Annihilation-Jeff VanderMeer

annihilation

Ce livre m’intriguait depuis pas mal de temps, suite à différents avis sur la blogosphère. Son édition en poche et la bande annonce de l’adaptation au cinéma m’ont fait acheter le livre et le lire dans la foulée. Une fois le livre lu, j’avoue que le fait d’adapter ce roman au cinéma me laisse plus que perplexe tant il repose sur la suggestion, l’imagination. J’ai d’ailleurs revu la bande annonce depuis et je suis encore plus circonspecte tant elle a l’air de peu correspondre à ce que j’ai lu. C’est une adaptation de la trilogie si j’ai tout bien suivi, cela vient peut-être de là. Le film est réalisé par Alex Garland qui a à son actif l’excellent Ex Machina, ce qui me rassure un peu mais attendons de voir avant de se faire une opinion.

Revenons en à nous moutons et au roman qui est le premier tome de la trilogie du rempart Sud. Le rempart Sud est le nom d’une mystérieuse organisation qui enquête sur  la Zone X. Cette zone est apparue il y a plusieurs années aux États-Unis et est matérialisée par une frontière qui semble être en mouvement. Aucun humain n’y habite, seulement une nature sauvage, abritant des espèces inconnues de l’homme. Plusieurs expéditions d’hommes et de femmes préparés et entraînés pendant de longues semaines sont allés explorer la zone X sans véritable succès. Ils ne sont soit jamais revenus, soit transformés et très malades. Une douzième expédition est alors envoyée, contenant uniquement des femmes désignées par leurs fonctions au sein de l’expédition.

Le roman pose ainsi dès le début beaucoup de questions et donne le ton de ce qui sera le reste du récit. La narration est faite à la première personne par le journal de bord de la biologiste. Les autres membres de l’équipe sont une psychologue, une géomètre, et une anthropologue. Chacune doit tenir un journal de bord lors de l’expédition pour que le rempart Sud puisse par la suite les étudier et mieux comprendre ce qui s’est passé, les vidéos étant interdites. Les quatre femmes ont d’ailleurs pu se préparer à leur venue dans la zone X en lisant les comptes rendus de leurs prédécesseurs.

Ce qui surprend au début de la lecture, c’est qu‘aucun des personnages n’est mentionné par son nom. On les connait seulement par leur métier. Cela est un peu déroutant au début mais on finit par s’y faire. Surtout que la zone X prend de plus en plus d’importance au point de devenir quasiment un personnage du roman. De plus, le roman étant raconté par la biologiste, les autres personnages ont peu d’intérêt et on se moque un peu de connaitre leur nom.

Cet aspect est renforcé par le fait que l’on est très vite plongé dans le récit et que tout va très (presque trop) vite dégénérer. Dès le début du récit, on sent que quelque chose cloche avec la découverte d’une tour souterraine ou d’un tunnel selon les protagonistes, qui n’est mentionnée dans aucun des compte rendus précédents. Les 4 femmes sont alors confrontés à une étrange découverte: toute une série d’écritures étranges sans vraiment de sens. Plus perturbant encore: qui a bien pu écrire ces phrases?

Ce n’est pas le premier des mystères auquel elles vont être confrontées et très vite un climat d’angoisse se met en place. Le récit bascule alors sans qu’on s’en rende vraiment compte, oscillant entre peur et tension. Cette ambiance si particulière est un des points forts du récit qui est combinée avec le fait qu’on ne connait des événements que ce que ressent la biologiste. Un compte rendu de la même histoire fait par une des autres scientifique aurait été forcément différent. On ressent vraiment le malaise de la situation, l’imminence d’un danger, et l’appréhension de la zone X. Je trouve surtout que le roman est marquant pour cela, il instille le doute de manière vraiment prégnante au point qu’on se pose des questions sur tout. La narration à la première personne accentue encore plus l’aspect angoissant et déroutant. La lecture entraîne de plus en plus de questions et de conjectures sur les événements, on doute de tout et plusieurs hypothèses apparaissent : folie, suggestion, obsession, contamination…

La nature occupe une place véritablement essentielle dans le récit, la zone X apparait comme ce que pourrait être la Terre sans humain, une zone où les humains sont chassés par les éléments la composant, où se développe une vie indépendante. Le fait que le personnage principal soit une biologiste prend alors plus de sens. On ressent très bien son émerveillement face aux beautés de la nature, le fait qu’elle se perde dans la contemplation d’un macrocosme. Le roman offre d’ailleurs de superbes descriptions de la nature en opposition aux humains qui apparaissent fades en comparaison. La plume de l’auteur met bien cela en évidence.

Annihilation est un roman très bien construit et qui comporte un lot de mystères importants que ce soit au niveau du sort des précédentes expéditions qu’au niveau de ce qu’est vraiment la zone X. On ressort du roman sans avoir eu toutes les réponses mais ce n’est pas l’important dans le récit. Je ne sais pas encore si je lirai la suite, bien que la balance pèse plus vers le oui, mais ce premier tome par son climat si angoissant est une réussite et j’aime le fait de ne pas vraiment tout savoir.

Autres avis: Boudicca,  Aelinel, BlackWolf, Lorhkan, Gromovar, YogoL’ours inculte,Stelphique,  Xapur, AelinelLecture42, Nebal, Vert, Lune

mde

La Zone X, mystérieuse, mortelle. Et en expansion. Onze expéditions soldées par des suicides, meurtres, cancers foudroyants et troubles mentaux. Douzième expédition.

Quatre femmes. Quatre scientifiques seules dans une nature sauvage. Leur but : ne pas se laisser contaminer, survivre et cartographier la Zone X.

Auteur: Jeff VanderMeer

Traducteur: Gilles Goullet

2014 édition originale

Éditeur : Le Livre de Poche (20/09/2017)
Au Diable Vauvert (11/03/2016)
prix Nebula du meilleur roman 2014 et le prix Shirley-Jackson 2014
Publicités

21 commentaires sur “Annihilation-Jeff VanderMeer

Ajouter un commentaire

  1. Je pense avoir été un peu plus frustrée que toi par le manque de réponses mais dans l’ensemble nous avons encore une fois le même ressenti 🙂 Je pense que je lirai la suite mais surement pas avant quelques temps (et je suis curieuse de voir l’adaptation au cinéma !)

    Aimé par 1 personne

  2. J’ai bien aimé aussi ce premier tome, et je pense poursuivre en lecture cette trilogie (j’attends juste les sorties poche), et peut être envisager la sortie ciné! 😉
    En tout cas, merci pour le lien et j’adore ta photo de mise en scène 😉

    Aimé par 1 personne

  3. J’en garde un bon souvenir, un roman plein de mystères sans que ce soit complètement frustrant. Je suis curieuse de voir l’adaptation en film même si c’est effectivement difficile d’imaginer ce que ça va donner.

    Aimé par 1 personne

  4. Contente que Annihilation t’ait plu ! 🙂 Comme toi, je suis dubitative pour l’adaptation ciné – la BA me donne l’impression d’un film d’action alors que durant ma lecture, j’avais plutôt l’impression d’une atmosphère de plus plus bizarre et oppressante. Bref, un truc pas évident à rendre sur grand (ou petit) écran !
    J’ai lu le tome 2, sans répondre à toutes les questions, il soulève quelques hypothèses intéressantes. Vivement le tome 3 qu’on tire tout ça au clair (ou pas !)

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :