Aeternia tome 1

1

20 mars 2016 par aupaysdescavetrolls

livre-la-marche-du-prophete-2104-1Leth Marek, champion d’arènes, se retire invaincu, au sommet de sa gloire.  Il a quarante ans, une belle fortune et deux jeunes fils qu’il connaît à peine. C’est à Kyrenia, la plus grande cité du monde, qu’il a choisi de les élever, loin de la violence de sa terre natale. Lorsqu’il croise la route d’un culte itinérant, une étrange religion menée par un homme qui se dit prophète, l’ancien champion ignore que son voyage va basculer dans le chaos.
Dans le panier de crabes de la Cité mère qui prêche la Grande Déesse, où les puissants du Temple s’entredévorent, une guerre ouverte va éclater entre deux cultes, réveillant les instincts les plus noirs. La hache de Leth Marek va de nouveau tremper dans le sang…
Le plus violent des combats est celui que l’on mène contre ses propres croyances.

Scrineo 2015                                         Genre: Fantasy

Mon avis:

C’est le premier livre de Gabriel Katz que j’ai acheté. Je l’ai rencontré au Salon du livre de Colmar et j’ai eu une très chouette dédicace. Cependant, j’ai préféré commencer par la trilogie du puits des mémoires que j’ai acheté peu après. J’ai une légère préférence pour le puits des mémoires même si j’ai beaucoup apprécié Aeternia qui est beaucoup plus sombre et où l’humour de l’auteur se fait moins sentir.

L’écriture de Gabriel Katz est toujours un plaisir à lire. On tourne les pages sans s’en rendre compte. C’est à la fois fluide mais avec un vocabulaire et un rythme soutenus. On entre dans le vif du sujet très vite. La toile de fond est la même que dans les précédents livres de fantasy de l’auteur. Il n’y a d’ailleurs toujours pas de carte et cela manque.

Le début du livre nous présente son personnage principal Leth Marek, un champion d’arène invaincu à Morgoth. Il décide d’abandonner sa carrière et de partir vivre à Kyrénia (dans les terres communes) avec ses fils afin d’y construire une nouvelle vie. Cependant, le destin s’oppose vite à lui sur fond de guerre de religions entre le culte de la Déesse et celui d’Ochin, un nouveau dieu. Le thème de la guerre de religion est d’actualité, ce roman a ainsi un ton moderne malgré le contexte fantasy. Il y a très peu de magie dans ce roman.

Les personnages principaux sont également au nombre de trois comme dans le puits des mémoires mais ils n’ont pas du tout les mêmes relations. Leth Marek a la quarantaine et se bat à la hache. Il fait penser à Druss la légende dans les livres de David Gemmell. Il veut changer de vie, il a de l’expérience et des doutes et devient vite attachant. Varian est un prêtre de la Déesse, très idéaliste au début il est vite confronté à la réalité du temple, de ses complots pour le pouvoir et de ses fanatiques. Il est jeune et amené à se poser beaucoup de questions sur la religion et sur ses choix de vie. Le troisième est Desmeon, lui aussi guerrier travaillant pour le culte d’Ochin. Il est assez mystérieux, fanfaron et prétentieux. Pourtant, malgré ses défauts, on s’intéresse à lui et on apprend à l’apprécier.

Parmi les personnages secondaires, certains sortent du lot comme Synden, prise malgré elle au milieu du conflit des religions. Nessyria, prêtresse d’Ochin, amène elle aussi son lot d’interrogations.

Ce premier tome plante le décor d’une guerre de religions avec son lot de complots et de jeux de pouvoir. Aucun des deux camps n’a la préférence du lecteur ni de l’auteur qui dépeint à la fois les bons et les mauvais côtés des deux camps, même si les mauvais apparaissent plus visibles. La fin du roman apporte beaucoup de surprises et l’envie de lire la suite au plus vite (et aussi de taper sur l’auteur à coup de livre en lui disant mais pourquoi? :)). Beaucoup de révélations sont attendues dans le tome 2, sur le culte, sur les motivations d’Anoa (dirigeant du culte avec le prophète), sur le personnage de Desmeon. C’est un très bon livre qui amène beaucoup de questionnements sur la religion notamment et ce qu’elle peut entrainer au niveau des jeux de pouvoirs et des moyens pour y parvenir. Le thème est très bien traité et malheureusement toujours d’actualité.

Note : 8/10

Célindanaé

Publicités

Une réflexion sur “Aeternia tome 1

  1. […] critiques : Blog-O-Livre ; Célindanaé (Au pays des Cave Trolls) ; L’ours inculte ; Le blog de […]

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

Contact

Il semble que l’URL du site WordPress ne soit pas bien configurée. Merci de la vérifier dans vos réglages de widget.

Mon profil sur Babelio.com
lesfantasydamanda.wordpress.com/

Blog de critiques littéraires en fantasy

Amélire en rouge

À la découverte des littératures de l'imaginaire

Ma Lecturothèque

Résumés et chroniques de mes dernières lectures

*****Mon féerique blog littéraire!!!!!*****

Une trainée de poussiere de fée dans cet océan de livres

Le Grand Bazar d'Apophis

Critiques diverses et variées

Lorhkan et les mauvais genres

Science-fiction, fantastique, fantasy

Albédo

Univers Imaginaires

Les Kroniques de Kalendir

Nouvelles de fantasy (et parfois de S-F !)

Le culte d'Apophis

Voyage au coeur des espaces infinis de la SF, de la Fantasy et du Fantastique

La Bibliothèque d'Aelinel

A la croisée de l'Histoire et de l'Imaginaire

Les Lectures de Xapur

un blog sf + fantasy

La Faquinade

Le site critique d'un Vil Faquin : littératures de l'imaginaire, ciné, jeu et culture geek.

Le Bibliocosme

Un monde pour tous les livres (critique, chronique et analyse)

%d blogueurs aiment cette page :