Moitiés d’âme – Anthelme Hauchecorne

COUV-191039

Moitiés d’âme est la première incursion d’Anthelme Hauchecorne dans la fantasy après plusieurs romans fantastiques. Ce tome est le premier d’une tétralogie appelée « Chroniques des cinq trônes ». Cependant, il peut se lire indépendamment : il propose en effet une histoire complète avec un dénouement, sans cliffhanger. L’ouvrage proposé par les éditions Gulfstream est vraiment magnifique avec une couverture dure et agréable au toucher, des dorures, un ruban marque-page, du papier épais et la tranche décorée au motif du trône de l’hiver.

L’univers fantasy proposé dans ce roman se dévoile peu à peu au fil des pages, et on n’est pas vraiment de la fantasy classique : la mägerie existe mais sous une forme un peu spéciale, car les mages ont besoin d’être deux pour exprimer pleinement leurs pouvoirs. Ils sont ainsi mariés entre eux afin de pouvoir profiter de cette mägerie si importante aux yeux des puissants. Les mariages sont la plupart du temps imposés aux mages sans qu’ils aient leur mot à dire. Le Mägistère les dirige et leur impose beaucoup de choses comme le fait que les parents doivent signaler leurs enfants si ils ont des dons pour la mägerie. La mägerie est influencée par les saisons et les arcanes : celles-ci sont primordiales et déterminent le genre de sorts que les mäges pourront utiliser. Autre point important de l’univers: les humains semblent être la seule race présente mais les Faëes ont existé, elles étaient très puissantes, utilisaient la mägerie et ont été opposées aux humains dans une guerre sans merci. Anthelme Hauchecorne nous propose ainsi un univers solide, avec une magie originale.

L’histoire est celle d’un groupe de caravaniers dont certains sont des mäges. Ces caravaniers ont choisi de vivre au sein de la Sylverëe, une très ancienne forêt où vivaient naguère les Faëes. Parmi eux, se trouvent un couple, Rollon et Liutgarde. Mais Liutgarde, lassée de cette vie austère décide de partir vers le Sud où règne un climat plus propice. Cette décision va amener de considérables changements pour le groupe, et surtout pour Rollon et Liutgarde rattrapés par leur passé et les secrets qu’ils gardent enfouis.

Une des caractéristiques de ce roman est son ambiance assez sombre où les mages sont comme marqués au fer au rouge et subissent leur destin. Les drames sont nombreux, les personnages subissent pas mal d’événements. Les relations humaines sont au centre du roman et elles ne sont pas simples entre les différents protagonistes. Les personnages du romans sont très travaillés, ils ont un vécu, des secrets, et donnent du relief à l’histoire. Rollon est certainement le plus énigmatique et tourmenté. Son passé auprès de ses anciens maîtres de mägerie le rattrape, tout comme ses liens avec une Faëe, Dame Hölle. Cette dernière apparaît comme l’hiver, dure, froide mais reste malgré tout nuancée au fur et à mesure que le récit avance. Liutgarde s’est vue imposée un mariage forcé, qu’elle a fui. Le couple formé par Rollon et Liutgarde est ainsi mis en danger par leurs passés respectifs et leurs non-dits. Les personnages secondaires sont aussi réussis, j’ai beaucoup aimé le capitaine de l’armée au physique très ingrat mais au grand cœur.

Le décor a également beaucoup d’importance dans le roman. La mägerie est liée aux saisons et l’hiver domine totalement ce premier tome. La glace, le froid sont présents aussi bien dans la météo que dans les personnages. Aucun doute, l’hiver est bien là. La forêt de la Sylverëe offre un cadre idéal à l’image de cette saison. Tout cela contribue à une certaine noirceur dont se pare le récit. L’histoire est centrée sur les relations humaines et sur un couple, mais ce n’est pas pour autant qu’on flirte avec la mièvrerie. Bien au contraire, l’univers est brutal, le froid domine, la guerre est en toile de fond. Le tout est parfaitement mis en valeur par la plume d’Anthelme Hauchecorne à la fois fluide et soutenue.

Avec Moitiés d’âme, Anthelme Hauchecorne effectue une incursion réussie dans la fantasy. Son univers est riche, froid, brutal. La magie régie par les saisons domine le récit, l’hiver s’impose dans ce roman, imprégnant les lieux, les personnages. L’histoire nous est offerte dans un bien bel écrin du plus bel effet dans une bibliothèque.

Autres avis: Dup, yuyine, Elbakin

dav

Auteur: Anthelme Hauchecorne

Éditeur : Gulf Stream Editeur

Parution: 10/10/2019

La mägerie n’obéit qu’à un seul principe : elle ne peut s’exercer qu’à deux. Liutgarde le sait. Elle a pourtant fui Ortaire, l’époux qui lui avait été imposé, renonçant ainsi à son pouvoir. Exilée au nord des terres, elle serait morte sans l’aide des caravaniers et de Rollon, un mäge à l’esprit torturé. Épris l’un de l’autre, Liutgarde et Rollon se déplacent en roulottes avec leur communauté dans l’hostile forêt de la Sylverëe, ancien royaume des Faëes de l’Hiver. Mais l’équilibre de cette vie en cavale va complètement basculer, les obligeant l’un et l’autre à régler les dettes de leurs vies antérieures. Car dans ce monde tout se sait et tout se paie un jour. Leur pouvoir et leur amour suffiront-ils à les protéger?

16 commentaires sur “Moitiés d’âme – Anthelme Hauchecorne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s