Morts – Philippe Tessier

morts

J’ai entendu parler pour la première fois de ce roman aux Imaginales à la conférence sur l’humour. Quand je l’ai vu disponible dans la promo du mois de juillet, je n’ai pas hésité. Morts est un roman court, drôle mais loin de pouvoir être résumé à cela. Philippe Tessier est auteur de jeux de rôle, écrivain et traducteur. Il a publié les Chroniques Hérétiques chez Leha également.

La mort n’est que le commencement

Ce pourrait être en effet un bon résumé de l’intrigue du roman qui débute par cette phrase: « Alors qu’il venait de mourir, Joseph se réveilla… « . Joseph vient de décéder d’une crise cardiaque quand il reprend conscience dans son cercueil qui s’ouvre sous l’impulsion de deux squelettes. Joseph repense rapidement à sa vie, plutôt banale et insignifiante, puis se demande ce qui peut bien lui arriver. Surtout que les personnes autour de lui ne lui ressemblent pas vraiment: il est entouré de squelettes alors que lui a été embaumé. Il a même la particularité d’être un embaumement Baumont, un embaumement de première classe qui le fait ressembler à un humain et presque douter de son trépas. Pourtant, il est bel et bien mort comme le lui confirment les deux médecins squelettes, Ambroise P. et Claude B. Mais surtout, Joseph est unique par son apparence. Les morts ont un plan dans lequel Joseph aura un rôle crucial à jouer: ils veulent entrer en contact avec les vivants, pour cela ils ont ont creusé un tunnel vers la surface, et Joseph est le mieux placé pour parler aux vivants sans les effrayer. Malheureusement, un évènement imprévu va changer les plans des morts et Joseph va avoir une nouvelle mission confiée par la Mort elle-même.

Une opulente galerie de personnages

Une des grandes réussites du roman est son ton décalé par rapport au sujet traité. Ce ton décalé vient en partie des nombreux personnages présents. En effet, dès son arrivée dans le monde des morts, Joseph fait la rencontre de personnages célèbres: Ambroise P., Claude B, le grand Charles, Albert E., Nikola T., Jules V., Léonard de V…Tous ces personnages sont désignés par leur prénom et la première lettre de leur nom. Ainsi, l’auteur invite le lecteur à chercher un tout petit peu qui sont ces personnages, même si certains sont plus évidents que d’autres. La société formée par les morts est bien détaillée et hiérarchisée. On y trouve des cours pour apprendre des tas de choses: gérer le stress post-traumatique, des cours de peinture…Les différentes rencontres de Joseph avec tous ces personnages morts apportent du sel au roman. Les morts ont gardé les caractéristiques physiques et morales de leur vie passée. Par exemple, Salvador D arbore encore de belles moustaches noires et veut mettre des œuvres d’art un peu partout.

À l’opposé, Joseph est un humain tout ce qu’il y a de plus normal, ni célèbre, ni plus intelligent que la moyenne. Il a l’impression d’avoir raté sa vie et sa mort également. Il est le seul différent de tous les autres morts qu’ils rencontrent. Les squelettes utilisent des ardoises pour parler avec lui ou un petit appareil vocal alors que lui ressemble encore à un être vivant. Pourtant, il va avoir un rôle crucial à jouer, alors que rien ne l’y prédestinait.

Sous l’humour, des questionnements plus graves

Le roman est rempli d’humour, dès les titres de chapitres, avec des répliques qui fusent. L’atmosphère qui se dégage du monde des morts est également très bien construite. On y trouve beaucoup de références à la fois au cinéma, aux jeux et au monde geek. Mais Philippe Tessier y aborde aussi de nombreuses questionnements sur notre monde moderne, des questions beaucoup moins drôles sur la fin possible de notre monde et sur le destin de l’humanité. Il nous offre ainsi une lecture assez inattendue et pas seulement un roman bourré d’humour. L’auteur s’amuse également à utiliser tous les personnages présents dans le récit et intègre leurs points forts dans leur quête.

Philippe Tessier nous offre avec Morts un roman original, inattendu et bourré de références. La galerie de personnages est foisonnante et apporte beaucoup au récit. Au travers d’un récit plein d’humour, l’auteur nous propose également une réflexion sur la vie, et la société de notre temps. Un très bon roman, rapide à lire et parfait entre deux pavés.

Autres avis: Elhyandra,  Chut Maman lit,

morts2 Auteur :Philippe Tessier

Éditions Leha

Parution: Avril 2019

Alors qu’il venait de mourir, Joseph se réveilla…

Imaginez son étonnement en reprenant conscience sous le regard passablement vide de squelettes aux orbites creuses l’invitant à les suivre. C’est le début d’une aventure improbable où il est question de trépas, d’ossements et de poussière… beaucoup de poussière. Joseph est confronté à des interrogations existentielles dont la plus ardue est certainement de savoir s’il est vivant ou mort.

Et que dire des singuliers personnages qu’il va rencontrer ? Sont-ils aussi trépassés que lui ou le fruit d’un délire psychédélique ? D’une pitoyable expérience de mort imminente ? Ou tout simplement d’une indigestion de champignons ?

La fréquentation de cette galerie d’individus aussi célèbres que décédés, aux opinions très tranchées sur notre société, va amener Joseph à se poser une question fondamentale : mais où diable est passée la Vie ?

Cette chronique fait partie du challenge S4F3s5

s4f3-s5

Publicités

17 commentaires sur “Morts – Philippe Tessier

Ajouter un commentaire

  1. Bon c’est la seconde chronique que je vois passer sur ce bouquin ! Je vais l’ajouter en wishlist tellement les retours me donnent envie de le lire. Merci à toi ! (et puis fun fact, je connais un homonyme de l’auteur ; il faudra que je lui offre le bouquin après l’avoir lu, ça sera rigolo).

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :