Planetfall

12

20 mars 2017 par aupaysdescavetrolls

planetTouchée par la grâce, Lee Suh-Mi a reçu la vision d’une planète lointaine, un éden où serait révélé aux hommes le secret de leur place dans l’Univers. Sa conviction est telle qu’elle a entraîné plusieurs centaines de fidèles dans ce voyage sans retour à la rencontre de leur créateur. Vingt-deux ans se sont écoulés depuis qu’ils sont arrivés là-bas et qu’ils ont établi leur colonie au pied d’une énigmatique structure extraterrestre, la Cité de Dieu, dans laquelle Lee Suh-Mi a disparu depuis lors.
Ingénieur impliquée dans le projet depuis son origine, Renata Ghali est la dépositaire d’un terrible secret sur lequel repose le fragile équilibre de la colonie, qui pourrait voler en éclats avec l’entrée en scène d’un nouveau membre, un homme qui ressemble étrangement à Suh-Mi, trop jeune pour faire partie de la première génération de colons…

Auteure: Emma Newman               Édition: J’ai lu        15/02/2017

Emma Newman est une auteure anglaise de nouvelles et d’une série de fantasy urbaine. Planetfall est son premier roman de science-fiction et son premier roman traduit en France. Elle prête sa voix à de nombreux livres audio et anime un célèbre podcast.

 L’histoire de Planetfall se déroule à une époque indéterminée mais en prenant des bases de technologie actuelle avec l’imprimante 3D notamment. Cette technologie est effectivement très utilisée dans l’univers du roman et permet aux habitants de la colonie de vivre confortablement. L’histoire se passe sur une planète lointaine où un groupe de personnes triées sur le volet sont partis s’installer suite à la révélation qu’a eu Lee Suh-Mi. Une centaine de personnes l’a ainsi accompagné pour aller vivre sur cette planète où se trouve une énigmatique structure appelée la cité de Dieu. Le seul problème est que Lee Suh-Mi a disparu dès leur arrivée sur cette nouvelle planète. Le point de départ du récit est l’arrivée d’un inconnu ressemblant beaucoup à Lee Suh-Mi au sein de la colonie. Cet homme va avoir des répercutions inattendues sur la colonie et sur Renata Ghali, la narratrice du roman. Le roman est en effet raconté à la première personne par Renata. Cette narration à la première personne apporte beaucoup au roman, le personnage de Renata étant extrêmement bien construit et attachant. C’est un personnage complexe et torturée, avec ses faiblesses, et le fait de ne voir le récit qu’uniquement par ses yeux apporte une autre vision des choses. Bien entendu les autres personnages sont un peu en retrait par rapport à Renata mais ils sont intéressants aussi. Ils ont un aspect réaliste très poussé et on peut facilement les identifier à des gens que l’on connait.

Le début du livre est un peu dur à suivre car on entre de plain pied dans l’univers sans savoir vraiment comment ces gens se sont retrouvés sur cette planète. L’auteure utilise le principe du flashback pour expliquer la situation des habitants de la colonie et nous fournir peu à peu les informations nécessaires. Ce procédé contribue au fait de faire du roman un page turner. Une fois les éléments mis en place, la lecture devient plus aisée et le roman devient vite immersif. L’univers du roman contribue aussi à cette immersion. Les technologies utilisées dans cet univers sont assez proches de ce que l’on peut connaitre dans notre univers mais en beaucoup plus développées et on n’est jamais perdu par tel ou tel procédé.

Un des thèmes abordés par le roman est la religion et l’impact qu’elle peut avoir sur les hommes. Cependant, le roman ne sombre jamais dans le mysticisme et ne juge pas. Beaucoup de questions sont soulevées notamment par la structure appelée La cité de Dieu par les colons. Beaucoup resteront sans véritable réponse. Le roman aborde le thème de Dieu et de la perception que l’on a de lui mais également de la vie extraterrestre. Il se passe 22 ans entre l’arrivée des colons sur la planète et le début du roman, autant d’années sans réponse concernant les visons de  Lee Suh-Mi et la cité de Dieu. Le thème de la religion n’est pas simple à traiter mais Emma Newman s’en sort plutôt bien. Le roman aborde aussi la question du mensonge et de son impact sur une société. On s’aperçoit en effet bien vite que quelque chose ne tourne pas rond dans la colonie et dans son passé.

La fin du roman est une fin ouverte, un peu frustrante car par son peu de réponse précise mais elle convient parfaitement au roman et à ses thèmes. Chacun y verra son ressenti et son interprétation mais je n’aurai pas aimé une autre fin. Le roman est admirablement bien construit et très dense, beaucoup de choses sont dites en peu de pages (moins de 300). Le seul petit reproche que je ferai concerne le prix, 20 euros c’est pas donné pour le format et rebuter du monde, ce qui est dommage car le roman vaut le détour. Le numérique est à 14.99 euros. Un autre roman dans le même univers est paru fin 2016 et a pour titre After Atlas.

Planetfall porte bien son titre, c’est une plongée dans un univers et dans les pensées d’un personnage particulièrement complexe et névrosé. On y plonge à pieds joints et en apnée pour un voyage touchant, immersif et qui nous amène à beaucoup de réflexion.

Célindanaé

Note:8.5/10

Autres avis: YogoElessar, Joyeuxdrille

  Cette chronique fait partie du challenge littérature de l’imaginaire

d2_orig

Publicités

12 réflexions sur “Planetfall

  1. Elessar dit :

    Content de voir que tu l’as aimé toi aussi ! 🙂

    Aimé par 1 personne

  2. Apophis dit :

    Vous êtes plusieurs à être ressortis de cette lecture avec un sentiment positif, donc pourquoi pas, mais ce ne sera pas une priorité pour ma part. La densité de nouveautés qui m’intéressent plus est telle ces temps-ci que ce sera pour (bien) plus tard.

    Aimé par 1 personne

  3. Lutin82 dit :

    Ah! je l’ai coché, et je deviens du coup de plus en plus curieuse à son sujet. Je pense qu’il va finir dans ma PAL rapidement.
    Merci! 😉

    Aimé par 1 personne

  4. Lucille dit :

    J’ai adoré ce roman, j’étais tellement contente quand je l’ai vu en francais en librairie 😀 j’ai eu After Atlas à Noël, me tarde de m’y mettre *_*
    Perso j’avais eu un peu de mal avec la fin mais j’ai tellement adoré le roman en lui même… contente de voir que tu l’as aussi apprécié 🙂

    Aimé par 1 personne

  5. lorhkan dit :

    Sur ma PAL, je m’en pourlèche les babines (je ne suis pourtant pas un chien critique ! 😛 ). Ce sera même ma prochaine lecture après « Ce qui relie » de Laurent Genefort, déjà bien entamé.
    Les nombreuses critiques positives sont alléchantes.

    Aimé par 1 personne

  6. […] de mes lectures, Quoi de neuf sur ma pile, Les lectures du maki, L’Imaginarium Electrique, Au Pays des Cavetrolls – […]

    J'aime

  7. […] Lire les avis de Xapur, Gromovar, Lorhkan,  Cédric Jeanneret,  Yogo, Elessar, Célindanaé. […]

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

Contact

Il semble que l’URL du site WordPress ne soit pas bien configurée. Merci de la vérifier dans vos réglages de widget.

Mon profil sur Babelio.com
Les Bergers électriques

Le monde de l'Imaginaire

lesfantasydamanda.wordpress.com/

Un brin de fantasy pour illuminer vos nuits...

Amélire en rouge

À la découverte des littératures de l'imaginaire

Ma Lecturothèque

Résumés et chroniques de mes dernières lectures

*****Mon féerique blog littéraire!!!!!*****

Une trainée de poussiere de fée dans cet océan de livres

Le Grand Bazar d'Apophis

Critiques diverses et variées

Lorhkan et les mauvais genres

Science-fiction, fantastique, fantasy

Albédo

Univers Imaginaires

Les Kroniques de Kalendir

Nouvelles de fantasy (et parfois de S-F !)

Le culte d'Apophis

Voyage au coeur des espaces infinis de la SF, de la Fantasy et du Fantastique

La Bibliothèque d'Aelinel

A la croisée de l'Histoire et de l'Imaginaire

Les Lectures de Xapur

Chroniques littéraires de science-fiction et fantasy

La Faquinade

Le site critique d'un Vil Faquin : littératures de l'imaginaire, ciné, jeu et culture geek.

Le Bibliocosme

Un monde pour tous les livres (critique, chronique et analyse)

%d blogueurs aiment cette page :