Déracinée- Naomi Novik

deracinee

Déracinée est un roman de fantasy de l’autrice américaine Naomi Novik publié en 2015. Le roman a été traduit en français en 2017. Naomi Novik est connue pour la série en 9 tomes Téméraire. Cependant, Déracinée ne fait pas partie de cette saga. Le roman a obtenu de nombreux prix: le prix Nebula du meilleur roman 2015, le prix Locus du meilleur roman de fantasy 2016, le prix British Fantasy 2016 et le prix Mythopoeic 2016.

Le roman mélange habilement conte et fantasy pour créer un univers original et captivant, même si le début du roman ne le laisse pas forcément penser à cause de certains clichés young adult. Déracinée se déroule en Polnya (le nom rappelle volontairement la Pologne) où vit Agnieszka dans un petit village appelé Dvernik. La vie a Dvernik est plutôt simple mais l’ombre du Bois plane sur la vie de ses habitants. Le Bois est une étrange forêt contaminée depuis toujours par une force maléfique qui semble s’étendre peu à peu. Pour lutter contre le Bois, seul la magie se révèle utile et un puissant sorcier vivant dans une tour seul assure la protection des villages avoisinants. Ce sorcier est appelé le Dragon, tous les sorciers ayant des surnoms. En échange de son aide, le Dragon prend une jeune fille à son service tous les dix ans.

Le point de départ est assez simple et fait penser indéniablement aux contes de fées avec une jeune fille innocente enlevée par un dragon. Cependant, Naomi Novik prend le contrepied de ce postulat en faisant du dragon un mage qui ne sacrifie pas les jeunes filles à son service, ces dernières étant libres au bout des 10 ans de service de mener leur vie. Par contre, la suite et début du récit comporte un air de déjà vu, avec une héroïne pas très jolie et plutôt empotée confrontée à un homme plus âgée la traitant mal. Heureusement, la suite du récit s’affranchit de ce côté trop young adult et cliché pour prendre de l’ampleur et offrir un véritable récit de fantasy mâtiné de légendes et folklores.

La réussite du roman provient en grande partie de l’émerveillement proposé par l’univers et la réécriture des contes. Le folklore polonais et russe se mêle habilement à la fantasy médiévale et on se plait à trouver les références aux contes. Je ne connais pas très bien les légendes slaves à part les histoires concernant Baba Yaga dont il est d’ailleurs fait mention dans le roman, cependant le livre donne envie de s’y pencher. Le récit qui paraissait simple au départ se complexifie peu à peu. L’univers prend corps tout comme les personnages et le roman prend une autre tournure.

Agniezka se révèle une héroïne attachante, forte et non conformiste faisant preuve de courage et d’abnégation. Les personnages principaux sont assez peu nombreux mais bien travaillés. Les personnages féminins sont plus réussis et moins stéréotypés que les masculins. Le Dragon sonne un peu comme un mélange entre Severus Rogue et Thorn dans Les fiancés de l’hiver de Christelle Davos. Kasia est également intéressante, elle évolue beaucoup, passant de la jeune fille parfaite à quelqu’un de totalement différent et qui prend son destin en main. Les rapports humains sont bien traités et crédibles. Le récit étant raconté à la première personne par Agniezka, les personnages secondaires sont un peu en retrait.

La naïveté du début est ensuite bien contrebalancée par l’aspect sombre qui domine la suite avec la menace croissante du bois. Les scènes se déroulant dans le Bois sont d’ailleurs parfaitement réussies et angoissantes. Le récit aborde ainsi une nouvelle perspective en parlant de la nature et du fait de vivre en harmonie avec la nature. Le Bois devient presque un personnage à part entière et cette conception de l’écologie est très bien amenée. La fin avec les légendes sur le Bois est particulièrement réussie.

Déracinée est donc un roman qui vaut le détour, une fois passé le côté déjà vu du début. Le côté très classique de l’amorce du livre se complexifie peu à peu tout comme l’univers et les personnages. Une fois pris dans les filets du Bois, on a du mal à poser le livre et on se laisse bercer par le récit aux accents de folklore slave.

Autres avis: Boudicca, Lutin 82, Marie-Juliet, Dup

cof

Autrice: Naomi Novik

Édition: Pygmalion

Parution le

J’ai lu, parution le

Traduction Benjamin Kuntzer

Pour les protéger des forces maléfiques du Bois, les habitants d’un village peuvent compter sur le Dragon, un puissant mage. Mais en échange, ils doivent lui fournir une jeune fille qui le servira pendant dix ans. L’heure du prochain choix approche et Agnieszka est persuadée que le Dragon optera pour Kasia, belle, gracieuse et courageuse, tout ce qu’elle n’est pas. Mais Agnieszka se trompe…

Publicités

15 commentaires sur “Déracinée- Naomi Novik

Ajouter un commentaire

  1. Dans ma PàL, très envie de le lire, j’attends juste que ma ligne de train reprenne un service normal parce que c’est difficile de lire autre chose qu’une liseuse debout dans un train bondé. Allez je vais vider ma liseuse en attendant (et continuer à me lamenter sur les blogs de tout le monde xD)

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :