The Terror (la série)

terror

Après avoir lu l’excellent roman Terreur de Dan Simmons, j’ai eu envie de voir la série qui en a été tirée. Pour l’anecdote, il y a d’abord eu un projet de long métrage réalisé par David Fincher. Le scénariste, David Kajganich est resté le même et c’est Ridley Scott qui a repris le projet mais en tant que producteur et repensant l’architecture pour en faire une mini-série en 10 épisodes. Le format série colle bien au roman et un film aurait certainement été trop court pour rendre l’histoire dans toute son ampleur.

The Terror est une série télévisée américaine créée par David Kajganich et Soo Hugh et diffusée depuis fin mars sur AMC. C’est une adaptation du roman Terreur de Dan Simmons. En France, elle est disponible depuis fin mars également mais 24 heures après la diffusion US sur le service de vidéo à la demande Amazon Video. La série contient 10 épisodes d’un  format de 45 minutes. Côté production, on retrouve Ridley Scott mais aussi Dan Simmons.

Une série inspiré de faits réels

La série comme le livre sont tirés de faits réels et partiellement encore inexpliqués : la disparition de l’expédition Franklin et la mort des 129 membres d’équipage. En , une expédition voit le jour pour essayer de trouver le Passage du Nord-Ouest, espace maritime de l’océan Arctique permettant de joindre l’océan Atlantique à l’océan Pacifique en passant entre les îles arctiques du grand Nord Canadien. Elle est dirigée par Sir John Franklin et composée de 2 navires : le HMS Erebus, commandé par James Fitzjames, et du HMS Terror, placé sous l’autorité du commandant en second de l’expédition Francis Crozier. Les deux navires sont ce qui ce fait de mieux pour l’époque, cependant, les conditions sont périlleuses et très vite les bateaux sont bloqués par les glaces au large de l’Île du Roi-Guillaume. Les bateaux n’ont été retrouvés que récemment en 2014 et 2016. Des corps et traces de l’expédition ont été retrouvés sur l’île Beechey et l’île du Roi-Guillaume. Les analyses ont permis de savoir que les membres de l’équipage sont certainement morts de maladies, aggravées par une intoxication par le plomb de boîtes de conserve mal soudées. Le froid, la famine, l’empoisonnement par le plomb et les maladies, y compris le scorbut, ont décimé l’expédition. À cela s’ajoute des traces de cannibalisme observées sur les cadavres.

The-Terror-©-AMC-

Voilà pour l’aspect historique très bien rendu dans la série, que ce soit au niveau des faits, des costumes, des navires, des conditions de navigation. Tout est crédible et très bien rendu. Les décors sont très convaincants, l’enfer blanc fait froid dans le dos. La série a été tournée en plein hiver mais pas dans le grand nord, en Hongrie et sur les îles de Pag, au large de la Croatie, pour les scènes sur l’Île du Roi-Guillaume. Beaucoup de décors ont néanmoins été générés par ordinateur. Le rendu est très bon du point de vue esthétique.

L’utilisation du surnaturel

Comme on vient de le voir, la série est très réussie du point de vue reconstitution historique. Dans son roman, Dan Simmons introduisait une part de surnaturel sous deux formes: les légendes inuits, et surtout une étrange créature ressemblant à un ours gigantesque appelée Tunnbaq. Celle-ci apparait assez tôt dans le récit contribuant à l’angoisse en ajoutant une menace très palpable. Les marins sont ainsi confrontés à une situation climatique extrême, au froid, à la maladie et aux attaques du monstre. Dans le roman, le surnaturel était utilisé dans deux buts : parler des inuits, de leur culture, de leurs mythes, et montrer que ce monstre et la nature ne sont tout compte fait pas les pires horreurs, la plus terrible étant l’homme lui-même : Les hommes ont plus à craindre de leur propre espèce que de tout autre monstre. En situation extrême, l’humanité de chacun peut vaciller et laisser la place à un monstre.

The-Terror-2018-1

 

On retrouve ce thème dans la série, mais amoindri à mon sens par rapport au roman par une trop grande présence de la créature. La créature devient de plus en plus présente et cause beaucoup de décès, un peu trop, surtout vers la fin de la série. Il manque aussi un peu l’aspect légende à propos de Tunnbaq, en apprendre un peu plus sur sa nature et son origine aurait pu être intéressant. Au niveau design et effets spéciaux, la créature n’est pas vraiment ratée ni réussie mais sa tête est ratée, beaucoup trop humaine. En montrant trop la créature, la série gagne en horreur mais y perd en angoisse et surtout dans la valeur allégorique du monstre. En effet, la créature ne s’en prend qu’à l’équipage, étranger à ces terres et aux inuits, et symbolise beaucoup, que ce soit la peur de l’inconnu, de l’étranger, ou la part de monstruosité de l’humain. L’aspect peur de l’étranger apparaît encore plus avec le rejet d’une grande partie de l’équipage des Inuits, traduisant la violence des nations coloniales.

Un casting impeccable

La série est américaine, pourtant une grande partie du casting est britannique. On retrouve d’ailleurs 3 acteurs de Game of throne à l’affiche de The Terror : Ciaran Hinds  dans le rôle du Capitaine Sir John Franklin qui était Mance Rayder, Tobias Menzies interprétant James Fitzjames, était Edmure Tully et Clive Russell, le silure dans GOT, apparait dans 2 épisodes de The Terror. Ciaran Hinds et Tobias Menzies ont déjà travaillé ensemble sur la série HBO, Rome où ils interprétaient respectivement César et Brutus. On trouve également dans le rôle principal du Capitaine Francis Crozier, Jared Harris, acteur britannique ayant joué dans The Crown notamment. Les 3 capitaines sont brillamment interprétés, les caractères de chacun ressortent bien et sont fidèles au roman. Jared Harris interprète impeccablement un commandant courageux et entièrement dévoué à son équipage malgré les circonstances.

theterror_02

 

Le capitaine Crozier est admirable, et sa volonté de sauver ses hommes montre que l’homme peut avoir du bon. Sur ce point, Cornelius Hickey apparait comme l’antithèse de Crozier, offrant lui ce que l’homme a de pire en lui. D’ailleurs, Adam Nagaitis, acteur britannique lui-aussi, s’en tire avec les honneurs dans le rôle du détestable Hickey. Tout à tour manipulateur, cruel, et proche de la folie, l’acteur arrive à jouer avec toutes ses émotions et ne devrait pas tarder à refaire parler de lui. Le reste des acteurs est également très bon faisant ressortir le désespoir de leur situation et leur volonté de survivre alors qu’ils se savent condamnés à une mort certaine.

The terror est donc une très bonne série, portée par une bonne mise en scène, une justesse dans la reconstitution historique et une distribution éblouissante. Il est juste dommage que la créature soit utilisée de manière abusive. Une histoire tragique sur les limites de l’humain où la tension monte peu à peu jusqu’aux derniers épisodes poignants.

Une saison 2 est prévue mais en ne se basant plus du tout sur le roman de Dan Simmons. Le but est de reprendre le mélange histoire et horreur. Elle devrait se passer durant la Seconde Guerre mondiale, en se basant en toile de fond sur le conflit naissant entre le Japon et les États-Unis. À suivre….

Autres avis: Just a word

Publicités

24 commentaires sur “The Terror (la série)

Ajouter un commentaire

  1. Tout à fait d’accord avec ton analyse. Certaines interventions de Tuunbaq sont en effet de trop, mais pour donner du rythme sur 10 épisodes, ça passe. L’atmosphère de dégradation, des corps et du matériel, comme des esprits, et rendu comme rarement cela l’aura été, mais c’est une série AMC, donc avec de la grosse écriture finaude derrière.

    Aimé par 1 personne

    1. Je peux comprendre que la créature donne plus de rythme mais trop en montrer gâche aussi l’angoisse qu’elle apportait. La série est une grande réussite, je suis d’accord pour toutes les raisons que tu as donné, ainsi que son casting. On sent la patte de Ridley Scott de la période Alien (premier) derrière.

      Aimé par 1 personne

  2. Le duo dans le casting est passé par GoT, mais s’est aussi connu dans la superbe série Rome (César / Brutus), un super souvenir 😉
    Quant à celle-ci, on a aussi trouvé que la créature perdait de son intérêt à être autant montrée, si bien qu’on n’a même pas terminé le visionnage pour l’instant^^ ; il faut qu’on reprenne et qu’on finisse.

    J'aime

    1. Je l’ai dit dans mon article pour le duo d’acteurs. Rome est une excellente série je suis d’accord.
      Vous vous êtes arrêtés où dans la série? La fin est très poignante, et les derniers épisodes sont réussis. Le 8 par contre au point de vue de la créature c’est pas ça. Mais la série reste vraiment très bonne.

      Aimé par 1 personne

  3. Je ne savais même pas qu’il y avait une série issue du livre (qui végète dans ma PAL…). Je n’ai pas lu tout ton avis pour me garder des surprises mais les images sont sublimes. Peut-être est-ce que cela va me motiver à sortir cet énorme pavé de ma PAL?

    Aimé par 1 personne

  4. Je suis d’accord avec toi sur la créature, je l’ai trouvé un peu trop omniprésente également. Par contre les décors et les acteurs sont effectivement très bien (j’étais déjà fan de César/Brutus ^^ mais je ne connaissais pas l’acteur qui joue Crozier : très bon).

    Aimé par 1 personne

  5. J’ai vraiment aimé cette série, qui possède une ambiance très particulière. Je ne savais pas qu’elle était tirée d’un livre (en même temps c’est souvent le cas) merci pour l’info ! J’espère que la saison 2 sera à la hauteur.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :