Vaisseau d’arcane, tome 1: Les hurleuses de Adrien Tomas

Vaisseau-dArcane-1-727x1024

Pour la rentrée littéraire, les éditions Mnémos ont misé sur un nouveau roman d’Adrien Tomas qui a déjà pas mal de romans à son actif chez eux. Cette nouvelle série Vaisseau d’arcane dont voici le premier tome Les Hurleuses sera en en deux tomes. Elle a la particularité de se dérouler dans le même univers que Engrenages et Sortilèges paru chez Rageot en jeunesses. Cette fois l’auteur explore une autre région et situe son roman en fantasy plus adulte. L’illustration de couverture est signée Qistina Khalidah.

Un univers explosif

L’univers proposé dans ce roman n’est pas un univers de fantasy traditionnel. C’est un monde qui est en plein essor industriel et cela se voit au niveau des véhicules utilisés comme des trains ou des bateaux d’un nouveau genre. En effet, il existe une énergie magique très puissante et grâce à laquelle on peut faire fonctionner des trains par exemple ou un ascenseur. Cette énergie a permis à certaines villes du Grinmark de s’enrichir et de considérablement se développer. Cependant, le contrôle de cette énergie est difficile et elle passe par des humains qu’on appelle « les touchés » qui sont des humains frappés par la foudre. Ces être sont changés à jamais, perdant leurs mémoire et personnalité au détriment de l’Arcane. C’est ce qui va arriver à Solal, éminent journaliste à la plume acérée et frère de Sof, une jeune infirmière. Cette dernière décide de tout tenter pour soustraire son frère à ce sort en l’amenant loin de la cité où ils vivent.

L’utilisation et l’origine de la magie sont originaux dans cet univers. Pourtant, ce n’est pas le seul point fort de ce monde. En effet, il n’est pas uniquement peuplé d’humain, on peut croiser des représentants du peuple des Abysses, les Poissons-crânes vivant dans une région sous marine mais pouvant faire des incursions sur terre grâce à un système technologique perfectionné. On peut aussi rencontrer des Orcs. Ces derniers ne sont pas vraiment du même type que ceux que l’on croise dans Donjons et dragons ou la Terre du milieu. Ils ont la peau verte car ils sont proches de la nature, si ils sont de fiers guerriers ils sont aussi très attachés à leurs traditions ancestrales et habitent les Hurleuses.

Une narration éclatée

Adrien Tomas reprend à nouveau le principe d’une narration chorale qu’il semble beaucoup apprécier. Les chapitres sont ainsi consacrés à un narrateur particulier, et racontés selon son point de vue. Ce mode de narration rend le récit dynamique et permet de savoir ce qu’il se passe aux différents endroits de l’univers et concernant les différents personnages. Cela fait également évoluer les multiples intrigues, et, celles-ci étant assez nombreuses dans ce premier tome, ce mode de narration permet au lecteur d’être au plus près de l’action.

Le personnage principal du roman est Sofena Gyre, jeune femme travaillant comme infirmière et vivant dans l’ombre de son séduisant frère Solal. Elle va se révéler courageuse et intrépide au fur et à mesure que l’action se met en place. Hiéronymus Vénoquist alias Nym est un personnage complexe, agent double, personnage extrêmement secret et intelligent (peut-être un peu trop), il se lance à la recherche de Sofena et Solal. On suivra également les pas des membres du cénacle, des assassins redoutables aux sombres desseins. Enfin, personnage original mais non moins important, Gabba Do, diplomate abysséen fraîchement nommé, très heureux de pouvoir aller à la surface, mais dont la naïveté va lui jouer des tours. Ces différents personnages font évoluer les différentes intrigues dans un récit contenant son lot de rebondissements, abordant la thématique de la corruption et de la justice sociale.

Ce premier tome du diptyque Vaisseau d’arcane propose ainsi un univers très riche et novateur mêlant subtilement fantasy et steampunk. Il présente le monde, les personnages et les différents arcs narratifs. Cependant, il garde suffisamment d’atouts dans son sac pour qu’on ait très envie de lire la suite.

Autres avis: Fantasy à la carte, Reflets de mes lectures,

Auteur : Adrien Tomas

Éditeur : Mnémos

Parution : 28/08/2020

Quand la magie, tombe en orage, ceux qu’elle touche ne sont plus jamais les mêmes.

Sof, jeune infirmière courageuse et intelligente, en a tout à fait conscience lorsque son frère, éminent journaliste à la plume acérée, est frappé par un éclair qui le laisse à peine capable de se déplacer, son esprit à jamais perdu dans les méandres de l’Arcane.
Elle décide de l’emmener loin de la cité où ils ont grandi.

Ensemble, il fuient à travers les forêts aux secrets jamais percés et dans les steppes dévastées.
Ils découvriront un monde redoutable, sans se douter une seconde des enjeux qui se tissent autour de leur destin, où chaque faction tire ses fils avec une virtuosité machiavélique.

23 commentaires

  1. Ça devient de plus en plus courant ce genre de Fantasy avec des mondes industriels. Ça change un peu 🙂

    Cette série est dans ma Wish et me tente bien, mais vu que j’ai déjà 2 autres œuvres de l’auteur dans ma PAL, je pense que je m’attaquerais à celles ci en premier avant de tenter celle la 😛

    En plus d’ici la j’aurais peut être terminé Craft Sequence et Foundryside qui sont aussi sur le même principe et que j’ai en cours actuellement.

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s