Sénéchal

9

4 août 2017 par aupaysdescavetrolls

Sénéchal1

« Sénéchal, la ville est assiégée ! »

Telle est la phrase que l’on m’a jetée sur le coin de la goule. Depuis, tout part à vau-l’eau. Oui, tout, alors que ce siège pourrait se dérouler selon les lois de la guerre, selon la noblesse de nos rangs, selon la piété de nos âmes. Nenni.

Lysimaque, la Ville aux Fleurs, fière capitale du royaume de Méronne, est encerclée et menacée par une mystérieuse armée. Et pour le sénéchal Philippe Gardeval, ce n’est que le début des ennuis. Suite à l’empoisonnement d’un dignitaire de la cité, il découvre que l’ennemi est déjà infiltré au sein de la cour, dans leurs propres rangs ! Sous quels traits se cache le félon ? Parmi les puissants, les ambitieux et les adversaires politiques ne manquent pas ; le sénéchal devra alors faire preuve d’ingéniosité pour défendre la ville et sa vie dans ce contexte étouffant d’intrigues de palais.

Auteur: Grégory Da Rosa

Édition: Mnémos               Parution: 03/02/2017

L’auteur: Vivant à Montpellier, âgé de 26 ans, Grégory Da Rosa est passionné d’Histoire médiévale et de littérature de l’imaginaire, c’est tout naturellement qu’il a souhaité confronter et marier ces deux thèmes à force égales, dans ce premier tome d’une trilogie. Des œuvres monumentales l’ont influencé comme la gouaille et la désinvolture de Gagner la Guerre de Jean-Philippe Jaworski, l’intrigue policière du Nom de la rose d’Umberto Eco et le vocable élégamment vieilli des romans de Pierre Naudin. (source site de l’éditeur).

∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞

J’ai profité d’une promotion en numérique pour acheter ce roman qui m’intriguait assez car il était pas mal mis en avant par son éditeur. C’est un premier roman et également le premier tome d’une trilogie, ce qui n’est pas précisé sur le roman et c’est fort dommage.

Sénechal suit le récit d’une ville assiégée par un ennemi nombreux et surtout inattendu. Les éclaireurs n’avaient pas prévu que la ville de Lysimaque, la Ville aux Fleurs, fière capitale du royaume de Méronne, serait encerclée par les ennemis qui devaient s’en prendre à une autre ville. D’où la surprise du roi et du sénéchal de la ville, Philippe Gardeval, personnage occupant un poste clé sans pourtant avoir jamais été anobli par le roi.

Voilà le point de départ du roman qui commence sur les chapeaux de roues avec non seulement le siège de la ville, mais aussi un empoisonnement touchant une noble (par accident, le roi était la cible initiale de l’empoisonnement). Cela rajoute à la tension déjà apportée par la présence importante d’ennemis. Le roman commence donc fort avec beaucoup d’éléments posés et en suspens.

Sénéchal est un roman assez particulier à plus d’un titre, en premier lieu par son écriture. Le récit est narré par Philippe Gardeval sous forme de journal et avec un langage empruntant beaucoup de vocabulaires au vieux français afin de coller au contexte moyenâgeux. Cela est très bien de la part de l’auteur car cela donne une touche authentique au récit, mais il y en a beaucoup (trop ?), ce qui a tendance à casser le récit et certaines sont clairement inutiles comme oriflamme par exemple, un terme assez connu. Il y en a moins dans la seconde partie du roman, ce qui est appréciable. Ceci dit, le style de l’auteur, malgré ses notes de bas de pages très nombreuses, est très agréable, fluide et imagé et parfois poétique. Étant passionnée par le moyen-âge, j’ai apprécié cette lecture très instructive sur pas mal de points.

Un autre caractère particulier du roman est son rythme qui m’a assez prise de cours. En effet, après avoir commencé intensément, la suite a tendance à être un peu moins intéressante avec une baisse de rythme due à de nombreuses digressions et descriptions qui tombent un peu comme un cheveu sur la soupe. Cela s’arrange par la suite avec une fabuleuse scène de morts vivants jouant à nouveau sur l’intensité, vraiment très bien faite. Il est dur de rester sur un rythme aussi fort que le début et cette scène, mais il est dommage que le roman s’embourbe un peu à un moment. Rien de grave non plus, cela ne m’a pas empêché de poursuivre ma lecture.

J’ai également eu un peu de mal à accrocher avec le personnage principal, le Sénéchal, que je trouve un peu misogyne (seul son fils l’intéresse, ses filles n’ont aucune grâce à ses yeux) et aigri (même si on peut le comprendre étant donné son passé et ses relations avec le roi). Toutefois, mon avis sur lui s’est amélioré au fil de la lecture et j’espère que ce sera à nouveau le cas par la suite.

Côté univers, je l’ai trouvé plutôt réussi, mélangeant agréablement moyen-âge et surnaturel, le surnaturel étant présent par les anges et démons dans l’univers. La Terre, le Paradis et l’enfer ont en quelque sorte fusionné pour donner l’univers du roman. Pour le moment, on connait surtout la ville de Lysimaque où se déroule l’action, mais on devine que l’univers peut être développé et c’est plutôt prometteur.

Le côté intrigue de cour est très présent dans le récit, ce qui est un bon point. On devine que les camps sont nombreux tout comme les diverses manigances. On sent un peu l’influence de Game of throne, par certains aspects et la fin du roman vient conforter cet aspect avec un très beau cliffhanger.

Sénéchal est un premier roman qui a été encensé par son éditeur en lui octroyant des comparatifs un peu trop élevés, et qui peuvent en fait desservir son auteur, ce qui est assez dommage. En effet, le roman même s’il contient quelques maladresses comme souligné auparavant m’a conquise par la gouaille de son auteur et l’ardeur avec laquelle il porte son livre. On sent l’auteur passionné par son sujet et très cultivé et c’est agréable. J’espère que les petits défauts seront améliorés par la suite, pour laquelle je serai au rendez vous.

Célindanaé

Autres avis: Aelinel, ApophisBoudiccaDup (bookenstock), Lecture 42Lorhkanle comptoir de l’écureuill’ours inculteElbakin

Cette chronique fait partie du  challenge littérature de l’imaginaire

d2_orig

et du Challenge Summer Short Stories of SFFF  de Xapur

Challenge Summer Short Stories of SFFF - saison 3

Publicités

9 réflexions sur “Sénéchal

  1. […] Ziterman sur Lecture 42, de Salveena sur Le comptoir de l’écureuil, d’ Aelinel, de Célindanaé sur Au pays des Cave […]

    Aimé par 1 personne

  2. Effectivement, tu as mieux apprécié que moi. Et bien, écoute, je lirai ton avis pour le prochain tome. Et je verrai en fonction.

    Aimé par 1 personne

  3. Lutin82 dit :

    Toute la communauté va l’avoir lu bientôt.. sauf moi. Je vais finir par me sentir un peu seule sur le coup.
    Il faudra un jour que les éditeurs comprennent que les comparaisons prestigieuses désservent à la fis, l’auteur et le roman…

    Aimé par 1 personne

  4. Apophis dit :

    (merci pour le lien)
    Nous sommes en grande partie d’accord, même si de mon côté j’ai un peu moins apprécié l’univers (pas assez original à mon goût) et un peu plus le personnage du Sénéchal. Merci pour ta critique 🙂

    Aimé par 1 personne

  5. Boudicca dit :

    Encore une fois je vois que nos avis converge 🙂 Je suis tout à fait d’accord avec toi en ce qui concerne les notes de bas de pages et le rythme (mais je suis pressée aussi de découvrir la suite ^^)

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

Contact

Il semble que l’URL du site WordPress ne soit pas bien configurée. Merci de la vérifier dans vos réglages de widget.

Mon profil sur Babelio.com
Les Bergers électriques

Le monde de l'Imaginaire

lesfantasydamanda.wordpress.com/

Un brin de fantasy pour illuminer vos nuits...

Amélire en rouge

À la découverte des littératures de l'imaginaire

Ma Lecturothèque

Résumés et chroniques de mes dernières lectures

*****Mon féerique blog littéraire!!!!!*****

Une trainée de poussiere de fée dans cet océan de livres

Le Grand Bazar d'Apophis

Critiques diverses et variées

Lorhkan et les mauvais genres

Science-fiction, fantastique, fantasy

Albédo

Univers Imaginaires

Les Kroniques de Kalendir

Nouvelles de fantasy (et parfois de S-F !)

Le culte d'Apophis

Voyage au coeur des espaces infinis de la SF, de la Fantasy et du Fantastique

La Bibliothèque d'Aelinel

A la croisée de l'Histoire et de l'Imaginaire

Les Lectures de Xapur

Chroniques littéraires de science-fiction et fantasy

La Faquinade

Le site critique d'un Vil Faquin : littératures de l'imaginaire, ciné, jeu et culture geek.

Le Bibliocosme

Un monde pour tous les livres (critique, chronique et analyse)

%d blogueurs aiment cette page :