Le chaudron brisé

chaudron

J’ai découvert Nathalie Dau grâce à la très belle série Le Livre de l’énigme publiée chez les moutons électriques. L’auteure fait une pause dans cette série pour s’intéresser cette fois aux mythes du Pays de Galles avec ce court roman. Elle s’intéresse à un ancien mythe gallois : celui de la déesse-mère et du dieu-cerf Cernunnos, pour rendre un très bel hommage à l’esprit celte, assez peu commun en littérature de l’imaginaire.

Le récit fluctue entre plusieurs époques et commence durant les temps hors de l’Histoire avec l’arrivée de Kerridwen et son mari Kernunnos à Gwynedd au cœur du pays de Galles. Ils sont plein de bonnes intentions et désirent aider les habitants à grandir en leur transmettant leurs connaissances. Si tout se passe bien au début, il y a bien entendu un problème avec le maléfique Affang, démon des eaux. Ce dernier va entrainer de nombreux périls pour le couple et le fait que les humains vont se détourner des divinités païennes au profit d’une nouvelle religion.

Les chapitres alternent l’histoire de Kerridwen et celles de deux familles, les Archtaft et les Llynwen. À la fin du XX ème siècle, aux États-Unis, Peter Deep étudie l’histoire de sa famille suite à un décès étrange par noyade. On suivra l’histoire des descendants de Peter Deep à plusieurs époques différentes. Le récit dans la partie récente du passé est très intéressant avec un côté enquête qui change complétement du récit du couple Kerridwen, Kernunnos. C’est aussi l’occasion de croiser des personnages attachants même si on les voit assez peu comme le musicien Alwyn. En peu de lignes, Nathalie Dau construit des personnages attachants et humains avec leurs forces et faiblesses.

Nathalie Dau mélange habilement légende et réalité dans une histoire très immersive. Le roman est court (trop?), j’aurai aimé rester plus longtemps plongée dans la mythologie celtique. Le roman parle aussi de la survie des anciennes traditions et de la manière dont certaines croyances ont été délaissées au profit de la religion chrétienne. Quand les humains ont cessé de croire en Kerridwen et que son chaudron a été brisé, le pouvoir de la déesse terre s’amenuise et elle plonge dans un long  sommeil. La quête pour reconstruire le chaudron et redonner du pouvoir à la déesse va être très longue et difficile. J’ai beaucoup aimé l’utilisation de cette thématique dans ce roman. On la trouvait aussi dans la très bonne trilogie La voix des oracles d’Estelle Faye.

L’histoire du roman est très prenante et elle est servie par l’écriture magnifique de Nathalie Dau, pleine de poésie tout en étant fluide et imagée. J’avais déjà été touchée par l’écriture de l’auteure dans Le livre de l’énigme et c’est encore plus probant avec ce court récit où l’émotion se mêle aux mythes et où la plume de l’auteur rend les moments heureux comme les tragiques très intenses.

Enfin, comme souvent chez les moutons électriques, l’objet livre est magnifique avec une couverture d’un très beau vert et un design basé sur l’Art celte. Le travail de Melchior Ascaride est vraiment réussi pour ce livre. Un glossaire sur la mythologie celtique est présent à la fin du livre, il est très bien fait et permet de prolonger la magie des mythes.

L’alternance entre passé et époque contemporaine, le mélange de mythologie et de monde moderne et la plume de Nathalie Dau font de ce court roman une réussite. Le roman est court et se lit vraiment très bien et on a hâte une fois terminé de retrouver la magie de l’auteure et sa plume enchanteresse avec la suite du Livre de l’énigme prévue pour 2019.

Un peu de musique pour accompagner: Isara – Eluveitie

Setlon- Eluveitie

Autres avis: Boudicca, Elhyandra

Aucun texte alternatif disponible.

L’amour et la vengeance ont l’art de traverser les âges, et ce d’autant plus lorsque les dieux sont impliqués.

Pour certains mortels, cela signifie un héritage lourd à porter, mêlé de malédiction. Ainsi en va-t-il d’Augusta Quinn et d’Alwyn Archtaft. Destinés à réparer le chaudron de Kerridwen, afin de permettre le retour de la déesse, ils devront compter avec Affang, le terrible démon des eaux, qui les poursuivra de sa haine. Mais en cette fin de XXe siècle, un dieu veille et se souvient. Capable d’arpenter les lieux d’ici et d’ailleurs, Kernunnos, sous l’un ou l’autre de ses avatars, permettra à la réalité de rattraper le mythe… et de le dépasser.

Auteure: Nathalie Dau

Édition: Les moutons électriques

Parution: 1er février 2018

 

 

 

Publicités

17 réflexions au sujet de « Le chaudron brisé »

  1. Belle mise en valeur du livre ^^
    Belle critique, j’avoue que j’hésite à l’achat, livre pas très long pour surement un peu moins de 20€ c’est dur. Après comme tu dis l’objet livre est superbe et l’histoire à l’air vraiment sympa, mais les alternances présent passé me bloquent parfois.

    Aimé par 1 personne

  2. Coucou,
    Je vais jouer les oiseaux de mauvais augure ^^ après discussion en privé avec l’autrice, la suite du Livre de l’Enigme sortira en 2020 au lieu de 2019 pour raison de santé
    Pour en revenir au Chaudron, le côté légende que je ne connaissais pas était bienvenu pour ma culture perso ^^ et comme tout le monde qui aime les écrits de Nathalie Dau, j’aurais aimé plus long bien sûr mais il fait son job

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s