Le tropique des serpents

9

4 octobre 2016 par aupaysdescavetrolls

Le tropique des serpents

Sous la plume raffinée et sans pitié de Marie Brennan, retrouvez les aventures d’Isabelle Trent, naturaliste mondialement connue qui a consacré sa vie à l’étude des dragons.
« Bien que peu de gens soient assez âgés pour s’en souvenir, et encore moins assez impolis pour en parler, je fus autrefois vilipendée dans les feuilles à scandales. […] C’est à cette époque de mon existence que je fus accusée de fornication, de haute trahison et d’être la plus mauvaise mère de tout le Scirland. C’est plus que la plupart des femmes peuvent réaliser en l’espace d’une vie et j’admets que j’éprouve une sorte de fierté perverse à y être parvenue.
Ce livre est également, bien entendu, le récit de mon expédition en Érigie. Les avertissements de ma première préface s’appliquent toujours : si les descriptions d’actions violentes, de maladies, de mets étrangers au palais des habitants du Scirland, de religions étranges, de nudité en public ou de gaffes diplomatiques idiotes sont susceptibles de vous gêner, fermez ce livre et passez à quelque chose de plus plaisant.
Mais je peux vous assurer que j’ai survécu à tous ces événements ; il est donc probable que vous survivrez à leur lecture. »

Auteur: Marie Brennan            Édition L’atalante     parution 22 septembre 2016 (Date de parution en langue originale : 2014)     Traduit par : Sylvie Denis

Série : Mémoires, par lady Trent Livre : 2
Mon avis:
J’ai beaucoup aimé le premier tome de cette série qui a obtenu le prix Imaginales dans la catégorie roman étranger traduit ( voir ma chronique du premier tome : une histoire naturelle des dragons) et il me tardait de lire la suite. J’ai donc lu ce tome dès sa sortie. Il est à la fois semblable au premier par sa construction et sa focalisation sur le personnage principal mais aussi différent par le fait qu’il permet de mieux cerner l’univers des romans.
Le roman est toujours raconté à la première personne par le personnage de Lady Trent âgée qui raconte ses mémoires comme dans le premier tome. L’action se déroule 3 ans après la fin du premier livre et la vie d’Isabelle a changé. Son travail commence à être reconnu et elle ne part pas en expédition en tant que « femme de » mais en tant que membre à part entière. Isabelle Trent est à la fois attachante et passionnante. C’est un personnage fort, avec du caractère. Elle sait ce qu’elle veut et comment y parvenir et doit toujours s’imposer dans un monde d’hommes. C’est une femme, scientifique et mère dans ce tome. Si vous n’avez pas lu le premier tome, cette chronique risque de spoiler (désolée). Elle se retrouve en plus mère célibataire et il est très difficile de tout concilier, ses aspirations et son quotidien. Cet aspect même s’il n’est pas au centre du roman a son importance dans l’histoire et dans ce que veut montrer l’auteure. Il touchera certainement plus son lectorat féminin :).
Ce nouveau tome nous fait découvrir un nouveau continent qui ressemble trait pour trait à l’Afrique. La description du pays où se déroule l’action (l’Erigie) est vraiment très bien faite et contribue à l’aspect immersif de ce roman.On est tout de suite plongé dans ce nouveau décor et les illustrations et surtout les très belles descriptions des paysages nous entrainent dans les pas de l’héroïne, on est comme happé par ces décors et on suit avec plaisir les aventures de Lady Trent. Cet aspect est pour moi un des gros points forts du roman. Le ton général et la trame du roman ressemblent assez au tome 1, cependant le fait que l’on change de continent apporte un plus et renouvelle l’intérêt de l’univers. Isabelle est également confrontée à des problèmes de luttes politiques qui la dépassent mais auxquels elle est obligée de faire face. Il est parfois compliqué de suivre les différents partis impliqués dans les luttes politiques à cause des noms qui ne sont pas faciles à retenir mais cette dimension apporte un plus au roman.
On retrouve en effet une trame scénaristique assez similaire au premier ( expédition, aventures, problèmes pendant l’expédition et conséquences). Cependant, l’ajout de nouveaux personnages, de nouveaux pays et de nouveaux dragons permet de passer outre.
Le personnage de Nathalie en particulier est également un personnage féminin assez fort et qui ressemble assez à Isabelle même si elle n’a pas fait les mêmes choix. Cependant, comme dans le premier tome, la narration à la première personne fait que les personnages secondaires passent au second plan. C’est parfois dommage car on aurait bien aimé en savoir un peu plus sur eux, mais Isabelle est un personnage tellement fascinant que cela ne m’a pas gêné plus que ça.
J’ai donc passé à nouveau un très bon moment avec ce tome 2 des aventures de Lady Trent. On y retrouve le même esprit que dans le premier avec à nouveau de très belles illustrations. Le personnage d’Isabelle Trent est toujours aussi passionnant et les dragons n’ont pas livré tous leurs mystères. L’aspect naturalisme mêlé d’aventures est toujours bien traité et le rythme du roman est un peu plus intense que dans le tome 1. Il est cependant dommage que les personnages secondaires aient si peu d’importance. Ce défaut sera peut être corrigé par la suite. Il me tarde de lire la suite des aventures de Lady Trent et de découvrir de nouveaux dragons.
Note: 8.5/10
Célindanaé
Autres avis :Apophis, BlackWolf
Publicités

9 réflexions sur “Le tropique des serpents

  1. […] la lecture des critiques suivantes : celle de Blackwolf (sur la VO) sur Blog-o-livre, celle de Célindanaé sur Au pays des Cave […]

    Aimé par 1 personne

  2. Dionysos dit :

    Boudicca va encore piaffer d’impatience. Merci, hein ! ^^

    Aimé par 1 personne

  3. Lutin82 dit :

    Le tome 1 était plaisant, mais j’avais trop d’attentes. J’ai revue un peu à la baisse pour le tome 2 que je compte lire, en espérant que je sous aussi séduite que toi.

    Aimé par 1 personne

  4. Boudicca dit :

    Je viens d’aller le chercher : j’ai hâte ! 🙂

    Aimé par 1 personne

  5. […] Autres critiques : Apophis (Le culte d’Apophis) ; Blackwolf (Blog-O-Livre) ; Célindanaé (Au pays des cave trolls) […]

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

Contact

Il semble que l’URL du site WordPress ne soit pas bien configurée. Merci de la vérifier dans vos réglages de widget.

Mon profil sur Babelio.com
Les Bergers électriques

Le monde de l'Imaginaire

lesfantasydamanda.wordpress.com/

Un brin de fantasy pour illuminer vos nuits...

Amélire en rouge

À la découverte des littératures de l'imaginaire

Ma Lecturothèque

Résumés et chroniques de mes dernières lectures

*****Mon féerique blog littéraire!!!!!*****

Une trainée de poussiere de fée dans cet océan de livres

Le Grand Bazar d'Apophis

Critiques diverses et variées

Lorhkan et les mauvais genres

Science-fiction, fantastique, fantasy

Albédo

Univers Imaginaires

Les Kroniques de Kalendir

Nouvelles de fantasy (et parfois de S-F !)

Le culte d'Apophis

Voyage au coeur des espaces infinis de la SF, de la Fantasy et du Fantastique

La Bibliothèque d'Aelinel

A la croisée de l'Histoire et de l'Imaginaire

Les Lectures de Xapur

un blog sf + fantasy

La Faquinade

Le site critique d'un Vil Faquin : littératures de l'imaginaire, ciné, jeu et culture geek.

Le Bibliocosme

Un monde pour tous les livres (critique, chronique et analyse)

%d blogueurs aiment cette page :