Les sept morts d’Evelyn Hardcastle – Stuart Turton

Les sept morts d'Evelyn Hardcastle

Ce roman a vite attiré mon attention suite à de très bons avis sur la blogosphère. Il faut dire que le mélange de roman d’enquêtes et de boucles temporelles a de quoi intriguer. Les Sept Morts d’Evelyn Hardcastle est le premier roman de Stuart Turton. Le roman a été publié en français cette année par les éditions Sonatine. Juste quelques mots sur l’objet livre qui est très réussi, avec une couverture à rabats et avec un plan des lieux où se déroule le roman, et une liste des différents protagonistes.

Dans la famille Hardcastle, je voudrais la fille, Evelyn de retour dans sa famille après 19 ans passés à Paris loin des siens. L’occasion pour la famille Hardcastle de faire une fête pour célébrer son retour. La fête a lieu à Blackheath House, demeure de la famille où personne n’a été depuis 19 ans et où il s’est produit un drame horrible: Thomas, un des fils Hardcastle y a été assassiné enfant. Curieusement, les invités à la fête sont les mêmes que ceux présents il y a 19 ans lors de la mort du jeune Thomas.

Voilà le contexte de départ du roman qui met en avant l’aspect policier du roman et une des trois intrigues du roman, celle de la mort de Thomas Hardcastle, pas entièrement résolue quand commence l’histoire. Puis deux autres intrigues vont se greffer au récit. tout d’abord celle de la mort de Evelyn Hardcastle qui donne son titre au livre. Puis la dernière intrigue qui explique le titre et donne tout son sel et son originalité au roman: le fait qu’il y ait 7 morts d’Evelyn. C’est bien entendu là qu’entre en scène les fameuses boucles temporelles mentionnées plus tôt. Le narrateur revit en effet la même journée à plusieurs reprises, la journée de la fête qui se termine par la mort d’Evelyn Hardcastle. Mais il y a une différence avec Phil Connors, le personnage interprété par Bill Murray dans Un jour sans fin, auquel fait référence la quatrième de couverture : le narrateur est contraint à changer de corps chaque jour pour revivre la même journée jusqu’à ce qu’il résolve l’énigme de savoir qui a tué Evelyn Hardcastle.

Le récit commence par une mise en place des lieux, du contexte, tout cela vu au travers du premier hôte dans lequel se retrouve le narrateur, Aiden Bishop. Puis tout se complexifie assez vite avec les nombreux personnages présents et leur rôle dans l’enquête. Heureusement, au début du livre, on trouve une liste des différents personnages avec leur rôle dans l’histoire. Cela aide bien à se retrouver par moments. L’enquête menée par Bishop est un véritable labyrinthe d’autant plus qu’il lui faudra essayer de deviner qui est de son côté ou non. La construction du roman est extrêmement brillante, elle se tient au millimètre près, aucune erreur et pourtant ce n’était pas évident tant la situation de départ est complexe. Certes, il faut de temps à autre faire appel à sa mémoire ou à la liste de personnages et être concentré. Mais le roman est tellement immersif qu’il se lit très vite et ça aide à mieux comprendre. Le roman a beau faire plus de 500 pages, c’est un véritable page turner dont on a du mal à s’arracher, surtout dans les 200 dernières pages (que j’ai lu d’une traite!).

Du point de vue policier, enchaînements des événements et boucles temporelles, le roman est une parfaite réussite. J’avoue avoir été un peu déçue de l’explication du pourquoi de tout cela. Même si tout se tient également, je m’attendais à autre chose d’un peu plus compliqué. Néanmoins cela ne gêne absolument pas et n’a pas gâché mon plaisir de lecture.

Les Sept Morts d’Evelyn Hardcastle est ainsi un savant mélange de policier et de science-fiction. La construction est vraiment extraordinaire, utilisant brillamment les boucles temporelles. Le roman prend très vite le lecteur dans ses filets en l’impliquant dans la résolution d’une enquête complexe. Un roman ingénieux  et parfaitement réussi!

Autres avis: FeydRautha, Gromovar , Les lectures du Maki, Touchez mon blogYuyine, Un papillon dans la lune,  le Dragon Galactique, Artemus dada, De livres en livres

7morts

Auteur : Stuart Turton

Éditeur : Sonatine

Parution : 16 mai 2019

Traduction : Fabrice Pointeau

Ce soir à 11 heures, Evelyn Hardcastle va être assassinée.
Qui, dans cette luxueuse demeure anglaise, a intérêt à la tuer ?
Aiden Bishop a quelques heures pour trouver l’identité de l’assassin et empêcher le meurtre.
Tant qu’il n’est pas parvenu à ses fins, il est condamné à revivre sans cesse la même journée.
Celle de la mort d’Evelyn Hardcastle.

 

 

 

 

 

 

 

27 commentaires sur “Les sept morts d’Evelyn Hardcastle – Stuart Turton

Ajouter un commentaire

  1. Contente de te voir rejoindre le clan des convaincus par Evelyne Hardcastle et ses sept morts ! ^^
    Comme tu dis : c’est ingénieux et très, très réussi. Passionnant à crever. Franchement la barre est placée très haut et je me demande déjà de quel style sera fait le prochain *.* !

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :