Spin-Robert Charles Wilson

spin

Quand j’ai commencé à lire des romans de Robert Charles Wilson, j’ai lu un peu partout qu’il fallait absolument lire Spin, que c’était son chef-d’œuvre. Spin est le premier tome d’une trilogie, il est suivi par Axis et par Vortex. Ceci dit le premier tome se suffit à lui-même. Le roman a obtenu le prix Hugo en 2006 et le Grand prix de l’Imaginaire dans la catégorie Roman étranger en 2007.

Le roman est raconté à la première personne, par Tyler Dupree, le personnage principal qui va entreprendre de nous raconter ses mémoires. Le récit oscille ainsi entre deux périodes : en l’an 4 000 000 000 après Jésus-Christ puis dans le passé de Tyler. L’époque de 4 000 000 000 après Jésus-Christ peut vous surprendre, je dirai même doit vous surprendre, mais elle est très vite expliquée dans le récit par les souvenirs de Tyler qui n’est ni immortel, ni vampire ou n’importe quelle autre créature douée de vie éternelle.

Revenons en aux mémoires de Tyler qui commencent quand celui-ci est âgé de 12 ans à une époque ressemblant fortement à la notre. Tyler a pour meilleurs amis Jason et Diane Lawton, des jumeaux habitant la maison d’à côté et légèrement plus vieux que Tyler. Par une belle nuit d’octobre, alors que les 3 amis sont dehors, le ciel devient soudain entièrement noir et il n’y a plus aucune étoile. Cet évènement va avoir un impact fondamental sur les vies des 3 amis et sur le monde en général. En effet, il faut assez peu de temps à l’humanité pour se rendre compte que ce phénomène cache autre chose de plus grande importance: la Terre est en fait entourée d’une barrière qui lui cache les étoiles, la lune, et le soleil est un simulacre. Le plus important est qu’à l’extérieur de cette barrière le temps s’écoule des millions de fois plus vite que sur Terre. Cette barrière va bientôt être appelée « Spin ». Ce qui implique plusieurs choses, mais surtout le principal danger menaçant la Terre : La transformation du Soleil en géante rouge est proche et par conséquent la destruction de la Terre également.

Le roman va suivre l’histoire de Tyler en parallèle de ce qui arrive sur Terre et de toutes les modifications engendrées par le Spin. Comme toujours, chez Robert-Charles Wilson, les personnages sont au centre de l’histoire, et le point fort du roman. Les relations entre Tyler, Jason et Diane sont au cœur du récit et sont bouleversées par l’impact du Spin sur chacun. Diane choisit de s’éloigner de sa famille et de se tourner vers la foi. Tyler choisit de devenir médecin et d’aider son prochain, alors que Jason voue sa vie à essayer de comprendre le Spin et de trouver qui a construit cette barrière et pourquoi. Chacun des trois personnages est attachant, bien construit et humain.

La construction du roman est extrêmement bien maitrisée, les flashback utilisés pour raconter l’histoire permettent de comprendre comment le monde a évolué, comment les connaissances sur le Spin changent et comment les personnages vivent dans cette situation. L’auteur prend son temps pour raconter tout cela, mais ce n’est jamais lent ou superflu. Le roman est long (plus de 600 pages en poche) mais se lit facilement tellement on est pris par le récit.

Avec ce roman, Robert-Charles Wilson construit un excellent roman faisant penser aux grandes épopées, se concentrant sur l’histoire de personnages essentiels et très bien travaillés  pour faire évoluer le récit . Le style de l’auteur est fluide et immersif. Le côté science-fiction est considérable tout en plaçant l’humain au cœur du récit. Un livre captivant, où tout s’imbrique à la perfection, qui traite de beaucoup de thématiques, qui nous questionne et nous transporte. Incontestablement, une très grande réussite!

Célindanaé

Autres avis:Naufragés volontaires, le chien critique, BlackWolf, Gromovar 

Bonus: Spin the Black circle

spin1Une nuit d’octobre, Tyler Dupree, douze ans, et ses deux meilleurs amis, Jason et Diane Lawton, quatorze ans, assistent à la disparition soudaine des étoiles. Bientôt, l’humanité s’aperçoit que la Terre est entourée d’une barrière à l’extérieur de laquelle le temps s’écoule des millions de fois plus vite. La lune a disparu, le soleil est un simulacre, les satellites artificiels sont retombés sur terre. Mais le plus grave, c’est qu’à la vitesse à laquelle vieillit désormais le véritable soleil, l’humanité n’a plus que quelques décennies à vivre…
Qui a emprisonné la terre derrière le Bouclier d’Octobre? Et s’il s’agit d’extraterrestres, pourquoi ont-ils agi ainsi ?

  • Auteur: Robert-Charles Wilson
  • Traducteur: Gilles Goullet
  • Éditeur : Denoël collection Lunes d’encre
  • Parution: 15/02/2007

Cette chronique fait partie du challenge littérature de l’imaginaire et du challenge « Lunes d’Encre » de A.C. de Haenne.

d2_orig

challenge-lunes-dencre-196x300

et du

Challenge: Robert, je t’aime !

crcw

 

Publicités

13 commentaires sur “Spin-Robert Charles Wilson

Ajouter un commentaire

  1. « Incontestablement, une très grande réussite »
    Dans ma PAL ! J’espère que ton avis donnera à d’autres l’envie de spinner.

    Très content que tu es apprécié ce roman, un concentré du meilleur de Wilson
    Tu penses lire Axys ?

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :