Elfes tome 1:Le crystal des elfes bleus

elfes-01-le-crystal-des-elfes-bleus

Cette série de bande dessinée est consacrée comme son nom l’indique si bien aux elfes. Le tome 22 doit sortir au mois de novembre prochain. Le concept de la série est de parler de 5 peuples elfiques différents avec 5 équipes différentes de scénaristes et dessinateurs. Les 5 peuples vivent dans un monde commun et en représentent divers aspects. Les tomes sont indépendants mais sont liés par un fil directeur.

Les elfes dans la série sont immortels mais pas invulnérables. Ils sont les enfants d’Arran. Il y a les elfes blancs ou elfes célestes, les elfes bleus, les elfes sylvains ou elfes des forêts, les elfes noirs et les semi-elfes issus du croisement entre humains et elfes. Deux autres séries ont vite suivi, une première sur les nains, et une seconde sur les orcs et les gobelins. Elles partagent leur univers avec la série Elfes,  dont voici la carte :

https://www.soleilprod.com/images/news/dossiers/elfes/dossier_elfes_carte.jpg

Ce premier tome s’intéresse aux elfes bleus qui vivent dans le nord du monde et aiment particulièrement la mer. L’ambiance ressemble à de la fantasy traditionnelle, avec des guerriers, de la magie et même de la nécromancie. La lecture de ce premier tome est agréable et nous plonge assez vite dans l’histoire. Le récit est constitué de deux intrigues différentes qui vont finir par se croiser par la suite. On suit tout d’abord une elfe Lanawyn et un humain qui vont être amenés à enquêter sur un étrange massacre d’elfes bleus du village d’Ennlya. Le début de leur enquête les mène vers les Yrlanais, des humains habitant à côté des elfes et menés par un chef complètement fou.

Le second fil du récit s’intéresse à la jeune elfe Vaalan qui d’après les dires de la prophétesse serait l’élue, celle qui réussira à aller chercher le crystal bleu au cœur de l’océan. L’enquête autour du massacre est plus intéressante que la seconde partie, elle fait un peu moins « déjà-vu ». Le scénario est assez bien construit mais la fin est un peu rapide pour arriver à la conclusion du récit. Fait à souligner, l’histoire se termine à la fin de ce premier tome, ce qui est appréciable si on n’a pas envie de se plonger dans une série trop longue. Mais le mauvais côté est que la fin est un peu trop rapide et le dénouement de l’histoire arrive trop vite. L’histoire aurait pu être prolongée sur un second tome, ce qui aurait également permis de faire gagner les personnages en consistance.

Au niveau des graphismes, ils sont très soignés et maitrisés. Les elfes sont très réussis avec une beauté spéciale pleine de grâce. Les tons des couleurs sont assez froids, il y a beaucoup de mers, de glaces. L’ambiance marine ressort très bien. Les graphismes sont un des gros points forts de cette bande dessinée.

Ce premier tome de la série Elfes est donc une lecture agréable avec une narration sans temps mort. L’intrigue est assez classique mais est efficace et bien menée. Les dessins apportent un plus indéniable à un récit qui aurait pu être étoffé sur deux tomes.

Autres avis: Elbakin

cof

Édition: Soleil

Date de parution : 27/02/2013

Scénariste: ISTIN Jean-Luc

Illustrateur: KYKO DUARTE

Les Elfes bleus d’Ennlya, une petite ville portuaire du Nordrenn, ont tous été massacrés ! L’Elfe bleue Lanawyn et Turin, un homme réputé, enquêtent alors que toutes les pistes mènent vers un clan d’Yrlanais, ces Hommes du nord qui haïssent les Elfes.
Dans
 la cité île Elsemur, Vaalan une jeune Elfe bleue passe l’épreuve de l’eau des sens. La mère prophétesse voit son avenir proche, un avenir lié au crystal sacré.
« Celui qui contrôle le crystal, contrôle l’océan. »
Cette annonce fait grand bruit et il se murmure que Vaalann pourrait être le messie que les Elfes bleus attendent depuis plusieurs générations…
Entre enquête et initiation, cette histoire nous mène dans un monde de faux-semblants, de rêves et de désillusions !

Cette chronique fait partie du : Le challenge abc litterature de l’imaginaire 2018

 

Publicités

17 commentaires sur “Elfes tome 1:Le crystal des elfes bleus

Ajouter un commentaire

  1. Une série étonnamment agréable: j’en suis environs au 17 et malgré un arc principal faisant appel à un type de menace trèèèèès connue, l’entrecroisement des différentes intrigues associées aux races elfiques fonctionne idéalement. On varie les plaisirs, même s’il est évident que les concepteurs de cette multiple saga planifient leur stratégie à un point qui devient visible pour le lecteur, comme une mécanique bien huilée qu’on peut difficilement camoufler.
    Je recommande chaudement la série des Nains, comprenant pour moi d’excellents one-shot (quoique on peut recroiser les protagonistes s’ils ne passent pas l’arme à gauche), particulièrement travaillés dans l’intrigue et le graphisme, et garantissant des lectures plus longues et/ou denses que d’ordinaires.

    Je n’ai lu que 2 tomes des Orcs et Gobelins: je sens un potentiel bien que ce ne soit pas extraordinaire pour le moment. J’aimerais bien qu’ils ajoutent un pan ésotérique à leur folklore, ou qu’ils l’étoffent.

    Aimé par 1 personne

  2. Je n’ai jamais osé me lancer dans la série (tout comme pour « Nains » d’ailleurs), surtout à cause du nombre de tomes – une fâcheuse tendance à vouloir terminer les séries que je commence – mais aussi du thème un peu bateau. Je lui donnerai peut-être sa chance un jour étant donné que ce sont des one-shots, ça reste un bon argument. ^^

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :