La Chute d’Hypérion

11

9 mars 2017 par aupaysdescavetrolls

la-chute-d-hyperion-633517

La guerre fait rage dans le ciel d’Hypérion. Mais l’affrontement entre l’essaim d’Extros et les Forces de l’Hégémonie n’est que le début d’une conspiration à l’échelle galactique.
Alors que sur Tau Ceti Central, le pouvoir de la Présidente Meina Gladstone vacille, sur Hypérion, les sept pèlerins rejoignent les Tombeaux du Temps. Pour chacun d’entre eux, le moment est venu de la confrontation avec l’abominable Gritche.
Bientôt, les Tombeaux s’ouvriront dans un maelström de temps et révéleront les véritables enjeux du futur…

Auteur: Dan Simmons          parution: 1990 États-Unis et France 1992

Le cycle intitulé Les Cantos d’Hypérion est composé de deux romans: Hypérion  et La Chute d’Hypérion. Endymion et L’Éveil d’Endymion  constituent la suite, intitulée Les voyages d’Endymion.

Dan Simmons a été enseignant pendant plus de quinze ans puis en 1982, il fait ses débuts  sur la scène littéraire avec Le Styx coule à l’envers.  Le célèbre cycle des Cantos d’Hypérion et le dyptique Ilium / Olympos, l’ont rendu célèbre et son œuvre compte aujourd’hui près de trente romans et recueils de nouvelles.

Ce roman est la suite directe du premier tome Hypérion qui nous présentait l’univers très développé, la planète Hypérion et son fameux Gritche et les personnages, les sept pèlerins. La situation à la fin du premier tome était très tendue, la guerre entre les Extros et l’Hégémonie a commencé et les pèlerins sont arrivés aux tombeaux du temps où tout doit se jouer. La construction de ce tome est différente du premier qui racontait l’histoire de chacun des pèlerins. Maintenant que leur passé est connu ainsi que leur lien avec Hypérion, le récit se concentre sur la guerre et ses répercutions politiques ainsi que sur le destin des pèlerins. La narration est tout de même toujours sur le format éclaté étant donné le grand nombre de personnages. Un nouveau protagoniste fait son apparition dans ce tome, il s’agit d’un personnage un peu à part appelé Joseph Severn, un nouveau cybride de John Keats qui partage les aventures des pèlerins en rêve. Il fait ainsi le lien entre les personnages sur Hypérion et Meina Gladstone. En effet, la guerre a entrainé un manque cruel de communication avec Hypérion et Joseph Severn est le seul moyen pour Meina Gladstone de savoir ce qui se passe sur Hypérion. Les passages racontés par Severn le sont à la première personne du singulier, cela surprend un peu au début du roman mais apporte un point de vue exterieur à celui des pèlerins.

Ce tome apporte beaucoup de nouvelles informations sur la trame générale de l’histoire ainsi que sur le Gritche et les Extros. Cependant, quelques mystères subsistent qui seront peut-être expliqués dans les suites. L’univers de ces romans est vraiment très dense et riche, il se complexifie encore dans ce tome, peut-être un peu trop par moments. Certains moments sont en effet un peu difficile à suivre, je pense en particulier au dialogue avec l’intelligence artificielle et à l’utilisation d’équation de Max Planck. N’étant pas physicienne pour un sous, j’ai eu un peu de mal à faire le lien avec le reste et à voir l’utilité de tel passages d’ailleurs. Certes, la culture de Dan Simmons est impressionnante, entre les multiples références à Keats et à l’histoire mais je trouve que le roman aurait gagné à une certaine simplification de certains passages.

Ce tome est un vrai pavé, plus de 700 pages et certaines longueurs viennent un peu en faire baisser le rythme. Néanmoins, rien de rédhibitoire et le roman se laisse très bien lire, certains passages très intenses relevant ces longueurs. Le roman nous en met plein les yeux durant certains passages et la tension dramatique est importante. Une des autres grandes réussites de ce tome et des deux romans également, est la construction narrative, comment tout s’imbrique à la perfection pour former un gigantesque puzzle entre les récits des pèlerins, le conflit en cours et l’univers des romans. Chacun des personnages a son importance dans le récit et dans la trame générale.

