Du sel sous les paupières de Thomas Day

Du sel sous les paupières est un roman de Thomas Day paru en poche chez Folio SF. Le livre a obtenu le Grand Prix de l’Imaginaire catégorie Roman francophone en 2013. Avant d’être un roman, l’histoire avait été une nouvelle publiée sous le même titre dans l’anthologie steampunk Futurs antérieurs en 1999. La nouvelle correspond à la première partie du roman.

Ce roman est assez atypique par rapport au reste de la production de Thomas Day. En effet, il a un aspect jeunesse non négligeable, son personnage principal, Judicaël est âgé de 16 ans. Il est également un peu édulcoré, notamment en noirceur, violence ou sexe. Cependant, on y retrouve bien la patte de l’auteur, au niveau des thématiques et du style. Enfin, il est utile de savoir que ce roman a été écrit par l’auteur pour son fils ainé, également prénommé Judicaël.

Le roman est une uchronie : la première guerre mondiale s’est terminée, mais en 1920 laissant sa trace avec la présence en Europe d’une brume de guerre permanente. L’action se situe en 1922, tout d’abord à Saint-Malo. Judicaël, surnommé l’Apache, jeune garçon de seize ans, tente de survivre en vendant des illustrés. Malheureusement, cela ne suffit pas à le nourrir lui et son grand-père, et il doit parfois recourir à quelques larcins. Sa vie va basculer après sa rencontre avec la jolie Mädchen. Mais celle-ci disparait et Judicaël veut la retrouver à tout prix. C’est le début d’un voyage qui va le conduire à Guernesey puis en Irlande.

Les deux personnages principaux sont deux adolescents esseulés, marqués par la vie et obligés de se débrouiller seuls pour s’en sortir. Ils sont très attachants, émouvants et réussis. Ils se battent pour essayer malgré tous les obstacles d’être ensemble et de vivre normalement. Ils seront aidés par l’automate Hans et des elfes des bois facétieux. L’automate Hans m’a fait penser au court roman de Thomas Day, L’automate de Nuremberg. On retrouve quelques points communs entre les deux.

Les différents décors sont admirablement plantés rendant le récit immersif. Thomas Day mêle une part de légendes à chacun des endroits où se déroule l’histoire. On trouve par exemple un Ogre à Guernesey devenue une ville-bibliothèque. L’Irlande est un pays de mythes et de magie celtique sous la plume de l’auteur. C’est ainsi un mélange d’imaginaire qui se déroule sous nos yeux avec de l’uchronie, une touche de steampunk, et des légendes. Un mélange qui fonctionne bien en grande partie grâce à l’écriture fluide et imagée de l’auteur. Par contre, les différentes parties manquent un peu de liant, elles apparaissent trop dissemblables à la fois dans la tonalité et dans les cadres, un peu comme si le roman contenait trop d’éléments.

« Ne m’abandonne pas, car moi je n’aurai pas besoin de me glisser du sel sous les paupières pour te pleurer. »

Du sel sous les paupières est un beau roman d’aventures marqué par le romantisme et une part de féérie. Le roman n’est pas mon préféré de l’auteur mais on y retrouve tout son talent et sa sincérité pour raconter des histoires.

Autres avis: Elbakin, Boudicca, Les pipelettes,

Auteur: Thomas Day

Éditeur: Gallimard Folio SF

Parution : 29/03/2012

Saint-Malo, 1922. Sous la brume de guerre qui recouvre l’Europe depuis la fin de la Grande Guerre, Judicaël, seize ans, tente de gagner sa vie en vendant des illustrés. Mais, pour survivre et subvenir aux besoins de son grand-père, il lui arrive de franchir légèrement les bornes de la légalité. Jusqu’au jour où il rencontre la belle Mädchen. Et lorsque celle-ci disparaîtra, Judicaël fera tout pour la retrouver, en espérant qu’elle n’ait pas croisé la route d’un énigmatique tueur d’enfants surnommé le Rémouleur.

Thomas Day livre avec « Du sel sous les paupières » une fresque mêlant uchronie, steampunk et fantasy mythologique. Une bouleversante histoire d’amour et d’amitié, un conte de fées qui nous entraîne des remparts de Saint-Malo à la mythique forêt de Killarney, en passant par Cork et Guernesey.

7 commentaires

  1. C’est vrai que c’est un livre presque gentillet en regard d’autres textes de l’auteur. ^^ J’en garde en tout cas un très bon souvenir, l’histoire m’avait plu, et encore plus l’ambiance brumeuse qui s’en dégage.

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s