Chevauche-brumes – Thibaud Latil-Nicolas

Chevauche-Brumes-OK-1-738x1024

Chevauche-brumes est le premier roman de Thibaud Latil-Nicolas. Il fait partie des « pépites de l’imaginaire » des éditions Mnémos pour ce début d’année. C’est un roman de fantasy qui se déroule dans une époque ressemblant à la renaissance et où on retrouve des créatures magiques, des armes avec de la poudre et beaucoup d’actions.

Le roman nous plonge directement dans le vif du sujet avec une campagne militaire de la neuvième compagnie. Cette compagnie est une troupe de soldats aguerris qui ont l’habitude des combats et qui s’entendent plutôt bien, formant une très bonne équipe. Après la campagne militaire, ils sont envoyés à la frontière Nord du Bleu-Royaume pour défendre la cité de Crevet. En effet, cette cité se trouve près de l’étrange brume noire qui marque la fin du royaume et récemment cette brume s’est déplacée. Surtout le problème est qu’au sein de cette brume se trouve de terrifiantes et dangereuses créatures. Voilà le point de départ du roman assez simple il est vrai mais qui nous présente l’intrigue dès le début, presque sans fioriture. Des soldats sont envoyés pour tuer des vilaines créatures et savoir pourquoi la brume s’est mise en mouvement.

Cependant, si l’intrigue ne brille pas par son originalité, le roman a de nombreuses autres qualités dont la première est d’être très immersif. On est plongé très vite dans le récit et la rapidité des événements et les enchaînements des péripéties nous tiennent en haleine jusqu’à la toute fin. Le récit est maîtrisé par l’auteur de bout en bout, avec une plume fluide et vivante et une ambiance sombre et soignée. En effet, un des éléments caractéristiques de ce roman est qu’il est sans fioriture, et avec une atmosphère sombre venant à la fois des créatures tapies dans l’ombre et du contexte de guerre qui baigne le récit.

L’univers du roman prend peu à peu forme même si on sent que certaines choses pourraient être développées par la suite. Le Bleu-Royaume est dirigé par un régent qui gère le royaume auprès du dauphin trop jeune pour gouverner. Deux factions s’affrontent au sein du gouvernement: le clergé et les mages. Les deux ont un point de vue totalement opposé concernant la Brume et ce qui peut s’y trouver. La magie dans cet univers est présente sous forme de courants magiques que l’on peut trouver un peu partout. Seules les personnes dotées de pouvoirs magiques peuvent utiliser ces sources magiques. La magie parait très puissante, peut-être un peu trop, et aurait mérité un peu plus d’explications sur certains points. Cela ne dérange absolument pas dans ce tome où tout s’enchaîne très bien et est cohérent, mais j’aime bien avoir un peu plus d’explications.

Autre élément qui donne son charme au roman: ses personnages et leur esprit d’équipe, l’entente qui règne entre eux. La compagnie de soldat forme un bel ensemble, presque un autre personnage à elle seule, qu’on prend énormément de plaisir à suivre. Certains passages sont racontés directement par Saléon, le chef de la neuvième compagnie. La complicité entre les différents personnages est flagrante et communicative (note de Lhotseshar : le chef il préfère du « à l’ail »). On prend ainsi beaucoup de plaisir à suivre ses divers soldats aux noms poétiques comme Tirelire ou Franc-caquet. Les combats à l’épée ou au pistoles à rouet sont également très bien décrits. Les scènes se déroulant à Crevet sont également très intenses et apportent une part d’épique au récit, qui tient vraiment en haleine le lecteur.

Chevauche-brumes est donc un très bon premier roman, maîtrisé et très immersif. Le roman va très vite et nous plonge directement dans le vif du sujet. Une ambiance sombre et des personnages fouillés sont mis en valeur par la plume vivante et fluide de l’auteur. Enfin le roman a une fin ouverte et on espère vraiment que l’auteur reviendra dans cet univers qui a du potentiel pour être plus développé. Une excellente lecture qu’on espère voir se poursuivre!

Autres avis: Boudicca, le chroniqueur, fantasy à la carte, ombrebones, l’ous inculte, Dup

cof

Auteur : Thibaud Latil-Nicolas

Éditeur : Mnémos

Parution: 21/02/2019

Au nord du Bleu–Royaume, la frontière est marquée par une brume noire et impénétrable, haute comme une montagne. De mémoire d’homme, il en a toujours été ainsi. Mais depuis quelques lunes, le brouillard semble se déchirer. Tandis que ce voile enfle et reflue tel un ressac malsain, de violents éclairs strient ses flancs dans de gigantesques spasmes. La nuée enfante alors des créatures immondes qui ravagent les campagnes et menacent d’engloutir le royaume tout entier.

La neuvième compagnie des légions du roy, une troupe de lansquenets aguerris au caractère bien trempé, aspire à un repos bien mérité après une campagne éprouvante. Pourtant, dernier recours d’un pouvoir aux abois, ordre lui est donné de s’opposer à ce fléau. Épaulée par des cavalières émérites et un mystérieux mage chargé d’étudier le phénomène, la troupe s’enfonce dans les terres du nord, vers cette étrange brume revenue à la vie.

Tous, de l’intendant au commandant, pressentent qu’ils se mettent en route pour leur dernier périple. Tous savent que du résultat de leurs actions dépendra le destin du royaume. Entre courage et résignation, camaraderie et terreur, ces femmes et ces hommes abandonnés par le sort, devront consentir à bien des sacrifices face à la terrible menace. En seront-ils capables ? Les légendes naissent du sang versé, de la cendre et de la boue.

Publicités

24 commentaires sur “Chevauche-brumes – Thibaud Latil-Nicolas

Ajouter un commentaire

  1. Gros coup de cœur pour moi et j’espère, sinon une suite, au moins d’autres histoires dans cet univers qui m’a vraiment séduit.
    Concernant la magie, ça ne m’a pas dérangé d’avoir peu d’explications. Elle est puissante, c’est vrai, mais aussi très contraignante et quand même assez dangereuse pour l’utilisateur, ce qui équilibre un peu les choses.
    En tous cas, voilà un auteur français de plus à surveiller de près.

    Aimé par 1 personne

    1. J’espère aussi d’autres histoires, ça serait top!
      La magie est tout de même très puissante, certes elle peut être dangereuse. j’aurai bien aimé avoir plus d’explications sur le passé, sur ce qui est arrivé mais bon il faut de la matière pour la suite aussi. Et d’accord avec toi, un auteur à suivre 😉

      Aimé par 1 personne

  2. Je pensais me le procurer lors de Trolls&Légendes mais l’auteur n’était pas présent et du coup, je préfère attendre une nouvelle occasion pour me le procurer et me le faire dédicacer. Mais l’attente risque d’être méchamment longue aux vues de tous les bons retours qui pleuvent sur ce roman.
    Merci pour ce retour.

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :