Elvira Time 2

Elvira Time, saison 2 : Jail Time par GuibéPour certains, le lycée, c’est l’enfer. Pour moi, la situation s’est pourtant considérablement améliorée depuis que Ludwig, le savant fou prépubère, m’invente des armes sur mesure pour embrocher du vampire pendant que Belinda, sous les traits de ma prétendue avocate, me permet de toucher la prime de mes exécutions, avant ma majorité.

Mais bien entendu, il a fallu que les politiques s’en mêlent : je n’ai certainement pas besoin d’une réorientation gouvernementale quant à l’intégration des Tolérés. Ma bienveillante croisade anti-raclures multicentenaires dans les couloirs du bahut va être bien plus hard, s’il m’est dorénavant interdit d’exploser un ou deux de ces petits vampires à collier.

Dénuée de la fibre patriotique, née pour zoner du mauvais côté de la légalité, d’aucuns disent que je suis à deux doigts de verser dans le crime, ce qui se traduit maintenant par verser du sang de Toléré. Il faut bien l’admettre, ces gens sont loin d’avoir tort…

Auteur: Mathieu Guibé             Éditions du Chat Noir              avril 2016       220 pages

Mon avis:

J’avais beaucoup aimé Even dead thing feel your love de Mathieu Guibé, un livre plutôt sombre sur les vampires faisant penser aux romans gothiques du 19 ème siècle. Avec Elvira, l’auteur est passé du côté obscur de la force euh, en fait a fait l’inverse total en matière de façon de traiter les vampires. Avec Elvira, même s’il y a un fond de sérieux, on est clairement dans le registre de l’humour et du second degré et dans celui des séries télé. On pense bien sûr à la série culte Buffy contre les Vampires, même si Elvira n’est pas une élue dotée de supers pouvoirs. Mais la bande qui s’est constituée autour de l’héroïne fait clairement penser à Buffy et à ses amis. Il y aussi un petit côté Veronica Mars (je dis peut être ça parce que je suis en plein dans la saison 2 en ce moment), avec le personnage de Belinda qui aime prendre de fausses identités pour les besoins de l’histoire et pour aider son amie. Si vous voulez vous amusez en lisant un roman sur des vampires Elvira est fait pour vous! (surtout si vous êtes un peu geek sur les bords et aimez bien les héroïnes badass)

Ce livre est la suite du premier mais il peut presque se lire indépendamment, bien sûr on cernera mieux les personnages si on a lu le premier mais on comprendra tout sans souci. L’illustratrice de ce tome a changé par rapport au premier. Élodie Marze a été remplacée par Diane Ozdamar qui était présente aux Imaginales 2016 et a réalisée une partie de la fresque. Il y a d’ailleurs un peu plus de dessins dans ce tome que dans le premier et les marques pages offerts avec le livre sont d’une très belle qualité.

On retrouve les mêmes personnages que dans le premier, sorte de scooby gang improbable composé d’une tueuse de vampires, d’un geek surdoué, d’une adolescente timide mais pas que, et d’un fantôme meilleur ami. On y retrouve également le même humour basé sur des jeux de mots et du second degré. Les jeux de mots sur pieux sont bien sûr nombreux et quoique facile, ils font leur petit effet. Elvira est toujours le narrateur principal mais, nouveauté, certains chapitres sont racontés par Belinda. Le changement de style entre les chapitres selon la narratrice est très bien fait. Le style pour Elvira est nerveux et plein de second degré alors que pour Belinda il est plus neutre avec moins d’humour. Leurs personnalités apparaissent bien au travers des chapitres grâce à l’écriture. On se rend ainsi compte que Belinda a un petit côté coquin et on en apprend un peu plus sur elle et sa manière de voir les choses dans ce tome. Peut être que le tome 3 fera de même avec Ludwig, ça pourrait être sympa de voir les événements au travers du regard de Ludwig, le geek surdoué fan de comics.

Comme pour le premier tome, l’histoire est assez simple et aurait pu être un peu plus développée. Mais ce n’est pas vraiment ce qui fait l’attrait des romans. Dans ce tome, il y a l’apparition d’un nouveau « méchant » certainement un personnage récurrent comme dans les séries. Elvira est clairement écrit en référence aux séries télé avec la mention saison 1 sur le premier roman. La référence se poursuit aussi avec la nouvelle dentiers versus zombies présente à la fin du roman qui parodie cette fois 50 nuances de Grey.

Ce second tome est aussi l’occasion d’en apprendre un peu plus sur le passé d’Elvira et de Jericho. Il ouvre également pas mal de pistes pour la suite. Il est notamment prévu 4 romans en tout de cette série. Le roman se lit presque d’un trait, il est assez court et les actions s’enchainent sans temps mort. L’univers est à la fois très rock’n’roll et truffé de références à la culture geek. La fin est un peu rapide mais on est vraiment plongé dans un univers digne d’une série télé où on envie de rester et que l’on aimerait suivre pendant plusieurs saisons. Le roman est plein d’humour et les changements de narratrices apporte beaucoup à ce nouveau tome. Si vous ne connaissez pas Elvira et que vous avez envie d’un roman fun et qui se lit très bien, je vous recommande vraiment ces 2 tomes. En espérant que l’auteur publie la suite très vite 🙂

Célindanaé

Note: 7.5/10

challenge summer short stories of sfff

 

Publicités

Une réflexion au sujet de « Elvira Time 2 »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s