Le troll – créature mythologique

Après avoir un article sur les dragons, je me suis dit pourquoi ne pas continuer avec une créature qui est au cœur de ce blog: les trolls. Avant de désigner quelqu’un qui crée artificiellement une controverse sur Internet (l’expression viendrait d’ailleurs du verbe anglais « to troll » ou du mot « trolling », qui font référence à des techniques de pêche à la traine et à la cuillère), le troll est une créature issue de la mythologie nordique.

Description de cette image, également commentée ci-après
Troll en état de contemplation profonde de Theodor Kittelsen 1900

Les origines et les caractéristiques du troll

Une des premières mention du troll se trouve dans Edda de Snorri vers 1220 (Thor part combattre des trolls) mais il était présent dans le folklore bien avant. Les poètes scandinaves ont mentionné les trolls à partir du X ème siècle. Bragi fut le premier poète à parler du troll et ce fut un troll féminin qui eut ses honneurs. Elle apparut au poète au détour d’un bois norvégien et se confia à lui. La trollesse dont fait mention Bragi n’est pas décrite, on l’entend seulement parler. Le troll est lié aux géants, le terme norrois jotunn étant employé pour les géants.

Le terme troll date du moyen âge où il a été utilisé pour désigner diverses créatures dont le géant. Les 2 termes sont très proches. Le mot troll semble être dérivé du suédois et norvégien « Trollen », termes venant du vieux norrois et désignant des personnages de la mythologie, avec le sens de « possédant de la magie ou de sombres pouvoirs ». Le lien avec la magie se retrouve dans les langues scandinaves modernes dans de nombreux mots comme trolldom qui signifie sorcellerie en suédois. Cependant, l’origine exacte du mot n’est pas connu. Il pourrait venir des verbes « tread » qui veut dire marcher d’un pas pressé, « roll » du roulement de tonerre et d' »enchant ». Le terme troll date du vieux norrois et il a été décliné dans les langues de la Scandinavie actuelle.

Parmi les caractéristiques du troll, on retrouve souvent son rapport à la nature et son opposition aux hommes et aux dieux. Il est souvent perçu comme pas très sympathique et lié aux milieux naturels hostiles comme la montagne. Les trolls sont des créatures de la nature, les hommes habitaient en village et beaucoup de lieux étaient inexplorés, de là à y voir des créatures sauvages, il n’y a qu’un pas. Le troll est également grand, très fort et pas très intelligent. Les trolls sont souvent solitaires et habitent dans des montagnes isolées. Cela les oppose aux géants qui préfèrent vivre en communauté.

Les trolls dans la mythologie

Le troll ne se trouve que dans la mythologie nordique. Il vit dans les montagnes ou les buttes. Ils incarnent les forces naturelles et sont considérés comme naïfs et parfois non malfaisants. En effet, parfois, ils fréquentaient quelques fois les hommes qui arrivaient à les duper. Ils vivaient le plus souvent dans des grottes ou souterrains, et fuyaient la lumière du soleil car leur peau était fragile et durcissait comme la pierre à la vue du soleil. Dans les récits mythologiques, il est parfois question de Thor allant chasser des Trolls, mais seulement les maléfiques.

Dans la religion des Vikings, les trolls étaient reliés aux jötnar, des êtres qui symbolisent les forces naturelles, parfois désignés comme les « Géants » de la mythologie nordique. On trouve également mention de demi-trolls dans les sagas islandaises: certains sont combattu par Grettir Ásmundarson dans le Chant de Halmund.

trolli.jpgLes récits légendaires parlent surtout des actions des trolls et de leur nature surnaturelle et moins de leur apparence et de leur taille. Ils étaient liés aux géants mais différents d’eux et le fait de leur donner une taille gigantesque vient des textes de fiction du XIXe siècle. Le point essentiel dans la mythologie concernant les trolls est leur lien avec les lieux sauvages: la mer, les forêts, les montagnes, en gros tous les lieux où l’homme n’était pas. Ce rapport à la nature faisait que les hommes considéraient les trolls avec respect et crainte comme l’élément de la nature auxquels ils étaient liés. Les mythes nordiques racontent souvent des rencontres entre humains et trolls avec parfois l’enlèvement d’enfants humains par des trolls, les faiblesses des trolls qui craignaient le feu, les orages et le soleil.

De nos jours, on retrouve beaucoup le mot troll dans la toponymie en Norvège: les Trold-Tindterne (Les pics des trolls) des pitons rocheux qui seraient deux armées de Trolls  pétrifiés, surpris par les premières lueurs du soleil au centre du pays,ou encore la route des trolls (Trollstigen). On trouve d’ailleurs beaucoup de statues représentant des trolls en Norvège et ce dès l’aéroport d’Oslo.

IMG_1372
La route des trolls en Norvège

IMG_1364

L’impact de la religion

Comme pour les dragons, la religion chrétienne a impacté les anciennes croyances païennes et donc les trolls. Le troll a été diabolisé par le christianisme qui en a fait un être maléfique, effaçant leur rapport à la nature. Pendant l’évangélisation de la Scandinavie, les chrétiens ont voulu gommer toutes les anciennes croyances et les remplacer par les leurs, quoi de mieux que les associer au Mal, aux êtres mauvais et de réduire leurs caractéristiques et leur taille. L’expression « trôll hafi thik » est apparue à cette époque et se traduit par : « Que le troll te possède »,  » Que le diable t’emporte ».

À partir de 1600, les croyances s’estompent de plus en plus pour finir par s’éteindre. Le début de christianisation en Scandinavie date du Xe siècle, époque où a été instauré une autorité royale dans ces pays. Les adeptes des croyances anciennes ont été persécutés et les prophètes des pratiques anciennes ont été exilés ou tués. Les trolls étant nombreux dans les légendes sont devenus la cible des hommes qui voulaient prouver leur foi dans la nouvelle religion. Des églises furent construites aux emplacements où l’on disait avoir vu des trolls.

Le troll dans la culture

Les trolls ont une grande place dans les contes populaires des pays nordiques, surtout en Norvège. On le retrouve également dans des œuvres artistiques diverses telles que des sculptures ou des illustrations. Dans les contes scandinaves, le troll est présenté comme dangereux, et s’opposant aux héros qui le combattent. Les descriptions des trolls sont  différentes des anciennes croyances, même si on retrouve tout de même leur préférence pour les  montagnes. Dès le XIX ème siècle, on trouve une volonté de sauvegarder les légendes et contes populaires de la Scandinavie en gardant la mémoire des contes. Cette tendance semble perdurer avec un désir d’étudier les sagas islandaises et les eddas et de redonner leur place aux mythes anciens. On trouve des trolls dans le premier conte de Hans Christian Andersen intitulé le Compagnon. Dans la pièce Peer Gynt d’Henryk Ibsen, il est question de trolls dans les montagnes.

Image associée

On trouve beaucoup d’illustrations de trolls dans les livres de contes notamment du peintre norvégien Theodor Kittelsen. Il s’est inspiré des paysages norvégiens pour ses illustrations et il faut dire qu’ils s’y prêtent très bien. On trouve plusieurs sortes de trolls dans ses dessins: des trolls de mer, des trolls des forêt plus solitaire et des trolls des montagnes camouflés par les sapins. La capacité à se fondre dans leur environnement caractérise les trolls de Theodor Kittelsen. Une grande partie de son travail se retrouve dans les illustrations des contes.  Un autre artiste célèbre pour ces illustrations de trolls est le suédois John Bauer. Il représentait les trolls comme des géants, avec une grosse tête et un énorme nez vivant dans la forêt. Ses représentations ont beaucoup influencé l’image du troll.

Résultat de recherche d'images pour "trolls tolkien"

Dans les littératures de l’imaginaire :

Le premier écrivain qui ait utilisé le troll est J.R.R. Tolkien. Il s’est inspiré des contes scandinaves pour créer ses trolls dans l’univers des Terres du milieu. Ainsi, les trolls y sont très grands et forts, pas très futés et laids. A l’origine, ils sont créés par Morgoth, un Valar (équivalent d’un dieu) maléfique, jaloux des créations des autres valars telles que les elfes et les ents : ils auraient ainsi créé les orques pour copier en mal les elfes, et les trolls pour travestir les ents… Certains de ses trolls craignent le soleil qui les transforme en pierre. Tolkien a également développé plusieurs sortes de Trolls comme les Trolls des collines, les Trolls des montagnes, ou les Trolls des cavernes (de loin les meilleurs). Ceux que l’on voit dans le Hobbit sont des trolls des collines. Les caractéristiques du troll de Tolkien ont souvent été reprises par la suite dans les autres textes où il était question de trolls.

