Dans l’ombre de Paris -Morgan of Glencoe

ombreparis

Ce roman de Morgan of Glencoe avait l’objet d’une sortie en auto-édition sous le titre Si loin du Soleil en 2016. Cette nouvelle version a été revue par l’équipe d’ActuSF, et vient de paraitre dans la collection Naos. Pour l’occasion le titre a changé, et le sous titre précise que c’est le premier tome de la série La dernière geste.

Un univers riche mélange de plusieurs genres

L’univers proposée par l’autrice ressemble au notre par certains points mais en diffère également. Dans ce monde, les êtres féeriques existent, ils sont de diverses sortes: fées, sylphides, selkies. Seulement, elles sont très mal considérées par les humains qui les traitent comme des animaux. La France, le Japon et le Sultanat indien sont les grandes puissances dirigeantes et forment la Triade. La province de Keltia est un tout petit état où Fées et Humains ont les mêmes droits, et qui offre beaucoup plus de libertés au niveau des droits que les autres. L’action du roman se situe en 1995 à Paris. Cependant, la royauté est toujours présente en France et les nobles ont plus de droit que les autres. La technologie existe sous certaines formes, on trouve des caméras de surveillance, des révolvers, des micro-cravates, des trains.

Le Rail forme d’ailleurs un monde à part dont les employés sont appelés les fourmis. Parmi eux, on peut y trouver des humains mais aussi des fées, vivant sous la juridiction du Rail. La princesse Yuri se rend en France pour y retrouver son père, l’Ambassadeur Blanc, Nekohaima Kenzô. Elle emprunte pour cela le célèbre Orient-Express pour un voyage de plusieurs jours. À son arrivée à Paris, Yuri comprend que son père la destine en mariage au prince Louis-Philippe, fils aîné du roi Louis XX. Le destin de la jeune femme semble tout tracé qu’elle le veuille ou non, jusqu’à que se présente une aide inattendue.

Des thématiques nombreuses

Le début du roman est un peu poussif avec une intrigue déjà vue, celle d’une noble qui refuse le destin qu’on lui impose. Cela semble assez cousu de fil blanc avec quelques clichés. Puis, peu à peu, Morgan of Glencoe dénoue  les fils de son histoire et montre qu’il y a beaucoup plus derrière. En effet, Yuri dans sa fuite va découvrir un univers totalement inconnu pour elle, et différent de ce à quoi elle était habituée. Le roman devient alors beaucoup plus intéressant à suivre et les pages se tournent presque toutes seules. Dans le nouveau monde que va découvrir Yuri, on croise une belle galerie de personnages auxquels on s’attache vite. Parmi eux, Sire Edward est une superbe personne, chevalier modèle, aristocrate déchu et libre penseur. Bran est également très intéressante, c’est une selkie (inspirée du folklore des Shetland), ancienne combattante dans les arènes et maintenant élève du barde Taliesin. Pour les selkies, la notion de genre n’existe pas et Bran dit qu’elle (pour une selkie) n’a pas de genre et que ça lui va parfaitement.

À travers ses personnages, l’autrice aborde le thème de la tolérance et de l’égalité. La tolérance envers les sexes, les espèces, les races, et bien entendu le respect des autres. C’est fait de manière assez juste surtout pour des thématiques importantes. Le roman aborde même le problème du viol et de la culture du viol. Pour cette thématique là, c’est fait avec un peu moins de subtilité que le reste, avec peut-être un peu trop d’insistance par moments. Mais c’est un sujet sensible et dont il est important de parler. Le roman parle aussi de la condition des femmes, des diverses relations qui peuvent exister entre les gens, d’amour filial. Et la fantasy est un très bon terrain de jeux pour aborder tout cela.

Le roman contient quelques courts passages en anglais, des mots de japonais également, sans que ce ne soit traduit. Pour l’anglais, c’est compréhensible sans trop de soucis d’autant plus que c’est repris dans la narration juste après. À noter la présence d’un « chapitre caché » qui se trouve après les remerciements à ne pas louper.

Dans l’Ombre de Paris, premier tome de la série La dernière geste est ainsi une lecture très agréable. L’univers et les personnages relèvent une intrigue de départ assez convenue. Le roman aborde de nombreuses thématiques comme le racisme, la tolérance ou le respect. On espère lire la suite bientôt.

Autres avis: ElhyandraLes chroniques de l’imaginaire

Chronique réalisée dans le cadre d’un Service Presse (merci encore)

dav

Autrice: Morgan of Glencoe

Éditions : Actusf

Parution : 20/09/2019

« Depuis des siècles, les humains traitent les fées, dont ils redoutent les pouvoirs, comme des animaux dangereux.
Lorsque la princesse Yuri reçoit une lettre de son père lui enjoignant de quitter le Japon pour le rejoindre, elle s’empresse d’obéir. Mais à son arrivée, elle découvre avec stupeur qu’elle a été promise à l’héritier du trône de France ! Dès lors, sa vie semble toute tracée… jusqu’à ce qu’une femme lui propose un choix : rester et devenir ce que la société attend d’elle ou partir avec cette seule promesse : « on vous trouvera, et on vous aidera. »
Et si ce « on » était la dernière personne que Yuri pouvait imaginer ? »

 

Publicités

13 commentaires sur “Dans l’ombre de Paris -Morgan of Glencoe

Ajouter un commentaire

  1. Commencé hier, j’ai du mal à en décrocher. Comme tu le dis, les personnages sont très vite attachants et j’attends avec impatience de voir se développer toutes ces thématiques autour de la tolérance et de la diversité qui se profilent tout juste pour l’instant^^
    Et merci pour le conseil du « chapitre caché » j’aurais pu passer à côté !

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :