Les six cauchemars – Patrick Moran

Les-Six-Cauchemars-731x1024

Patrick Moran revient dans l’univers qu’il avait créé précédemment dans son premier roman La Crécerelle avec ce nouveau roman, Les Six Cauchemars toujours chez les éditions Mnémos. Toutefois, on peut se plonger dans celui-ci sans avoir lu auparavant La Crécerelle. Le prologue explique les éléments clés de l’univers et permet d’accéder facilement au récit qui suit. La très belle illustration de couverture est signée Qistina Khalidah comme pour le précédent ouvrage de Patrick Moran.

Le récit débute cinq ans après les événements relatés dans le précédent roman de Patrick Moran. La crécerelle n’est plus que l’ombre d’elle-même, elle n’est plus l’assassin le plus redouté du pays. Elle passe ses journées à boire loin de tout et de tous. Pourtant, son ancienne amie, Mémoire, parvient à la retrouver pour lui confier une mission de la plus haute importance où les talents de la thaumaturge seront plus que nécessaires. Il s’agit de retrouver et tuer cinq dangereux mages menaçant la sécurité des cités-États. La crècerelle n’hésite pas et décide de remplir le contrat proposé, contrat qui va la faire renouer avec une partie de son passé.

Les cinq années passées depuis la fin du précédent roman se voient beaucoup sur les deux héroïnes qui ont chacune considérablement changé. Leurs chemins s’étaient séparés sous une forme d’incompréhension et les deux femmes ont emprunté des voies très différentes. Mémoire est devenue membre du Conseil des cités-Etats et c’est à ce titre qu’elle vient requérir les compétences de son amie. La jeune femme a pris goût au pouvoir et à la politique, elle aime son poste et le pouvoir qu’il lui confère. La rencontre avec la crécerelle avait eu un fort impact sur la vie de Mémoire et cela a continué même si les deux femmes ne se sont pas vues pendant cette longue période. La relation entre les deux femmes a ainsi clairement évolué.

La crécerelle s’est elle-aussi métamorphosée, pas physiquement, elle a gardé ses longs cheveux noirs et sa peu pâle, mais moralement elle n’est plus la même. Elle s’est humanisée, elle n’est plus aussi froide et désabusée qu’auparavant. Sa rencontre avec Mémoire puis ce qu’elle a vécu avec elle a eu un impact sur elle, sur son caractère. Elle a gardé ses capacités de tueuses intactes mais elle apparaît comme moins sombre. Patrick Moran a très bien amené ces changements dans la personnalité de son héroïne, ils apparaissent tout à fait cohérents avec l’histoire et le personnage. Ses capacités magiques en ont aussi été impactées, la crécerelle apparaît plus fragile, elle est toujours aussi combative mais elle souffre beaucoup plus et est constamment en danger.

Les six cauchemars est un roman plus accessible que La crécerelle. L’auteur revient d’ailleurs indirectement sur ce point dans un court texte avant le prologue qui commence comme ceci : »Au sujet de la Crécerelle, les avis divergent. »En effet, le roman avait eu des avis signalant des passages un peu trop abstraits, voire métaphysiques notamment sur l’univers et sa conception. Ce n’est plus le cas dans ce nouvel opus qui est beaucoup plus tourné vers l’action, vers la confrontation. Le roman est toujours de la Dark fantasy, mais l’horreur est moins visuelle, moins démonstrative, elle vient essentiellement du comportement humain.

L’utilisation de la magie apparaît également comme moins complexe qu’auparavant. Elle est toujours très puissante et les affrontements magiques sont très impressionnants et tendus. Le système de magie de ce monde est original et bien pensé, avec des effets thaumaturgiques spectaculaires et différents selon les sorts. L’utilisation de la magie a des conséquences physiques sur celui qui s’y adonne, et plus la magie est puissante, plus elles sont importantes. En effet,  la magie puise directement dans la force vitale de son utilisateur et celui-ci a une suppuration de sang plus ou moins visible selon le sortilège lancé.

La construction non linéaire du récit est à souligner: des chapitres narrant l’histoire au présent alternent avec des chapitres appelés « Reliquat » racontés au passé. Ces chapitres s’attardent sur des éléments du passé de la crécerelle et des autres personnages, et sont racontés à rebours dans le temps. Cette imbrication entre les chapitres permet de clarifier certains éléments de l’intrigue principale. Le roman est assez court et se lit vraiment très vite car l’intrigue est prenante. Le suspense, l’action et la tension sont au rendez-vous. Seul regret, le récit va parfois trop vite et on aurait aimé passer un peu plus de temps en compagnie de la crécerelle, en apprendre peut-être plus sur les fameux six cauchemars.

Les Six Cauchemars offre ainsi un très bon moment de lecture, le roman étant accessible à ceux qui ne connaissent pas l’univers. L’action, la tension et les rebondissements dominent le récit. Patrick Moran nous propose un roman de dark fantasy avec des personnages travaillés, de la noirceur toujours bien présente, des complots et un système de magie spectaculaire. Une belle réussite!

Autres avis: Eleyna, Fantasy à la carte

dav

Auteur :Patrick Moran

Éditions Mnémos

Parution:  20/01/2020

Six petits oiseaux tout beaux et tout fiers… La Crécerelle est l’assassin la plus redoutée de son temps. Mais lorsque Mémoire – son ancienne amie et membre du Conseil des cités-États – la retrouve à la croisée des pistes du désert de Yobanda dans une auberge de caravaniers, la tueuse n’est plus que l’ombre d’elle-même. Mémoire lui propose de tuer cinq mages thaumaturges qui représentent une menace pour la sécurité et la cohésion des cités-États. En acceptant, la Crécerelle va replonger dans son passé, et éveiller des fantômes dont elle aurait préféré ne pas se souvenir. Mais Mémoire joue-t-elle vraiment franc-jeu ? Car après tout, la Crécerelle est elle aussi une thaumaturge et, de fait, une menace potentielle pour les cités-États. Qui, dans ce cas, est à sa poursuite ? Cinq petits oiseaux tout beaux et tout fiers..

14 commentaires sur “Les six cauchemars – Patrick Moran

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s