THE HOBBIT: AN UNEXPECTED JOURNEY

Dans l’univers du Disque-monde de Terry Pratchett, on trouve des trolls et ils sont assez différents de ceux de Tolkien. Ce sont des créatures siliceuses considérées comme stupides par tout le monde. Cependant, c’est le fait de vivre en ville qui les rend bête, leur cerveau fonctionnant beaucoup mieux quand il fait froid. Les trolls et les nains ne font pas bon ménage car les nains adorent creuser la roche et risquent de faire mal aux trolls en le faisant. Autre écrivain anglais à avoir utilisé le troll comme personnage, Neil Gaiman dans une nouvelle appelée Troll Bridge, reprenant le thème du troll gardien de pont. On trouve également un troll dans l’univers de Harry Potter de J.K. Rowling où les trolls sont assez proches de ceux de Tolkien. Ils sont très grands, forts et stupides et il y a plusieurs espèces de trolls: trolls des forêts, des montagnes et des rivières. Gilderoy Lockhart a même écrit un livre sur les trolls intitulé Randonnées avec les trolls où il raconte ses faux exploits.

Autre écrivain à avoir utilisé les trolls et surtout les légendes nordiques dans deux de ses romans: Poul Anderson dans La saga de Hrolf Kraki et dans L’épée brisée où il y a le roi des trolls sur la couverture signée de très talentueux Nicolas Fructus. Damien Snyers a créé un personnage troll dans La stratégie des as, roman steampunk. Le troll s’appelle Jorg et il est victime de racisme de par sa race. Il n’est pas stupide mais très fort.

Côté nouvelles, on trouve aussi des trolls avec le célèbre festival Trolls et légendes qui a publié 2 anthologies : une avec pour thème les semi hommes ( en 2013 voir ici) et une en 2015 avec pour thème les trolls où l’on retrouve notamment Pierre Pevel et Estelle Faye au sommaire (voir Trolls et Légendes-Anthologie). La très belle couverture est signée Magali Villeneuve et Alexandre Dainche.

Parmi les auteurs français, il y a  Jean-Claude Dunyach qui aime tellement les trolls qu’il leur a consacré deux romans: L’instinct du Troll en 2015 et L’enfer du troll en 2017 avec une superbe couverture signée Gilles Francescano. Ces deux romans sont très drôles et les trolls y sont présentés sous un jour nouveau et surtout le personnage principal du roman est un troll, loin d’être stupide. Cette année, un roman français s’est de nouveau intéressé aux trolls : Entre troll et ogre de Marie-Catherine Daniel qui a choisit un vieux troll comme personnage principal. Dans cet univers, les trolls sont soumis et pauvres tandis que les ogres incarnent les dirigeants.

Dans la bande dessinée:

Arleston et Tarquin ont mis en scène des trolls dans les séries de bande dessinée Lanfeust de Troy  et Trolls de Troy. Dans leur univers, les trolls ressemblent un peu à des yétis, sont très poilus et adorent les mouches. Les trolls sont intelligents et organisés en villages, ils sont dangereux pour les humains mais peuvent être enchantés par magie pour devenir plus manipulable. Les seuls moyens de briser l’enchantement sont l’eau et l’alcool. Mais les trolls craignent l’eau par dessus tout car elle ferait fuir leurs mouches. La série Trolls de Troy compte 23 tomes et est une série humoristique. Beaucoup de jeux de mots se retrouvent dans les noms des personnages. L’héroïne de la série s’appelle Waha et c’est une humaine ayant été adoptée par des trolls. Comme tous les humains de ce monde, elle a un pouvoir magique et le sien est aléatoire.

Une autre série de bande dessinée s’appelle Troll et contient 6 tomes. Elle est signée Jean-David Morvan et Joann Sfar au scénario et Olivier Boiscommun,et parue chez Delcourt. Un troll ayant mangé accidentellement un doigt de gobelin se retrouve enceinte, ce qui ne va pas plaire à ses chefs. Le récit se veut être une parodie de l’héroic fantasy mais aborde aussi des thèmes plus difficiles comme la guerre ou la discrimination raciale.

Dans le cinéma:

Les trolls sont un peu moins représentés. Il y a bien entendu les adaptations de romans précédemment cités: Harry Potter à l’école des sorciers, La trilogie du Seigneur des anneaux, la trilogie du Hobbit. En 1986, un film américain appelé Troll a vu le jour. On y trouve un troll maléfique appelé Torok qui prend l’apparence d’une petite fille. Un autre film, Troll 2, existe sans être la suite du précédent. C’est un film d’horreur américain et italien qui est un véritable nanar, les trolls y sont maléfiques.

