Ce qui nous lie

8

5 janvier 2017 par aupaysdescavetrolls

ce-qui-nous-lie

« J’ai longtemps voulu être unique.
Mais qu’y a-t-il de plus rassurant que le semblable ? »

Alice a un don. Elle a la capacité de voir les liens entre les individus. Les attaches lui apparaissent sous forme de fils lumineux, qui tissent une cartographie des relations affectives. Impossible d’expliquer l’origine de ce phénomène. Manifestation surnaturelle ? Hallucination ? La jeune femme a appris à vivre avec dans le plus grand secret. C’est alors qu’elle rencontre Raphaël, son nouveau manager. La voilà qui s’éprend du seul homme dont elle ne peut voir les liens…

Auteur: Samantha Bailly

Éditeur: Milady 2013                Genre: fantastique/romance

¤ Mon avis:

J’entends parler de Samantha Bailly depuis pas mal de temps et lors de l’opération Bragelonne pour la grande promo en numérique en juillet, je me suis laissée tenter par ce roman. Je lis assez peu en numérique et j’ai mis quelques temps à le lire. En fin d’année, j’ai eu besoin de me changer un peu les idées et de lire quelque chose d’un peu rafraichissant et pas trop prise de tête, j’ai donc porté mon choix sur ce roman. À ce niveau, le livre a rempli ses objectifs mais je n’ai pas été emballée plus que ça.

L’histoire se déroule à notre époque, en France à Paris plus particulièrement. On suit la vie d’Alice, jeune femme commençant un nouveau travail et une nouvelle vie par la même occasion dans une entreprise dynamique. Alice a une particularité, elle peut « voir » les relations qui existent entre les individus qu’elle rencontre.  Ces liens lui apparaissent sous la forme de fils lumineux de différentes tailles selon la force du lien. Ceci est le seul aspect surnaturel du roman. Il a une assez grande importance dans le récit mais n’est pas non plus prédominant. J’aurais aimé que ce côté surnaturel soit un peu mieux exploité, que l’auteure essaye d’en tirer un peu plus et ne l’utilise pas seulement comme un prétexte à ce qui arrive à son héroïne.

Les personnages correspondent tout à fait à notre époque et notre monde. On se reconnait facilement dedans et on peut les identifier à des personnes que l’on connait. Le monde du travail tel qu’il est décrit correspond bien avec ce que l’on connait également. On baigne dans un univers familier autant par les personnages que par la vie qu’ils mènent ou le langage qu’ils emploient. C’est très réaliste et on a l’impression de suivre l’histoire d’une bonne copine par le biais d’Alice à laquelle on s’attache facilement. Par contre, j’ai trouvé que l’on devinait facilement ce qui allait se produire sans réelle surprise et cela m’a un peu dérangé.

Le style de l’auteur est agréable et fluide et le livre se lit très bien. Il est court et se lit vraiment vite, tant on rentre facilement dedans. L’histoire semble hésiter entre plusieurs points: romance puis finalement non, du surnaturel puis finalement non et se concentre finalement sur une période de transition dans la vie d’une femme. Ce n’est pas inintéressant mais je pense que j’en attendais plus.

Ce roman se situe dans du contemporain avec un peu de surnaturel, et je pense que cela ne me correspond pas vraiment : c’est sans doute ce qui fait que je suis passée à côté de ce roman qui m’a paru plutôt vide, certes très agréable à lire et bien construit avec des personnages attachants. Je lirais certainement d’autres romans de Samantha Bailly mais davantage en fantasy, cela devrait plus me correspondre, j’ai d’ailleurs Métamorphoses qui attend dans ma liseuse.

Note :6/10

Célindanaé

Autres avis: Ptitetrolle, Aelinel.

Cette chronique fait partie du challenge francofou  et du challenge littérature de l’imaginaire.

challenge-francofou-300x300           Photo

Publicités

8 réflexions sur “Ce qui nous lie

  1. J’ai aussi Métamorphoses qui m’attend depuis un moment dans ma PAL! Merci pour le lien!

    Aimé par 1 personne

  2. Je l’avais pris lors de l’opération spéciale Bragelonne également.

    J'aime

  3. Lutin82 dit :

    Étonnamment, je ne suis pas romance. Alors, ce sera non merci.

    J'aime

  4. Il y a un aspect romance mais il est plutôt léger. Je lirais d’autres romans de Samantha Bailly, ils me correspondront peut être plus.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

Contact

Il semble que l’URL du site WordPress ne soit pas bien configurée. Merci de la vérifier dans vos réglages de widget.

Mon profil sur Babelio.com
lesfantasydamanda.wordpress.com/

Blog de critiques littéraires en fantasy

Amélire en rouge

À la découverte des littératures de l'imaginaire

Ma Lecturothèque

Résumés et chroniques de mes dernières lectures

*****Mon féerique blog littéraire!!!!!*****

Une trainée de poussiere de fée dans cet océan de livres

Le Grand Bazar d'Apophis

Critiques diverses et variées

Lorhkan et les mauvais genres

Science-fiction, fantastique, fantasy

Albédo

Univers Imaginaires

Les Kroniques de Kalendir

Nouvelles de fantasy (et parfois de S-F !)

Le culte d'Apophis

Voyage au coeur des espaces infinis de la SF, de la Fantasy et du Fantastique

La Bibliothèque d'Aelinel

A la croisée de l'Histoire et de l'Imaginaire

Les Lectures de Xapur

un blog sf + fantasy

La Faquinade

Le site critique d'un Vil Faquin : littératures de l'imaginaire, ciné, jeu et culture geek.

Le Bibliocosme

Un monde pour tous les livres (critique, chronique et analyse)

%d blogueurs aiment cette page :