Ceux des profondeurs – Fritz Leiber

Ceux_des_profondeurs-OK-625x1024

Fritz Leiber est un écrivain de science-fiction et de fantasy auteur du Cycle des Épées et de bien d’autres livres. Fritz Leiber admirait aussi H. P. Lovecraft, d’ailleurs sa femme avait envoyé une nouvelle de Leiber à lire à Lovecraft, qui avait apprécié. Écrit en 1976, Ceux des profondeurs (The Terror from the Depths) est un court roman qui rend hommage à l’écrivain de Providence. Le roman avait été publié en 1990 chez Phénix, un éditeur belge, dans la collection Pégase qui ne dura seulement que 2 ans. Les éditions Mnémos ont eu l’excellente idée de le ressortir pour le mois Lovecraft organisé par les Indés de l’imaginaire.

Fritz Leiber montre dans ce roman sa grande connaissance de la mythologie créée par Lovecraft et s’amuse à mélanger des personnages des textes de l’auteur à ceux de son propre récit, et à faire même de Lovecraft un personnage de son récit. On ne le croise pas mais il est en contact avec Albert Wilmarth, professeur à l’université de Miskatonic, qui entretient une correspondance avec lui. L’histoire de Ceux des profondeurs se déroule essentiellement en 1937 et la mort de Lovecraft est mentionnée par un télégramme de Danforth à l’intention de Wilmarth.

Le début du roman explique que des manuscrits ont été retrouvés le 16 mars 1937 (on notera la date qui n’est pas choisie au hasard) dans la demeure de M.Fischer. Un des ces manuscrits raconte l’histoire de la vie de M.Fischer, par lui-même, depuis son enfance. Georg Reuter Fischer vit dans le sud de la Californie et est fils unique. Il vit dans une étrange maison près du désert californien, maison construite par son père. Depuis son enfance, il a été marqué par des problèmes de sommeil et des rêves mettant en scène des souterrains sous la colline où il habite. Georg a très peu d’amis et vit quasiment seul et cloitré dans sa demeure. Il correspond bien aux personnages de Lovecraft, narrateur souvent solitaire et confronté au surnaturel petit à petit. Suite à la parution d’un livre de poésie où il fait mention de ses rêves, Georg va rencontrer Albert Wilmarth. Ce dernier mène des recherches avec d’autres membres de l’université de Miskatonic sur des créatures monstrueuses, des divinités cachées et des livres maudits. Ils vont essayer de comprendre ce qui arrive à Georg, et ce qui est arrivé à son père disparu plusieurs années auparavant.

La trame du récit est assez classique mais la grande réussite de cette novella est l’ambiance qui ressort du récit qui est tout à fait conforme à celle des récits de Lovecraft. L’atmosphère est très soignée, on glisse peu à peu vers l’étrange tout en s’interrogeant au départ sur ce que raconte le narrateur. Le lecteur doute ainsi tout au long du récit et se pose des questions sur ce que vit le narrateur. Fritz Leiber a aussi eu l’intelligence de placer son récit en Californie et non dans la région de Providence même s’il parle d’Arkham et de Miskatonic. On a ainsi en toile de fond le désert californien et Hollywood qui se révèlent des lieux propices à la venue de l’étrange, avec la présence de toutes sortes de bébêtes dangereuses.

Les connaisseurs de Lovecraft seront en terrain conquis dans ce roman où l’auteur fait preuve d’une grande expertise de l’auteur de Providence et de son immense correspondance en mentionnant le personnage de Robert Blake dans son récit. Ce personnage est en effet un clin d’œil de Lovecraft à Robert Bloch avec qui il entretenait une correspondance et qui s’était payé le luxe de tuer Lovecraft dans un texte. Cependant, le roman offre un récit angoissant et maitrisé qui pourra aussi plaire à ceux qui sont moins familiers de Lovecraft. Le roman est court et rythmé et peut ainsi se lire d’une traite.

Ceux des profondeurs est sans conteste une grande réussite. Ce court roman est un hommage de Fritz Leiber rendu à Lovecraft et à sa mythologie. Le récit est tout à fait dans la veine des écrits du maître de Providence et les références à son œuvre sont nombreuses. Il vaut mieux connaitre un peu les textes de Lovecraft pour profiter complétement de cette novella.

Autres avis:Gromovar

cof Auteur: Fritz Leiber

Date de parution: 21/03/2019

Édition: Mnémos

Après la mystérieuse disparition de son père dans un trou béant, Georg Reuter Fischer, aidé d’Albert Wilmarth, expert des mythes de Lovecraft, part à sa recherche et se met à enquêter bien involontairement sur les liens entre son histoire et celles de Lovecraft. Il est soudainement frappé par les échos de ses propres rêves et les images terrifiantes qu’il côtoie, alors qu’il se nourrit des lectures du célèbre écrivain. Petit à petit, il s’approchera dangereusement du gouffre béant de la terreur venue des profondeurs.

 

Publicités

6 commentaires sur “Ceux des profondeurs – Fritz Leiber

Ajouter un commentaire

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :