L’enfer du troll

13

8 mai 2017 par aupaysdescavetrolls

enfertroll— Nous sommes censés accompagner Sheldon et Brisène dans leur voyage de noces à l’autre bout du monde et jeter un coup d’œil à la situation d’une des mines locales, qui s’ouvre à flanc de volcan. Les rapports qui lui parviennent ne sont pas conformes au planning.
— Tu t’attends à quoi ?
— Une menace inconnue, terrifiante, du genre que les humains ne sont pas taillés pour affronter. Une apocalypse à l’échelle du monde, qui risque d’éradiquer toute vie intelligente sur Terre. Et ça pourrait même nous affecter, par ricochet…
Pour venir à bout de leur quête, le troll et ses complices vont devoir affronter les typhons des mers du sud, une armée de zombies et de consultants, et résister aux pièges des épouvantables souvenirs pour touristes. Mais ils disposent d’une arme secrète :
Leur mission est dotée d’un budget.

Auteur: Jean-Claude Dunyach                           Illustrateur : Gilles Francescano

Éditeur : L’Atalante    Collection : La Dentelle du cygne

Date de parution : 25 mai 2017

Jean-Claude Dunyach est un auteur français de romans et de nouvelles. Il travaille également chez Airbus et se sert de son expérience de l’entreprise dans son roman L’Instinct du troll. Il a obtenu de nombreux prix et son roman Étoiles mourantes écrit en collaboration avec Yal Ayerdhal  a obtenu le Prix Ozone 2000.

Le 19 mars 2015 est une date importante pour nous les trolls des cavernes. En effet, c’est la date de sortie de L’instinct du troll de  Jean-Claude Dunyach, livre qui met en scène un personnage principal… Troll !!. Du coup, dans le calendrier troll des cavernes (oui ça existe, avec des superbes photos d’ailleurs et pas du genre que vous croyez, juste des photos de famille), il y a les livres datant d’avant 2015 estampillés livres avant J.C. et les livres d’après 2015 appelés livres après J.C. Le 19 mars est même devenu un jour férié chez les trolls pour que ceux-ci puissent dignement fêter l’événement. Le 25 mai, date de sortie de l’Enfer du troll, pourrait aussi devenir férié, ce qui nous permettrait de faire le pont et de pouvoir le garder.

Avant J.C., les trolls des cavernes étaient seulement apparus chez un écrivain étrange du nom de J.R.R. Tolkien (qui a 3 initiales dans son nom, à part pour se la péter ?) qui s’était inspiré des contes scandinaves pour ses trolls, et encore ceux que l’on voit dans le Hobbit sont des trolls des collines. Le troll des cavernes n’ayant eu l’intérêt de cet auteur que pour une brève apparition dans  Le Seigneur des anneaux en 1954 où il meurt sous les coups de valeureux et mièvres héros de pacotilles. J.R.R. Tolkien a représenté les trolls comme étant immenses, pas très intelligents, très forts et très laids, vivant principalement la nuit car ils se changent en pierre sous l’effet du soleil d’où leur amour des cavernes. Jean-Claude Dunyach a lui su voir notre amour immodéré des pierres précieuses, de l’eau ferrugineuse (qui donne parfois des problèmes de boisson), des mines, de la nourriture, la vraie, constituée de pierres de qualités, enfin de tout ce qui fait un vrai troll. Alors quand une suite à ce fabuleux livre sur les trolls a été annoncée, nous avons été joie et félicité, enfin autant qu’un troll peut l’être bien entendu, et avons patiemment attendu. Cette attente fut un vrai enfer pour nous les trolls, je vous l’assure. Et quand Jean-Claude Dunyach a demandé si des blogueurs voulaient lire son livre en avance, nous nous sommes portés volontaires et nous le remercions chaleureusement d’un câlin troll.

Jean-Claude Dunyach a repris les aventures de ce troll qui l’avait inspiré dans son premier livre dans laquelle il vivait 4 trolles drôles d’histoires. Il n’y a cette fois qu’une seule histoire, portée par non pas un, mais par deux trolls. En effet, Jean-Claude Dunyach a eu le génie de donner un rôle d’importance à une trollesse, compagne de Monsieur troll (ils n’ont pas de nom, si ce n’est le chef pour monsieur et ma compagne pour madame). Que serait un troll, sans sa chère et tendre ? Bien peu de choses ! D’ailleurs, il existe un vieux proverbe troll venant d’un dénommé Grudu qui dit que sans sa moitié un troll n’est rien d’autre que mi-troll, mi-scorpion et re mi-troll derrière. Madame trolle apparaissait déjà dans L’instinct du troll mais pas dans un rôle de première importance. La présence de Madame permet d’avoir un point de vue féminin mais aussi de nombreux traits d’humour sur le couple ainsi que des allusions et scènes coquines (ben oui l’amour chez les trolls de cavernes ça existe, l’utilisation du charbon en tant que jouet pimentant la relation).

On retrouve également d’autres personnages présents dans le premier récit des aventures de Monsieur troll: Sheldon et Brisène, et Cédric le fameux stagiaire (formaté avec soin par monsieur troll). Cédric va devenir très proche d’un elfe, Seth (certainement fan de musique faisant du bruit au nom étrange et très métallique), nouvel arrivant dans le récit. Les elfes sont souvent les héros dans les romans, et ici ce n’est (enfin) pas le cas. Ce fourbe d’elfe apparait sous son vrai jour, préférant se cacher plutôt qu’affronter ses ennemis de front comme un vrai homme troll. Sheldon et Brisène sont en voyage de noces et c’est le point de départ de la mission de nos amis trolls. Mais chose inédite, cette fois, ils disposent d’un budget pour mener à bien leur mission. C’est à nouveau l’occasion pour l’auteur d’utiliser sa culture du monde du travail pour la mêler à la fantasy avec beaucoup d’humour. Celui-ci est bien entendu présent tout au long du roman par des situations comiques ou par des jeux de mots (comme dirait maitre Capello, un troll bien connu de chez nous qui aime les lettres et les chiffres).

Les péripéties  que vont rencontrer nos amis trolls sont nombreuses. Ils vont devoir faire face à  des zombies, des dangereux consultants auxquels il ne vaut mieux pas se fier, un gobelin amateur de grenades, un vieux magicien au nom étrange venu d’un univers très très lointain : Dayo et qui parle bizarrement. Tout cela va leur apprendre (et à vous aussi fidèle lecteur) qu’il ne faut pas se fier aux apparences:

  • Un troll peut en cacher un autre
  • Un troll peut faire preuve d’intelligence et sauver le monde
  • un elfe peut se reposer sur ses lauriers (les elfes passant beaucoup de temps à s’occuper des fleurs, et même pas dans le but de les manger!).
  • les trolls aiment les pierres précieuses mais pas pour le profit troll.

Si vous avez aimé L’instinct du troll, vous aimerez surement ces nouvelles aventures de Monsieur troll. Si vous ne l’avez pas aimé, vous n’avez rien à faire là! :). Si vous ne l’avez pas lu, ceci n’est pas normal et vous devez refaire vos quêtes de niveau 1 sous peine de châtiments corporels. Ce roman est dans la même lignée que le premier et apporte de la détente et du rire, ce qui est important pour la santé du cerveau que l’on soit troll ou non d’ailleurs, le troll étant tolérant (à part avec les elfes qui se la pètent avec leur petite flammèche….). C’est un roman marrant et pas prise de tête, ce qui est parfait pour un troll! Et même s’il y a quelques lourdeurs (après tout le mot régime n’existe pas en langue trolle) on les pardonnera bien, le propos du livre étant avant tout de nous donner le sourire, ce qu’il réussit très bien.

Célindanaé

Petit bonus: une photo de moi pendant ma lecture:

Affichage de _20170503_130102.JPG en cours...

Cette chronique fait partie du challenge littérature de l’imaginaire

d2_orig

Publicités
»

13 réflexions sur “L’enfer du troll

  1. Xapur dit :

    J’ai hâte de le lire !

    Aimé par 1 personne

  2. Lutin82 dit :

    Ah! Qu’est-ce que j’adore le ton et l’humour de ta chronique! C’est trollement agréable tout ça.
    Et l’image véhiculée par Tolkien marque encore tous les esprits, un troll semble dépourvu de grâce, le flamme, d’intérêt quoi ( à mon tour : pas tapé!pas tapé! 🙂 )…

    Avec une telle proposition, je n’ai qu’un hâte, découvrir la facette cachée du troll!
    Merci pour cet excellent moment!

    Aimé par 1 personne

  3. Boudicca dit :

    Pressée de le rajouter à ma PAL celui-là ! 😀 Merci pour ta critique, c’est bien de savoir qu’on ne risque pas d’être déçu par rapport au premier

    Aimé par 1 personne

  4. Dionysos dit :

    J’avais complètement oublié qu’il sortait ! (même Grüdü ne me l’avait pas rappelé^^)

    Aimé par 1 personne

  5. Apophis dit :

    Alors je résume : ces dernières semaines, Boudicca du Bibliocosme a eu droit au roman Boudicca, Célindanaé du blog Au pays des Cave Trolls a eu droit à un livre appelé L’enfer du Troll, et Apophis, lui, n’a eu droit à rien. On voit tout de suite les chouchous de la blogosphère 😛

    Aimé par 1 personne

  6. Eh oui c’est comme ça il y en a qui ont la classe et d’autres pas ;). En plus en cherchant bien je suis sure qu’il doit y avoir un livre sur un dieu égyptien, d’ailleurs dans le cabaret des fées désenchantées, il y a Apophis et je l’avais même signalé! 🙂

    J'aime

  7. […] L’enfer du Troll de Dunyack chez un troll pas si pataud, mais bon cela reste un cave-troll. D’ailleurs quelle saveur particulière dégagée par une chronique écrite par leurs propres congénères? […]

    Aimé par 1 personne

  8. […] Autres critiques : Célindanaé (Au pays des cave trolls) […]

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

Contact

Il semble que l’URL du site WordPress ne soit pas bien configurée. Merci de la vérifier dans vos réglages de widget.

Mon profil sur Babelio.com
Les Bergers électriques

Le monde de l'Imaginaire

lesfantasydamanda.wordpress.com/

Un brin de fantasy pour illuminer vos nuits...

Amélire en rouge

À la découverte des littératures de l'imaginaire

Ma Lecturothèque

Résumés et chroniques de mes dernières lectures

*****Mon féerique blog littéraire!!!!!*****

Une trainée de poussiere de fée dans cet océan de livres

Le Grand Bazar d'Apophis

Critiques diverses et variées

Lorhkan et les mauvais genres

Science-fiction, fantastique, fantasy

Albédo

Univers Imaginaires

Les Kroniques de Kalendir

Nouvelles de fantasy (et parfois de S-F !)

Le culte d'Apophis

Voyage au coeur des espaces infinis de la SF, de la Fantasy et du Fantastique

La Bibliothèque d'Aelinel

A la croisée de l'Histoire et de l'Imaginaire

Les Lectures de Xapur

un blog sf + fantasy

La Faquinade

Le site critique d'un Vil Faquin : littératures de l'imaginaire, ciné, jeu et culture geek.

Le Bibliocosme

Un monde pour tous les livres (critique, chronique et analyse)

%d blogueurs aiment cette page :