La porte de cristal, Les livres de la terre fracturée 2- N.K. Jemisin

CVT_Les-livres-de-la-terre-fracturee-tome-2--La-porte_3205

La Porte de cristal est le second tome de la trilogie Les livres de la terre fracturée de N. K. Jemisin paru en 2016 et traduit en France en 2018. Tout comme le premier tome, ce roman a obtenu le prix Hugo du meilleur roman, en 2017 cette fois. Ce second tome reprend le récit à la fin du premier et en reprend les caractéristiques principales, narration au vous et alternance des chapitres selon les personnages.

L’univers de la trilogie est original et offre un mélange de fantasy et de science-fiction. La planète où se déroule le récit comporte un seul grand continent appelé le Fixe. Les changements climatiques sont importants sur le continent et apportent leur lot de catastrophes. Certains habitants ont des capacités particulières, ce sont les orogènes, ils ont le pouvoir de contrôler les forces telluriques. Or si ce pouvoir est puissant, il est craint par la majorité des humains et les orogènes sont contrôlés par les Gardiens. Au début du premier tome, une cause inconnue a provoqué ce qu’on appelle une cinquième saison, une période sombre pour l’humanité et celle-ci s’annonce comme étant la pire qui ait jamais frappé le monde, et qui pourrait même être le synonyme d’extinction de l’humanité, donnant une ambiance apocalyptique au roman.

Dans le premier tome, Essun, l’héroïne, qui est une orogène, a vu son mari tuer son fils et s’enfuir avec sa fille, Nassun, elle aussi orogène. Essun a passé le premier tome à rechercher sa fille et au début  de ce second tome, elle est contrainte d’arrêter ses recherches. Elle a trouvé refuge dans une communauté qui l’a accueillie et où elle a retrouvé son ancien mentor Albâtre. Les orogènes vivent avec les humains dans cette communauté. Essun va essayer, en compagnie de Albâtre, de comprendre comment fonctionne l’orogénie et également découvrir ce que cachent les obélisques. L’avenir de la planète pourrait être lié à ses recherches. Ce second tome permet de connaitre enfin Nassun, absente du premier tome. Celle-ci est dans une situation périlleuse, obligée de concilier avec son père qu’elle sait très bien être le meurtrier de son petit frère et qui ne supporte pas que sa fille soit une orogène. Ils vont aussi trouver refuge dans une communauté om Nassun va pouvoir développer ses pouvoirs et faire ses choix.

Ce second tome est clairement un tome de transition et cela se sent un peu trop. Même si on apprend pas mal de nouveautés et qu’il se passe des événements importants pour l’univers, le récit souffre de plusieurs longueurs, surtout dans les chapitres avec Essun où Albâtre prend un peu trop son temps pour fournir les informations importantes. J’ai aimé retrouver ces personnages que j’avais appris à connaitre dans le premier tome et découvrir Nassun pour qui les choix à faire sont difficiles. Beaucoup d’éléments de ce tome sont intéressants mais il reste tout de même un sentiment de ne pas avancer, comme si on était un peu coincé dans un mangeur de pierres, autre créature de cet univers.

La narration utilisée par l’autrice est assez particulière, elle utilise le vous pour s’adresser au personnage principale à savoir Essun. Cela se comprend par le récit mais est un peu bizarre à la lecture, il faut s’y réhabituer. Mais, fait à souligner chaque trame du récit a sa narration particulière et ainsi on est au plus près des sentiments des personnages. Le roman aborde toujours des thématiques très intéressantes, on y parle de racisme, d’écologie, de différences, de discrimination, de guerre. Cela se ressent particulièrement dans les chapitres consacrées à Nassun, une enfant obligée de cacher ce qu’elle est, sous peine d’être rejetée et maltraitée. L’autrice nous offre ainsi un récit complexe qui amène de nombreuses réflexions, le tout porté par des personnages complexes et qui évoluent beaucoup dans ce second tome.

La Porte de cristal est ainsi un bonne lecture mais en dessous du premier livre. Plusieurs longueurs donnent l’impression d’un tome de transition afin de garder le plus d’éléments possibles pour la fin. Néanmoins, cela reste d’un très bon niveau avec un univers riche et dense et des personnages complexes et détaillés. J’espère que le dernier tome sera retrouver ce qui m’a tant fait aimer le premier.

Autres avis: Blackwolf, Apophis, Xapur, les pipelettes, Le chien critique,Lutin 82,

CVT_Les-livres-de-la-terre-fracturee-tome-2--La-porte_3205

Autrice: N. K. Jemisin

Traduction : Michelle Charrier

Éditeur : J’ai Lu Nouveaux Millénaires

Date de parution : 04/2018

La Cinquième Saison jette les derniers vestiges de la civilisation dans une froide nuit sans fin. Essun – jadis Damaya, puis Syénite, mais qui n’est plus aujourd’hui que vengeance – a trouvé un abri, mais pas sa fille. Son chemin croise à nouveau celui d’Albâtre, le destructeur du monde revenu d’entre les morts, porteur d’une demande qu’elle seule peut satisfaire et dont il ne peut résulter que le chaos…
Pendant ce temps, le pouvoir de Nassun, sa fille, ne cesse de croître. Elle a suivi son père, Jija, loin au sud, où l’attend un autre fantôme du passé de sa mère.

 

 

18 commentaires

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s