Autorité-Jeff VanderMeer

Autorite_1608

J’ai un peu hésité après avoir lu Annihilation à lire la suite, et puis la curiosité  a été plus forte que le reste. J’ai eu envie d’en apprendre plus sur la zone X, et je suis donc repartie dans l’univers créé par Jeff VanderMeer pour le second tome de cette trilogie. L’auteur fait partie du mouvement de la Weird littérature, genre mixte avec un univers réaliste, mélangeant horreur, fiction urbaine et prenant comme influence le « old weird » avec notamment comme représentant Lovecraft.

L’influence de Lovecraft se fait sentir dans cette trilogie. Pas de monstres étranges ou de tentacules qui se promènent, non, mais une ambiance très proche de certains textes de l’écrivain de Providence. En effet, la zone X qui est au cœur de l’intrigue de la trilogie, c’est un peu comme la couleur tombée du ciel dans la nouvelle éponyme de Lovecraft: un phénomène inexpliqué qui change complètement un endroit. Cependant, la couleur de la zone X serait plutôt verte, une zone surnaturelle où la nature reprendrait ses droits et dont l’homme serait exclu. On ne sait pas vraiment ce qui a provoqué cette zone X ni ce qu’elle est vraiment. Des expéditions ont été s’aventurer dans la zone, et ont essayé d’en apprendre plus, sans réel succès. Une organisation secrète a été chargée de gérer ces expéditions et tout ce que l’on sait sur la zone X: le rempart Sud.

Ce second tome est très différent du premier. Annihilation se déroulait presque exclusivement dans la Zone X, et les personnages principaux étaient des femmes dont on ne connaissait pas les noms, seulement la fonction. Dans ce second volume, le récit se passe en dehors de la Zone X, le personnage principal est un homme, et tandis que le premier roman était tourné vers la peur, celui-ci fait penser à un roman d’espionnage. Pourtant, la zone X est toujours en toile de fond, semblant attendre son heure pour se manifester, laissant planer un danger omniprésent, une contamination lente rappelant une étrange couleur venue du ciel.

L’intrigue de ce second tome commence là où le précédent s’arrêtait. La dernière expédition envoyée en zone X qui était au cœur du premier roman, voit 3 de ses membres réapparaître. La psychologue n’est pas revenue de cette aventure, et les membres du rempart Sud ignorent ce qui lui est arrivé. Elle n’était pas seulement psychologue mais également la directrice du Rempart Sud. Pour la remplacer à ce poste, John Rodriguez, surnommé Control, est choisi. Il doit essayer de trouver des réponses à tous les mystères de la Zone X. Tout ceci dans un contexte difficile, avec des secrets, des complots. Autant dire que sa mission n’est pas aisée et les interrogatoires de la biologiste ne facilitent pas les choses.

L’intrigue de ce second tome est intéressante mais ne fait pas beaucoup avancer les choses. On apprend assez peu d’éléments sur la zone X. Mais son intérêt n’est pas vraiment là. C’est un roman où l’auteur prend son temps pour installer une atmosphère, en jouant sur la réalité, sur la façon dont les personnages perçoivent les choses, ancrant ainsi le roman dans le fantastique. La tension monte peu à peu avec des éléments étranges qui apparaissent, faisant douter sur la réalité des événements. Le surnom du personnage principal « control » est ainsi mis à mal, lui qui est pris dans les filets du Rempart Sud, de la zone X, de son entourage et des jeux de pouvoir.

Ce second tome de la trilogie du Rempart Sud est donc très différent du premier mais il offre une lecture très plaisante et intrigante. Au delà d’une réflexion sur la manière dont on traite notre environnement, la trilogie explore de nombreux thèmes et installe une ambiance angoissante en jouant sur la réalité. Il ne me reste plus qu’à lire le dernier tome de cette trilogie pour voir si le niveau se maintient.

Voir: Tome 1

Autres avis: Just a word, Lullaby, Blackwolf

mde

Auteur: Jeff VanderMeer

Traducteur: Gilles Goullet

Éditeur : Le Livre de Poche (03/10/2018)
Au Diable Vauvert (05/10/2017)
Cela fait maintenant trente années que l’on tente de percer les mystères de la Zone X, ceinturée par une frontière invisible, où tout signe de civilisation a disparu. Douze expéditions, toutes tragiquement inutiles, ont été supervisées par un organisme gouvernemental tellement secret qu’il en est quasi oublié : le Rempart Sud.
Fraîchement nommé à sa tête, John Rodriguez, dit Control, hérite d’une équipe méfiante et désespérée, d’une masse de questions, de notes secrètes et d’heures d’enregistrement
étrangement anxiogènes. Dans Autorité, les questions d’Annihilation trouvent des réponses.
Loin d’être rassurantes…

 

 

Publicités

8 commentaires sur “Autorité-Jeff VanderMeer

Ajouter un commentaire

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :