés comme appartenant à la science-fiction.

En 1835, Edgar Allan Poe publia une nouvelle intitulée Aventure sans pareille d’un certain Hans Pfaall, où un certain Hans Pfaall décide de partir de Rotterdam en ballon pour se rendre sur la lune. Dans l’esprit de l’écrivain, ce texte était une forme de canular et il prévoyait une suite aux aventures de son héros. Mais il fut victime du Grand Canular Lunaire (Great Moon Hoax) qui débuta le

Jules-Verne-De-la-Terre-à-la-Lune-fin-du-voyage

Parmi les romans les plus connus où on retrouve la lune, il y a De la Terre à la Lune, de Jules Verne paru en 1865. Il fut suivi 4 ans plus tard par Autour de la Lune. Le roman se déroule après la fin de la guerre de Sécession où un groupe de scientifiques et d’artilleurs tente d’envoyer un obus habité par trois hommes en direction de la Lune. Le livre a été adapté de nombreuses fois au cinéma et à la télévision. H. G. Wells s’intéressa également à la lune dans Les Premiers Hommes dans la Lune en 1901. Un scientifique invente un métal révolutionnaire permettant de créer l’apesanteur et grâce auquel il construit un astronef. Il va sur la lune à bord de l’astronef et découvrent que celle-ci est peuplée par la civilisation souterraine des Sélénites.

J. R. R. Tolkien a également mentionné la lune dans sa mythologie de la Terre du Milieu mais là pas question de voyage spatial. Tilion est le dieu de la Lune et d’Arien la déesse du Soleil. On trouve par ailleurs des loups-garous en Terre du milieu notamment dans Le Silmarillion, ils parcouraient le Beleriand durant le Premier Âge.

Dans les années 50 et 60, plusieurs écrivains s’intéressèrent à la lune. Robert A. Heinlein raconte le projet du premier atterrissage sur la Lune, à la fin des années 70  dans L’Homme qui vendit la Lune publié en 1950. Il publia également Révolte sur la Lune, en 1966, roman dans lequel en 2075 la lune est colonisée et peuplée par trois millions d’habitants. C’est en fait un lieu de relégation où sont envoyés les détenus et les révolutionnaires. Les villes lunaires sont enterrées, on circule dans des tunnels. Arthur C. Clarke publie deux romans avec la lune en toile de fond : Les Gouffres de la Lune en 1961 et Naufragés de la Lune en 1962. Les romans se situent au 21ème siècle et la lune a été colonisée. C’est une base pour la recherche scientifique et un lieu touristique. On peut y faire une croisière sur une des mers lunaires. René Barjavel publie en 1962, Colomb de la lune, roman où les Français décide d’envoyer un homme sur la lune en se servant du Mont Ventoux comme base spatiale. Hergé dans 2 albums devenus très célèbres, Objectif Lune, en 1953 et On a marché sur la Lune en 1954, s’intéresse au voyage spatial en direction de la lune. Les détails sont proches de la réalité avec l’utilisation de scaphandres, la pesanteur réduite sur la lune, et le ciel noir.

On aurait pu penser que la lune allait lasser les écrivains après les premiers pas de l’homme sur la lune pourtant elle continue à inspirer. En 1977, John Varley commence la série des Huit mondes avec Le Canal Ophite. Dans cet univers, l’humanité a été chassée de la Terre par une invasion extra-terrestre et vit sur la Lune et à travers l’espace. Il poursuivra dans cet univers avec Gens de la lune en 1992, puis avec Le Système Valentine en 1998, et plus récemment avec Blues pour Irontown, traduit cette année en France.

Johan Heliot a écrit une Trilogie de la Lune constituée de La Lune seule le sait en 2000 puis La Lune n’est pas pour nous en 2005 et  La Lune vous salue bien en 2007. Dans cet univers, les Ishkiss, des extraterrestres sont arrivés de très loin dans la galaxie et se sont installés sur la Lune. Ils disposent de grandes avancées technologiques qu’elle partage avec la France.

lunadeloup

Une autre trilogie avec la lune comme toile de fond est en cours, on la doit à Ian Mac Donald. Le premier tome Luna est paru chez Denoël en 2017 et le second Luna : Lune du loup en 2018. La trilogie se situe dans les années 2110 sur la lune colonisée par les humains et peuplée par 1,5 millions d’habitants. La lune fournit des ressources nécessaires au fonctionnement de la terre comme l’hélium qui sert à la production d’électricité. Suite à cette colonisation, cinq grandes entreprises sont nées, elles sont surnommées les Dragons.

Emmanuel Chastellière s’est également intéressé à la lune dans un recueil de nouvelles, Célestopol qui se déroulent dans un univers commun. L’empire russe a créé la cité de Célestopol sur la lune, la cité est recouverte par un dôme. On y trouve des automates, des canaux de sélénium. La ville est dirigée par un Duc qui a presque tout pouvoir.

La lune fait son cinéma

La lune est également présente dans le septième art souvent sous forme d’adaptation de romans. Elle est apparue dans les premiers films de Georges Méliès qui en a fait un personnage dans La Lune à un mètre en 1898 et dans Au clair de la lune ou Pierrot malheureux en 1908. Le voyage vers la lune a inspiré de nombreux films qui traitait du voyage en lui-même sans que l’on voit notre satellite. Le roman de H.G.Wells, les premiers hommes dans la lune a été adapté une première fois en 1919 par Bruce Gordon et J. L. V. Leigh puis en 1964 par Nathan Juran.

La Femme sur la Lune  est un film muet réalisé par Fritz Lang et adapté du roman de Thea von Harbou, Une femme dans la Lune. Il est sorti au cinéma en 1929. Il retrace un voyage vers la lune sous fond de mine d’or. Dans Destination… Lune !, un film américain de Irving Pichel, un scientifique et un militaire américains,  travaillent sur un projet de conquête de la Lune qui sera une réussite. De la Terre à la Lune est un film américain de Byron Haskin, datant de 1958. Il est adapté des deux romans de Jules Verne, De la Terre à la Lune et Autour de la Lune.

Apollo_thirteen_movie

Dans 2001, l’Odyssée de l’espace, réalisé par Stanley Kubrick en 1968 la lune est présente mais ce n’est pas la seule. Le film est devenu culte et fut un des plus gros succès du box-office. L’histoire est basée sur plusieurs nouvelles d’Arthur C. Clarke qui a aussi écrit un roman du même titre paru en 1968.

Dans Les Aventures du baron de Münchhausen en 1988, Terry Gilliam fait voyager son personnage vers la lune en ballon confectionné avec des culottes de femme. Sur la lune, il y a un Roi et une Reine qui ont la capacité de séparer leur tête de leur corps et sont d’une humeur lunatique. En 2010, dans Moi, moche et méchant, le personnage principal essaye de voler la lune en la rendant toute petite.

Les films sur la conquête de la lune et les vols spatiaux ont également été à l’honneur. Ron Howard a réalisé en 1995 Apollo 13, qui est une adaptation du livre Lost Moon: The Perilous Voyage of Apollo 13 écrit par Jeffrey Kluger et James Lovell, le commandant de la mission Apollo 13. En 2018, Damien Chazelle réalise First Man : Le Premier homme sur la Lune qui revient sur la mission Apollo 11. Le film est adapté de la biographie officielle de Neil Armstrong, intitulée First man – Le premier homme sur la lune et écrite par James R. Hansen.

Le voyage vers la lune est ainsi ce qui a tout d’abord inspiré les écrivains avec des méthodes plus ou moins réalistes ou farfelues. Autre questionnement d’importance, la lune est elle peuplée? Par quelle forme de vie? Autant de points traités par de nombreux écrivains. Puis, les romans plus récents ont profité des découvertes scientifiques et le voyage vers la lune n’est plus le centre des récits. La colonisation de la lune est venue au cœur des différents romans de science-fiction, les auteurs imaginant comment la vie pourrait être sur la lune en se basant sur les connaissances scientifiques. Mars a peu à peu volé la vedette à la lune dans les récits de science-fiction, néanmoins elle continue de remplir son rôle de muse et on la retrouve toujours dans de nombreux textes. La lune continue à nous fasciner, à nous charmer et même à nous inquiéter parfois. Elle alimente les diverses croyances depuis l’aube des temps et continue de nourrir notre imaginaire pour certainement de nombreuses années.

Eclipse Lune pénombre

Publicités

32 commentaires sur “Objectif Lune: de la science à l’imaginaire

Ajouter un commentaire

  1. Super article, très bien documenté et rédigé. Tu en as déjà d’autres de planifiés ?
    C’est marrant, je voulais lancer sur mon blog une série d’articles similaires, qui aborderaient certaines thématiques sous différents angles puis qui recenseraient les occurrences de ces thèmes et la façon dont ils sont traités dans la littérature, le cinéma, etc. Seulement voilà, cela demande du temps, de l’investissement, et pour l’instant, c’est un peu compliqué pour moi.

    Aimé par 1 personne

    1. Merci beaucoup Acherontia. J’en ai déjà fait quelques uns, ils sont dans la catégorie bestiaire de l’imaginaire: sur les dragons, vampires…
      Pour le moment, je n’ai pas encore réfléchi au suivant car ça prend pas mal de temps il est vrai.

      J'aime

  2. Magnifique article.
    Il faudrait que tu viennes à la maison. Nous ne sommes pas loin de la Cité de l’espace et l’exposition de cette année est sur la Lune.
    Tu te régalerais/régalera.

    ENfin très beau travail que voilà.

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :