L’étrange vie de Nobody Owens

L_Etrange_Vie_de_Nobody_Owens

Je poursuis ma lecture des romans de Neil Gaiman que je n’ai pas encore lu avec ce roman classé dans la catégorie adolescent. Ce roman est vraiment un livre que j’aurai aimé lire adolescente. Le titre orignal du roman est The Graveyard Book. Dans les remerciements, Neil Gaiman parle de l’hommage qu’il a voulu rendre avec ce roman au Livre de la jungle de Rudyard Kipling appelé en anglais The Jungle Book. Le parallèle entre les deux romans est d’ailleurs assez évident et il est dommage que la traduction française lui ait préféré une traduction faisant certainement référence à  L’étrange noël de Monsieur Jack, même si certains aspects du livre sont proches de l’univers de Tim Burton.

Comme Mowgli, le petit garçon du roman de Neil Gaiman va être élevé loin de sa famille et dans des circonstances extraordinaires. Les deux enfants vont mener des enfances heureuses loin des hommes. La vie de Nobody bascule alors qu’il n’est qu’un tout jeune enfant quand sa famille est décimée par un implacable tueur alors que lui par miracle en réchappe. Il trouve alors refuge dans un grand cimetière proche de la maison. Un cimetière pas tout à fait comme les autres où il sera élevé par un couple de fantômes, les Owens et protégé par Silas, un être étrange ni vivant ni mort.

Le roman raconte l’enfance et l’adolescence de Nobody, chaque chapitre étant espacé de plusieurs années. Des illustrations sont présentes à chaque début de chapitres, faisant un bref aperçu de la situation de Nobody. Elles s’intègrent parfaitement au roman au niveau du ton, et au niveau du texte.

Les thématiques du roman sont  assez classiques des romans pour adolescent: l’ évolution de l’enfance vers l’adolescence avec tous les problèmes relationnels que cela peut poser, les problèmes de harcèlement scolaire et d’intégration aux autres à l’école, de la différence. Elles sont très bien traitées et le statut particulier de Nobody est bien intégré dans ses thématiques. On trouve aussi le rôle du modèle, du tuteur avec Silas, personnage mystérieux et intéressant.

L’univers décrit par Neil Gaiman est à la fois triste et drôle. Il est également original, poétique. Il nous offre une galerie de fantômes très variés et touchants pour qui on ressent de la tendresse et de l’empathie. Certains fantômes sont attachants comme les parents adoptifs de Nobody ou la sorcière Liza, d’autres plus drôle comme le poète. Ce mélange de caractères très différents fonctionne à merveille. Enfin, Nobody est un personnage qu’on prend plaisir à suivre et à voir grandir dans un monde complètement à part.

L’écriture de l’auteur est fluide et très imagée. On entre très vite dans le récit et le roman est immersif. Il n’y aucun temps mort, et le fait de séparer chaque chapitre de plusieurs années et vraiment une excellente idée. L’aspect historique est également important dans le récit, on trouve des fantômes de différentes époques.

Neil Gaiman nous offre à nouveau un très beau roman porté par une belle écriture et un univers particulier drôle et touchant à la fois. L’étrange vie de Nobody Owens est destiné à un public adolescent et est parfait pour cet âge. Il est peut être moins intéressant pour les adultes qui devineront assez facilement les ficelles de l’histoire. Cependant, Neil Gaiman nous prouve à nouveau avec ce roman qu’il est un grand écrivain, arrivant à produire des romans destinés à différents publics en intégrant des thèmes propres à chaque âge de la vie.

Autres avis: lectures trollesques, les lectures de BouchNervertwhere, Elbakin

Célindanaé

NO2

Cette chronique fait partie du

challenge littérature de l’imaginaire

d2_orig

Auteur: Neil Gaiman

Éditeur : Albin Michel

Parution :04/03/2009

Illustrateur: Dave McKean

Traducteur: Valérie Le Plouhinec

Ce roman a obtenu le prix Hugo – meilleur roman et le Prix Locus – Roman (Science Fiction, Fantasy, Horreur, Jeunes Adultes) en  200.

Nobody Owens est un petit garçon parfaitement normal. Ou plutôt, il serait parfaitement normal s’il n’avait pas grandi dans un cimetière, élevé par un couple de fantômes, protégé par Silas, un être étrange ni vivant ni mort, et ami intime d’une sorcière brulée vive autrefois.
Mais quelqu’un va attirer Nobody au-delà de l’enceinte protectrice du cimetière : le meurtrier qui cherche à l’éliminer depuis qu’il est bébé.
Si tu savais, Nobody, comme le monde des vivants est dangereux…

 

Publicités

8 réflexions au sujet de « L’étrange vie de Nobody Owens »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s