L’appel de Cthulhu Illustré

AppeldeCthulhu_org

Nous avons plusieurs versions différentes de L’appel de Cthulhu, étant deux amoureux des œuvres de Lovecraft. Les diverses traductions, éditions avec cette nouvelle sont venues compléter notre bibliothèque. Pourtant j’ai craqué pour cette version illustrée par François Baranger quand j’ai vu les illustrations. Il y a de nombreuses représentations consacrées à l’univers de Lovecraft, plus ou moins réussies, plus ou moins fidèles. Celles de François Baranger sont splendides et correspondent parfaitement à ce qu’on imagine en lisant du Lovecraft. Voilà pourquoi cette version a rejoint les autres et y trône en très bonne place.

François Baranger est illustrateur pour le cinéma (Harry Potter, Le Choc des Titans), réalisateur de courts-métrages d’animation, mais aussi écrivain. Il a toujours aimé l’univers de Lovecraft et a ainsi décidé de se frotter à l’œuvre de l’auteur américain en commençant par sa nouvelle la plus célèbre. Cthulhu, le Grand Ancien est devenu le symbole des écrits de Lovecraft, et maintenant icône de la pop culture, il était logique de commencer par ce texte écrit en 1926. Une des choses frappantes avec cette nouvelle est qu’elle n’a pas vieilli, sa lecture est toujours saisissante. Tout se joue dans la suggestion comme souvent chez Lovecraft jusqu’au moment final de la rencontre avec Cthulhu, une scène d’une grande intensité où toute l’horreur des Anciens apparait. Les illustrations de François Baranger sur cette partie la mette clairement en valeur avec un Cthulhu détaillé, magnifique dans sa monstruosité et une cité brillamment réussie.

mde

La nouvelle est divisée en 3 parties assez distinctes: la première est centrée sur la découverte des écrits de son grand oncle par le narrateur, la seconde sur le récit de l’inspecteur Legrasse et d’une secte vaudou alors que la troisième parle du récit d’un naufrage en Australie. Le texte de la nouvelle est bien intégré aux illustrations pour former un tout très agréable à lire. La traduction est plus fluide que celle que l’on trouvait dans le livre paru dans la collection Présence du Futur en 1954.

Les dessins de Cthulhu et de R’lyeh sont splendides mais les autres illustrations du livre aussi, avec un très grand travail pour rendre la lecture fluide. Le travail de pagination est parfaitement réussi. Le format du livre rend également hommage aux dessins. Les illustrations de François Baranger magnifient tout simplement le texte. Cette édition est vraiment une très grande réussite. Pour ceux qui n’ont pas encore lu ce texte, cette version est à conseiller, tout comme pour les férus de l’écrivain. Un bel hommage à ce grand texte, en espérant que d’autres suivront!

cof

Autres avis: XapurNebal, Gromovar

Célindanaé

appelcthulhu

Boston, 1926. À la suite du décès, dans des circonstances étranges, de son grand-oncle, Francis Thurston découvre dans les documents dont il hérite l’existence d’une secte vouant un culte à une créature innommable, endormie depuis des millions d’années. Sacrifices indicibles pratiqués dans les bayous de Louisiane meurtres mystérieux perpétrés en divers endroits du globe, artistes sombrant dans la démence après des visions nocturnes terrifiantes, renaissance de cultes ancestraux et surtout , une cité cyclopéenne surgissant de l’océan lors d’une tempête… Thurston va comprendre peu à peu que les recherches de son grand-oncle concernant le culte de Cthulhu étaient bien trop proches de la vérité et que, dans l’ombre, des adeptes œuvrent au réveil de leur dieu païen, prêts à faire déferler la folie et la destruction sur le monde. Les astres sont alignés. La fin est-elle proche ?

Illustrateur : François BARANGER

d’après Howard Phillips Lovecraft

Date de parution : 18/10/2017

Éditeur : Bragelonne

 

 

 

 

 

 

Publicités

16 réflexions au sujet de « L’appel de Cthulhu Illustré »

  1. J’ai eu la chance de le recevoir pour Noël. Tout à fait d’accord avec toi, les illustrations sont parfaitement dans le ton, magnifiques en elles-mêmes, et la nouvelle traduction ajoute un plus à l’ensemble (de toute façon, si je me souviens bien, l’ancienne était assez calamiteuse : ce n’est pas là qu’il y a un marin qui parle dans un patois épouvantable, et qui mentionne des « poissons-guernouilles » ?). Pour moi, c’est un achat indispensable pour le fan de Lovecraft.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s