La Geste du sixième royaume

Les cinq royaumes : des nations turbulentes et ambitieuses souvent en guerre. Au cœur des terres, un sixième royaume : la Grande Forêt légendaire, impénétrable et hostile. Dans les maisonnées de Sélénir, dans les cases de Val ou dans les yourtes des nomades des steppes de Khara, le soir au coin du feu, on raconte aux enfants la légende suivante : tes rêves, tes cauchemars comme les créatures fantastiques des contes que tu aimes tant peuplent le sixième royaume.
Alors, pourquoi un baladin perdu, une belle sorcière aux terribles pouvoirs endormie depuis cinq cents années, un jeune voleur des rues amoureux, un demi-nain commerçant débonnaire et un homme-loup monstre de foire se retrouvent attirés par la Grande Forêt ?
Que découvriront-ils ? La fin d’un monde ? Le sang et les larmes ? L’amour et la tragédie ?

Auteur : Adrien Tomas   Mnémos 2011       Hélios 2015       700 pages ( Hélios)  genre :fantasy épique

Mon avis:

Ayant beaucoup aimé Notre dame des loups ainsi que les nouvelles de l’auteur dans Trolls et licornes et Trolls et légendes, j’ai eu envie de lire ce roman qui a obtenu le prix Imaginales en 2012 et qui est le premier roman de l’écrivain. C’est un gros roman de 700 pages avec un police serrée dans la collection poche, qui a beaucoup de points positifs mais aussi des longueurs. La plume efficace et fluide de l’auteur permet de faire passer la grosseur du roman. Chaque chapitre est écrit selon le point de vue d’un personnage, ce qui permet de connaître tout ce qui se passe. Adrien Tomas est un adepte de ce type de narration que l’on retrouve dans beaucoup de ses écrits. Cependant, il y a beaucoup de protagonistes et on est un peu perdu (surtout au début) en se demandant qui est ce nouveau personnage. Un rappel des personnages aurait pu être le bienvenu pour éviter cela.

L’univers, même s’il est plutôt classique, est très développé. Tout est cohérent et beaucoup d’éléments sont très intéressants. La chronologie, les races, les classes de personnages sont extrêmement bien développées. Cependant, pour expliquer certains points du monde, l’auteur a souvent recours à des passages didactiques où un personnage explique à un autre, ce qui est un peu lourd à lire et surtout nuit au rythme. Pourtant, il y a beaucoup d’actions et il se passe énormément de choses. Le début est une mise en place de l’histoire et des personnages avec certains passages un peu longs. Ensuite, avec le début de la guerre, on a une accélération du rythme, un peu comme s’il fallait rattraper le temps. Ce roman est à classer dans le genre fantasy épique, entre Tolkien et Gemmel, avec des scènes de combat de masse très impressionnantes et visuelles.

Le roman raconte l’histoire d’un conflit entre deux camps avec la présence d’élus dans chaque camp. C’est plutôt classique mais il y a des éléments originaux dans le choix des hérauts qui ne sont pas ce à quoi on pourrait s’attendre. Il y a beaucoup de personnages, presque trop et certains ne sont pas assez aboutis. Moineau est trop classique et apparait comme un personnage déjà vu trop de fois. Llir est le plus attachant et le plus développé. Ceux du camp opposé sont intéressants presque trop puissants.

J’ai passé un bon moment avec ce livre même si il a les défauts de ses qualités: il est très ambitieux avec un univers très développé, cohérent et extrêmement bien travaillé, une chronologie claire mais avec beaucoup trop d’éléments et de personnages ce qui nuit à la clarté et à la compréhension. L’auteur travaille sur de nouveaux romans dans cet univers,  je les lirai certainement car le monde est vraiment très intéressant.

Note: 7/10

Célindanaé

Publicités

4 réflexions au sujet de « La Geste du sixième royaume »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s