Dans Les chroniques de Spiderwick, trois enfants découvrent l’existence de créatures surnaturelles telles que gobelins, fées, trolls, ou encore sylphes. Dans Willow en 1988, les trolls sont assez proches physiquement de ceux de Trolls de Troy, pas très grand et très poilus. Ils se déplacent très vite sur des surfaces tant obliques que verticales. Le film fantastique norvégien The Troll Hunter  en 2010 reprend le troll des légendes nordiques en utilisant la technique d’un faux documentaire. Cela commence avec les aventures d’un groupe de jeunes norvégiens enquêtant sur un braconnier accusé de tuer illégalement des ours. Les trolls ressemblent à ceux de Tolkien, on les voit très vite dans le film. Le gouvernement essaye de cacher leur existence.

• Dans les jeux :

Trolls2

Le troll est une des créatures emblématiques des mondes imaginaires, surtout dans la fantasy. En cherchant dans notre ludothèque, on trouve effectivement des trolls dans plus du tiers des jeux, loin devant les elfes, orcs, et autres nains ou dragons. Ils sont souvent représentés comme ceux de Tolkien : grands, très résistants, faisant beaucoup de dégâts en combat, mais pas très intelligent, et souvent lents. Ils font le plus souvent partie des méchantes créatures, que le bien doit détruire, et sont manipulés par les forces maléfiques.

On trouve le troll à l’affiche dans 2 jeux assez récents : Cave Troll, et Dragons et Trolls. Le premier est un jeu de majorité faisant intervenir des créatures et héros divers, le troll étant la créature la plus puissante du jeu. Le second est un jeu sur le mécanisme Stop ou Encore que nous allons essayer dès que possible.

Dans de nombreux jeux de rôle fantasy, le troll est aussi une des créatures de base, ennemi incontournable de toute troupe d’aventuriers un minimum aguerris. Mais attention, pas des niveaux 1, car un troll en général ça envoie du pâté ! C’est donc un monstre très classique des jeux de donjons, Donjons et Dragons, Pathfinders,… Un jeu reprenant les codes classique du jeu de rôle fantastique porte même le nom Tunnels & Trolls, c’est dire l’importance de la créature dans l’imaginaire du joueur. Dans Shadowrun, jeu futuriste dans lequel certains aspects de fantasy sont présents (magie, créatures fantastiques), on peut trouver des trolls videurs ou mercenaires…

trollbd
Lorsque le Troll joue, dans la BD Kroc le Bô – Ségur et Chevalier

Le troll est donc une figure importante de la mythologie et de l’imaginaire. Il existe depuis des centaines d’années et semble vouloir continuer à être présent pendant longtemps. Ils sont une incarnation de la nature sauvage qui peut parfois être cruelle ou bienveillante. Il est tout à fait logique qu’ils aient pris naissance dans les pays nordiques où la nature est splendide et se prête facilement à l’imagination comme le souligne Pierre Dubois: « Scrutez là où le torrent gronde, où la montagne est vertige, où l’eau devient regard et la racine visage » pour apercevoir un troll.

https://i0.wp.com/i70.servimg.com/u/f70/11/27/80/45/troll_13.jpg

 

Publicités

25 commentaires sur “Le troll – créature mythologique

Ajouter un commentaire

  1. Merci pour cet article très instructif.
    J’ai surtout apprécié les références nombreuses que tu donnes dans les divers médias. De quoi donner plein d’idées pour égayer son temps libre.
    Et comme le proverbe dit jamais deux sans trois, quelle créature légendaire aura droit à sa mise en avant ? Les clebs ?

    Aimé par 1 personne

  2. Super article, bien marrant ^^

    Je rajouterais les Troll de Memory, Sorrow and Thorn (L’Arcane des épées) de Tad Williams qui n’ont finalement pas grand chose à voir avec les Troll de Tolkiens ou de la mythologie. Ils sont petits et sont très intelligents (mais par contre ils vivent bien dans les montagnes les plus isolées ^^).

    Aimé par 1 personne

  3. Quel article magnifique!!!! SUperbe. Je sais pourquoi j’adore Mon Troll maintenant, et puis n’est-il pas superbe avec ce joli et ENOOOOOORME marteau. Quelle allure, il a le troll.
    Merci, je me suis régalée à la lecture de ce superbe travail!

    Aimé par 1 personne

  4. Comme pour les dragons j’ai adoré cet article ❤ Je rappelle des trolls dans l'épée brisée que j'avais chroniqué cela changeait vraiment de la version de Tolkien en son temps. Dans the Troll Hunter de 2010 je suis assez d'accord avec toi quand tu dis que cela reprend l'idée de Tolkien niveau représentation car c'est l'un des seuls films (ou même en livre) où l'on parle de grande diversité chez les trolls (le géant malade, ceux des grottes, celui du pont,…). Superbe article encore une fois avec une vraie recherche. Merci pour ça !

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :