La Science fait son cinéma-Roland LEHOUCQ, Jean-Sébastien STEYE

Sciences-cinema_couverture copy

Les éditions Le Bélial viennent de sortir un nouvelle collection appelée Parallaxe, sous la direction de Roland Lehoucq. Ce dernier tient la rubrique Scientifiction de la revue Bifrost depuis 1999 et est également président du festival nantais des Utopiales en plus de ses fonctions d’astrophysicien au CEA et d’enseignant à l’école Polytechnique et à Sciences Po. Cette collection se veut dans la continuité de la rubrique Scientifiction et a pour but de diffuser des connaissances en s’appuyant sur la science-fiction. Toutes les sciences seront concernées. Les deux premiers ouvrages de cette collection viennent de paraitre: Comment parler à un alien? de Frédéric Landragin et La science fait son cinéma de Roland LEHOUCQ et Jean Sébastien STEYER.

Le but de cet ouvrage n’est certainement pas de critiquer les films de science-fiction mais au contraire d’enrichir la culture scientifique du lecteur en partant de films connus dans ce domaine. La formule « faire de la science en s’amusant » convient tout à fait à ce livre et la mission est réussie. Le livre est divisé en 4 parties : Défier la physique, Nouveaux horizons, Curieux extraterrestres, Attention danger! La première partie est celle que j’ai trouvé la plus compliquée à lire, surtout le passage sur les trous noirs avec Interstellar. Cette partie est intéressante et assez complexe, cependant elle est suivie comme tous les autres chapitres de points bibliographiques qui peuvent permettre de prolonger le sujet pour ceux qui le désirent. Les deux autres sous parties consacrées à Ant Man et à Gravity m’ont paru beaucoup plus accessibles.

La suite de l’ouvrage est vraiment passionnante et on retrouve à la fois l’humour présent dans Faire des sciences avec Star Wars et des connaissances scientifiques qu’on a oubliées ou qu’on n’a pas encore acquises. Un des chapitres les plus réussis est celui sur Premier Contact de Denis Villeneuve qui se base aussi sur la nouvelle dont le film est tiré. Je me suis beaucoup amusée également avec le passage consacré à Prometheus qui souligne les invraisemblances nombreuses du film, mais toujours avec humour et beaucoup de sérieux dans la science!

Les questions auxquelles essayent de répondre les deux auteurs (Jean-Sébastien Steyer est paléontologue au Muséum national d’Histoire Naturelle de Paris et au CNRS) sont nombreuses: l’infiniment petit (Ant Man), l’infiniment grand (Godzilla et Pacific rim), l’astrophysique (Gravity, Interstellar…), la linguistique (Premier contact). Les auteurs étudient ainsi la viabilité théorique et pratique de certains films de science-fiction et en même temps nous apportent des connaissances scientifiques. L’ouvrage a ainsi une valeur pédagogique et peut intéresser un large panel du cinéphile au curieux, et peut-être aussi les scientifiques. Il faut aussi noter que les auteurs font aussi référence à d’autres domaines que le cinéma comme la littérature et utilisent toujours des exemples précis.

Le livre se lit vraiment très bien, hormis quelques petits passages mais il offre une lecture très plaisante. La passion des auteurs pour les sujets traités ressort bien et ils ont un vrai sens didactique pour faire passer leurs connaissances. Le sens du détail dont ils font preuve permet de mieux comprendre ce qui se passe dans les films, mais aussi dans les découvertes spatiales actuelles. Le chapitre sur Europe, le satellite de Jupiter, est à ce titre passionnant.

La science fait son cinéma est donc une lecture très plaisante qui part d’une excellente idée, aborder la science par le biais des films de science-fiction. On apprend beaucoup de choses et sur de nombreux domaines de la science. Objectif atteint pleinement pour ma part!

science

Auteurs: Roland Lehoucq et Jean-Sébastien Steyer

Édition: Le Bélial

Parution: 18/10/2018

Défier les lois de la physique avec Ant-Man, et celles de l’anatomie avec Godzilla. S’aventurer aux abords d’un trou noir… et y plonger avec Interstellar. Communiquer avec les aliens comme dans Premier Contact. Se retrouver seul sur Mars et tenter d’y survivre. Étudier Prometheus et s’interroger sur l’origine et l’évolution des espèces extraterrestres… Ici, Roland Lehoucq, astrophysicien au CEA, et Jean-Sébastien Steyer, paléontologue au Muséum national d’histoire naturelle de Paris et au CNRS, ne cherchent pas à démolir le septième art et son rapport à la science, mais bien à enrichir le regard du lecteur en traitant du contenu scientifique d’une quinzaine de films. Plus que le résultat, c’est la démarche qui importe : mobiliser ses connaissances, s’informer, faire preuve d’esprit critique, développer sa capacité d’analyse, goûter au plaisir de la découverte. Et, surtout, faire de la science en s’amusant !

 

Publicités

7 commentaires sur “La Science fait son cinéma-Roland LEHOUCQ, Jean-Sébastien STEYE

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :