En direct de nos écrans -1

Un article un peu spécial et nouveau. Normalement, il devrait y en avoir d’autres, d’où la présence du 1 dans le titre, par contre je ne sais pas du tout à quelle fréquence. Il s’agit en gros de chroniques moins complètes que d’habitude, sur des films ou séries, toujours en lien avec l’imaginaire (on se refait pas après tout!). Aujourd’hui, nous allons parler de 2 films et de 2 séries:

  • Star Wars, épisode VIII : Les Derniers Jedi
  • RoboCop version 2014
  • Timeless saison 1
  • The Expanse saison 1

star-wars-8-critique-235x300

• Commençons donc par l’épisode 8 de la saga Star Wars que j’avais refusé d’aller voir au cinéma, tant j’avais trouvé l’épisode 7 d’un niveau pitoyable. Pour me situer dans l’échelle d’amour de Star Wars, j’adore la première trilogie, je n’aime pas la seconde trilogie (à cause de l’acteur qui joue Anakin en grande partie) et j’avais beaucoup aimé Rogue One. J’avoue ne pas avoir compris pourquoi Disney a décidé de tout remettre à zéro et refaire une nouvelle histoire, surtout si c’est pour refaire exactement la même chose que la trilogie des épisodes 4,5 et 6. Franchement, l’univers de Star Wars est très riche, très vaste et il y avait certainement d’autres histoires à raconter que : « les méchants du côté obscur ont pris le pouvoir et les rebelles luttent pour ramener la paix dans la galaxie ». Quel est l’intérêt? Cela a déjà était fait et très bien de surcroit!

L’épisode 7 souffrait d’énormes défauts: aucun scénario (on prend la même histoire et on recommence), une fâcheuse tendance à faire trouver aux personnages ce qu’ils veulent quand ils le veulent (meilleur exemple le sabre de Luke), des facilités scénaristiques grosses comme l’étoile de la mort, et un personnage de Kylo Ren ridicule à tout casser comme un gamin. Le 8 ne fait pas mieux et reprend exactement les mêmes défauts et les accentue, sauf pour Kylo Ren, moins énervant dans ce film. On rajoute aussi un humour bouffon très malvenu, ridiculisant les personnages que ce soit Flynn ou Yoda. Le scénario abuse du filon: la force on peut tout faire avec, qui devient caricatural et équivaut à un « ta gueule, c’est magique », cher à Apophis mais qui convient très bien ici (meilleur exemple Leia dans l’espace qui ressemble furieusement à Superman).

Autre point négatif du film: ses personnages. Le plus décevant est le traitement fait à ce pauvre Luke. Luke, celui qui a affronté Vador au péril de sa vie, qui était persuadé de voir du bon en lui, qui a affronté Jabba pour sauver son ami, celui qui personnifie le Héros. Là, il a vu une force maléfique, bououou, mon dieu il a eu peur! Vraiment???? Alors du coup, je m’en vais me planquer sur mon île pour être pénard et je laisse ma sœur et mes amis dans la mouise. Vraiment??? Bon je laisse un plan sur mon ancien droïde au cas où quand même hein (La seule explication possible est que Luke veuille adopter un porg, sinon rien ne tient la route). Les autres que dire, Flynn et sa pseudo romance qui sert à rien, Snoke dont on ne sait rien de rien (après tout à quoi ça sert une histoire, un background vu qu’on refait pareil qu’avant, on pourra toujours expliquer tout ça dans une nouvelle trilogie). Le seul arc un tant soit peu intéressant est celui consacré à Rey et Kylo Ren mais il est très vite prévisible.

Après, certes, c’est visuellement beau, certaines scènes sont réussies (le croiseur de l’alliance passant en vitesse lumière et s’écrasant à travers le vaisseau amiral). Mais franchement, ça ne suffit pas. On s’ennuie, c’est interminable. On fait une croix sur le passé (du passé faisons table en marbre) mais en même temps on réutilise des éléments qui ont fait la gloire des débuts comme les quadripodes. Je n’irais pas voir l’épisode 9 au cinéma, je ne sais même pas si j’aurai envie de le voir en dvd. Un film bourré d’incohérences, aucune histoire, un humour bouffon et ridicule, pour moi, rien à sauver dans ces derniers jedis.

robocop

• Ce film est le remake du film du même nom sorti en 1987 et réalisé par Paul Verhoeven. Il faut dire que les remakes sont à la mode depuis un certain temps. Le Robocop version 2014 est disponible sur Netflix, a été réalisé par José Padilha et a un casting assez prestigieux: Gary Oldman, Michael Keaton, Samuel L. Jackson, et Joel Kinnaman (vu dans la série Altered Carbon) dans le rôle du policier robotisé. Les bases des 2 films sont les mêmes: dans un futur proche, dans la ville de Détroit où la criminalité est importante, le policier Alex Murphy est victime d’un grave accident et est opéré  (il était déclaré mort dans le film original), il se retrouve dans un corps presque entièrement robotisé. Il devient une arme infaillible, plus proche d’un cyborg que d’un homme.

Là où la version 2014 diffère, c’est que Murphy se rappelle de toute sa vie passée et que sa femme était au courant de l’opération et de ce que son mari allait devenir (dans l’original il n’avait que de très rares souvenirs). Cela n’apporte pas grand chose de neuf. L’action est très présente tout au long du film et le film se laisse regarder. Joel Kinnaman est assez peu expressif, il aurait presque pu jouer un terminator sans problème. Gary Oldman est comme toujours excellent et Michael Keaton, convainquant en riche chef d’entreprise prêt à tout pour arriver à ses fins.

Cependant, le film n’offre rien de plus par rapport à l’original alors que le sujet aurait pu être beaucoup plus développé. Aucun développement sur le transhumanisme et l’impact de la cybernétique sur les humains alors que le début pouvait le laisser présager. C’est un peu dommage, le réalisateur ayant choisi de privilégier l’action au reste. Il reste donc un film divertissant, proche du premier mais qui ne va pas plus loin.

timeless

• Timeless est une série télé américaine comportant 2 saisons de 26 épisodes (16 pour la première et 10 pour la seconde). Elle a commencé à être diffusé fin 2016 sur le réseau NBC. La série a été annulée à la fin de la seconde saison mais un téléfilm a été annoncée pour la conclure. Pour le moment, seule la saison 1 est disponible depuis  juillet 2018 sur Netflix. Le titre laisse facilement deviner de quoi ça va parler: de voyage dans le temps. Une société américaine, Mason Industries a inventé une machine à voyager dans le temps, malheureusement celle-ci est volée par un mystérieux et dangereux individu appelé Flynn. Le gouvernement engage donc 3 personnes pour contrer Flynn et ceux-ci voyageront à bord d’une seconde machine à voyager dans le temps (bien entendu, Mason Industries en a créé deux au cas où, pratique hein?) et devront essayer de l’arrêter et l’empêcher de changer l’Histoire que nous connaissons. Les 3 personnes en question sont: une enseignante en histoire, un militaire et un scientifique, seul capable de piloter la machine.

Le premier épisode pose les bases de l’histoire et du fil directeur de la série, à savoir les voyages dans le temps bien sur et l’existence d’une organisation secrète appelée « Rittenhouse », qui semble très puissante et pas sympathique du tout. Ce premier épisode se passe pendant le crash du dirigeable Hindenburg et laissait présager de bonnes choses tout en restant cohérent avec les conséquences des changements historiques. Puis, par la suite, la série devient très vite redondante, reprenant le même schéma que dans le premier épisodes : Flynn part à une époque passée, le trio va essayer de l’empêcher d’agir et seules les époques changent. Et puis, les petites incohérences s’accumulent: quand on dispose d’une machine à voyager dans le temps et qu’on sait où arrive le méchant, pourquoi arriver systématiquement des heures après lui? Pourquoi arriver également des heures après être partis dans le passé et pas revenir exactement au même moment? Les actions dans le passé ont parfois de grandes répercussions dans le présent et parfois aucune.

La série se laisse regarder, les acteurs s’en sortent assez bien, il y a un peu d’humour et des clins d’œil à Retour vers le futur. Mais, c’est tellement redondant qu’on se lasse très vite. La fin est bourrée d’incohérences pour faire un cliffhanguer annonçant la saison 2. Très moyen donc, rien de bien nouveau : ce que j’appelle une série pop-corn.

the-expanse-1

• The Expanse est une série américaine de space opera basée sur les romans du même nom de James S. A. Corey. Elle est diffusée depuis fin 2015 sur Syfy mais va changer de chaines l’année prochaine pour passer sur Amazon Video. En France, la série est diffusée sur Netflix et compte pour le moment 36 épisodes répartis en 3 saisons.

La série situe son action dans environ 200 ans avec un système solaire entièrement colonisé. La Terre est dirigée par les Nations unies et les relations avec Mars sont tendues, la République du Congrès martien, étant de plus en plus prospère et puissante. Les relations sont également tendues avec les planètes de la ceinture d’astéroïdes, dirigées par la Terre et Mars et dont les natifs sont surexploités. Au milieu de cette situation, le détective Josephus Miller, vivant sur la Station Cérès dans la ceinture d’astéroïdes,  a pour mission de retrouver une jeune femme, Julie Mao. Il va être aidé par James Holden, second d’un cargo spatial. Les différentes intrigues des premiers épisodes vont ainsi se rejoindre, la disparition de Julie Mao semblant liée à une conspiration impliquant beaucoup de monde et mettant en danger la paix dans le système solaire.