Les 2 tomes sont assez différents, dans leur construction tout d’abord et ensuite dans le traitement du récit, le premier tome s’attarde sur les personnages et leur histoire alors que ce second tome est beaucoup plus épique avec la guerre interstellaire et les voyages dans le temps.

Les thèmes abordés dans Hypérion sont nombreux et toujours d’actualité:  l’avenir de l’humanité, le comportement de l’homme face à la nature et aux autres espèces, le lien entre l’homme et la machine, les technologies et la dépendance de l’homme à elles. Le roman est plutôt sombre et certains côtés font penser à Terminator mais en beaucoup plus poussé et Skynet est un petit joueur à côté des intelligences artificielles de Dan Simmons. La question du devenir de l’humanité est au centre des 2 tomes au travers de la problématique liée à chaque personnage et au conflit qui frappe l’hégémonie. Chaque personnage représente une facette de l’humanité avec l’art, l’amour, l’amour pour son enfant, la famille, le combat, la nature et la religion.

Ce roman conclue donc avec brio la première partie du cycle consacré à Hypérion. Les deux sont liés et ce second tome permet de connaitre le destin des pèlerins et de mieux cerner l’univers. J’ai une légère préférence pour le premier tome, ce second livre étant un peu trop complexe par moment, mais les deux sont vraiment d’un excellent niveau et méritent leur statut de classiques de la science-fiction.

Note:9/10

Célindanaé

Autres avis: XapurVert

  Cette chronique fait partie du challenge littérature de l’imaginaire

d2_orig

Publicités

11 réflexions sur “La Chute d’Hypérion

  1. Lutin82 dit :

    Oh!!! J’ai hâte de lire la suite du coup! 700 pages, cela commence à faire effectivement!!
    Heureuse que tu aies aimé, c’est très prometteur…. 😉

    Aimé par 1 personne

  2. Boudicca dit :

    Un pavé de 700 pages que tu n’as pas mis de temps à lire ! 🙂 Tu m’avais déjà convaincu avec ta critique du premier tome mais ça ne fait pas de mal d’en remettre une couche ^^

    Aimé par 1 personne

  3. […] lire aussi les critiques chez : Nevertwhere, Tesrathilde, Célindanaé,  – […]

    J'aime

  4. Apophis dit :

    Je te confirme que certains points laissés en suspens sont réglés dans Endymion / L’éveil d’Endymion. Et ces deux là, je suis sûr et certain que tu vas les a-do-rer.

    Aimé par 1 personne

  5. JMB dit :

    La suite se déroule 274 ans plus tard, donc on peu laisser passer du temps.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

Contact

Il semble que l’URL du site WordPress ne soit pas bien configurée. Merci de la vérifier dans vos réglages de widget.

Mon profil sur Babelio.com
Les Bergers électriques

Le monde de l'Imaginaire

lesfantasydamanda.wordpress.com/

Un brin de fantasy pour illuminer vos nuits...

Amélire en rouge

À la découverte des littératures de l'imaginaire

Ma Lecturothèque

Résumés et chroniques de mes dernières lectures

*****Mon féerique blog littéraire!!!!!*****

Une trainée de poussiere de fée dans cet océan de livres

Le Grand Bazar d'Apophis

Critiques diverses et variées

Lorhkan et les mauvais genres

Science-fiction, fantastique, fantasy

Albédo

Univers Imaginaires

Les Kroniques de Kalendir

Nouvelles de fantasy (et parfois de S-F !)

Le culte d'Apophis

Voyage au coeur des espaces infinis de la SF, de la Fantasy et du Fantastique

La Bibliothèque d'Aelinel

A la croisée de l'Histoire et de l'Imaginaire

Les Lectures de Xapur

un blog sf + fantasy

La Faquinade

Le site critique d'un Vil Faquin : littératures de l'imaginaire, ciné, jeu et culture geek.

Le Bibliocosme

Un monde pour tous les livres (critique, chronique et analyse)

%d blogueurs aiment cette page :