Le début est un peu confus avec plusieurs intrigues différentes, un message de détresse et la destruction d’un vaisseau sans intérêt, une enquête sur une disparition, et les rouages du pouvoir sur terre. Mais très vite ces différentes pistes se clarifient et se rejoignent, et cela devient plus fluide. Les 10 épisodes de cette première saison sont d’une qualité constante et l’intrigue évolue de manière intelligente arrivant à garder l’intérêt du spectateur intact. Les effets spéciaux sont franchement réussis et crédibles, la série offre  de très belles prises de vues. Les scènes dans l’espace ou à bord des vaisseaux sont souvent très réussies, avec le contraste vide spatial / étroitesse des vaisseaux, pour des dangers très différents. Les scènes sur Cérès (dans la ceinture d’astéroïdes) font beaucoup penser au premier Total Recall avec le quartier des Bas-fonds.

La galerie de personnages proposée est intéressante, mention spéciale au détective Josephus Miller, interprété par Thomas Jane. Pour l’équipage du vaisseau on retrouve le capitaine impétueux, le mécano surdoué, le gros bras un poil écervelé, et la touche-à-tout très intelligente. Excepté le gros bras chacun de ces personnages possède son histoire et ses petits secrets le rendant intéressant.

La série bénéficie d’un univers solide, très bien mis en valeur. On voit clairement la différence avec une série comme Timeless qui n’est pas tirée de romans. Comme quoi, les adaptations de livres issus des romans de l’imaginaire font de belles réussites avec The Terror , ou encore la réussite que l’on sait pour Game of thrones.

Un premier épisode de En direct sur nos écrans avec une bonne pioche, des moyennes et une mauvaise. Peut-être de meilleures surprises pour l’épisode suivant!

 

Cette chronique fait partie du challenge Summer Star Wars – Épisode VIII

(pour Star Wars 8 et The Expanse)

"

Publicités

22 commentaires sur “En direct de nos écrans -1

Ajouter un commentaire

  1. Pas vu ce Star wars 8, sans intérêt, et après avoir lu la critique de l’odieux connard, j’ai compris que c’était un énième produit sans saveur, joli et bien réalisé, mais sans cohérence ni même enjeux véritables. Celles et ceux qui ont aimé sont d’ailleurs incapables de me citer des scènes marquantes, mais apparemment c’est très bien pour « se vider la tête », une expression qui me glace le sang.

    Aimé par 1 personne

  2. Il faudrait que je prenne le temps de visionner Thé expansé, il paraît qu’elle se bonifie au fil des saisons.
    Le reste me laisse froid ou dubitatif. Mais je ne suis pas contre d’autres épisodes 🙂

    Aimé par 1 personne

  3. Pas mal ce nouveau concept d’article, j’adhère 😀 Je reprendrais bien l’idée mais je n’ai pas ta faculté d’analyse (ou en tout cas l’améliorer sévère) car pour Star Wars 8 je suis absolument d’accord sur chacun des points que tu cites. Un film de 2h30 qu’on aurait pu réduire à une heure et le pauvre Finn avec sa bridée de copine nommée Rose (c’est bien, on fait dans le multiculturel, c’est sooo actuel, et Rose ça pue la princesse Disney à des années lumières) dont leur partie ne sert strictement à rien vu qu’ils foirent en beauté leur mission. Fin je vais m’arrêter là car je pourrai critiquer le truc pendant des heures mais par principe et parce que la curiosité me perdra un jour, je dois aller voir le 9 pour voir comment ils ont détruit une bonne fois pour toute la saga (et voir comment ils ont dégagé Leia à la mort de l’actrice). Quand tu penses qu’il ont tout recommencé à 0 parce que dans les livres Chewbacca meurt et qu’ils y a trop de fans qui n’auraient pas été content de ne plus le voir (mais à côté de ça tu tue Han Solo et Luke Skywalker, normal en fait). Bref.
    Le reste je n’ai jamais vu et de visu je ne me plongerai pas dedans.
    Merci pour ce nouvel article, j’en redemande ^^

    Aimé par 2 personnes

    1. Merci pour ces gentils compliments 🙂
      La scène que j’ai trouvé ridicule avec Rose et Finn, c’est le passage en prison: il nous aurait fallu un voleur, et tiens ben je suis là moi et j’ai la clé pour sortir.
      Je ne savais pas que la raison de ne pas tenir compte de ce qui avait été écrit auparavant était la mort de Chewbacca. Perso, la mort de Han Solo me fait beaucoup plus de peine. Enfin bref;…

      Aimé par 1 personne

  4. J’aime beaucoup ce nouveau genre d’articles. Entièrement d’accord avec toi pour le 8ème épisode de StarWars. Du coup, je n’avais même pas pris la peine de le chroniquer. Tout comme toi, je ne pense pas aller voir le 9, je pense que la saga de George Lucas est assez massacrée pour le moment.

    Aimé par 1 personne

  5. Moi j’ai bien aimé l’épisode 8 (bien plus que le 7), ça m’a fait un peu l’effet des épisodes 4-5-6 (mais pas complètement, faut pas déconner). Je trouve qu’il y a une vraie émotion qui se dégage malgré ses imperfections.
    Sinon The Expanse j’étais pas trop convaincue par la saison 1 mais maintenant j’aime beaucoup, c’est une série qui s’améliore avec le temps je trouve ^^.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :