Jardin d’hiver

3

22 août 2016 par aupaysdescavetrolls

Jardin d'hiverDans le contexte du réchauffement climatique, un conflit est né en Europe entre des ingénieurs réunis sous la bannière du Consortium et des groupes écoterroristes de la Coop. Cette guerre dure depuis près de 20 ans, suite à un incident appelé « le crime du siècle ». Chaque camp a développé ses propres armes : des animaux-robots pour les ingénieurs, des plantes mécanisées pour les écologistes.
La Tchaïka, que pilote Natalia, abrite une bande de cosaques qui récupèrent des pièces détachées après les combats et dont la philosophie se résume à cette maxime : « Nous sommes des contrebandiers, des gens qui refusent d’appartenir à un camp au nom de notre choix d’emmerder le monde. »
Un soir, sur un champ de bataille, ils tombent sur un inconnu amnésique au comportement étrange. Cette découverte leur fera traverser l’Europe à la recherche du passé de l’homme qu’ils ont accueilli et des germes du futur.

Date de parution : 25 août 2016     Auteur : Olivier Paquet         Édition: L’atalante          Genre: science fiction, anticipation

Mon avis:

Je lis en général peu de science fiction lui préférant le fantastique ou la fantasy mais j’ai été tout de suite sous le charme de cette magnifique couverture d’Aurélien Police et j’ai eu envie de découvrir ce roman. Je remercie chaleureusement Olivier Paquet pour m’avoir envoyé ce livre et permis de découvrir sa prose, ce roman étant le premier mais certainement pas le dernier de l’auteur que je lisais.

Le roman se situe dans notre monde dans un avenir non déterminé. Le réchauffement climatique (sujet d’actualité s’il en est) a entrainé une guerre en Europe entre deux factions bien distinctes par leurs idéologies et leurs armes. Le consortium est contrôlé par des ingénieurs ayant créé des machines ressemblant trait pour trait à des animaux alors que la Coop a transformé des plantes en véritables armes. On sait peu de choses sur le reste du monde et le récit est centré sur ce conflit qui a pris ses racines suite à un incident nommé le crime du siècle. L’univers développé par Olivier Paquet est à la fois très intéressant et réaliste. La montée des eaux a entrainé des changements géographiques et dans la façon de vivre que l’on découvre durant le voyage de l’équipage de La Tchaïka. On retrouve beaucoup de la science fiction dans ce roman mais intégré dans notre propre monde. L’univers est très riche et un des éléments que j’ai préféré est les daemons, les animaux machines. Le concept est très bien fait et utilisé. On rêverait presque d’avoir son propre daemon après la lecture de ce roman.

L’écriture d’Oliver Paquet est très riche et fluide et apporte beaucoup à l’ambiance du roman. Le roman se lit très bien et est bien rythmé. Les personnages du roman sont nombreux mais l’histoire se concentre surtout sur Laurée et Mathieu. Ces deux personnages sont à la fois complexes et attachants. Ils ne ressemblent pas vraiment aux personnages habituels du genre et on apprend leur histoire au fur et à mesure. La relation entre ces deux personnages est également très intéressante et constitue pour moi un des gros points forts du récit. On vibre et on s’inquiète pour ces héros et l’auteur ne tombe jamais dans le romantisme. J’ai d’ailleurs préféré la première partie du roman centrée sur leur rencontre et la découverte du monde à la seconde plus centrée sur la guerre.

Le roman recèle de créations intéressantes mais il est parfois un peu trop touffu et j’ai un peu eu du mal par moments. Il y a pas mal d’explications sur les concepts des ingénieurs et sur la politique et parfois la situation est assez complexe. Cependant, on s’y retrouve quand même et n’enlève pas le plaisir de la lecture.

Le roman est également centré sur le conflit entre les 2 factions et la dernière partie du roman s’intéresse plus particulièrement à la guerre et à ce qu’elle engendre. Il y a une vraie réflexion sur les armes et la guerre. Le jardin d’hiver qui donne son nom au roman est une conception complexe et une arme de destruction qui est comparée à l’arme nucléaire. Les machines n’ont pas forcément le mauvais rôle comme c’est souvent le cas dans les univers d’anticipation. Il y a ainsi une véritable réflexion sur les machines et l’humain.

Ce roman propose donc un univers intéressant et très inventif avec des personnages bien construits. Il pose beaucoup de questions sur l’humain et l’avenir. Cependant, j’ai préféré la première partie du roman à celle centrée sur le conflit et je regrette un peu la complexité de certains points. Je lirais volontiers d’autres romans de l’auteur dont j’ai beaucoup apprécié le style.

Note: 7.5/10

Célindanaé

Autres avis: Black Wolf

Publicités

3 réflexions sur “Jardin d’hiver

  1. Lutin82 dit :

    C’est vrai que la couverture d’A Police attire l’oeil!
    Le thème et le récit ont l’air très sympa; je vais me le noter.

    Merci

    Aimé par 1 personne

  2. […] première critique est déjà sortie, par Célindanaé, sur le blog Au pays des cave trolls […]

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

Contact

Il semble que l’URL du site WordPress ne soit pas bien configurée. Merci de la vérifier dans vos réglages de widget.

Mon profil sur Babelio.com
Les Bergers électriques

Le monde de l'Imaginaire

lesfantasydamanda.wordpress.com/

Un brin de fantasy pour illuminer vos nuits...

Amélire en rouge

À la découverte des littératures de l'imaginaire

Ma Lecturothèque

Résumés et chroniques de mes dernières lectures

*****Mon féerique blog littéraire!!!!!*****

Une trainée de poussiere de fée dans cet océan de livres

Le Grand Bazar d'Apophis

Critiques diverses et variées

Lorhkan et les mauvais genres

Science-fiction, fantastique, fantasy

Albédo

Univers Imaginaires

Les Kroniques de Kalendir

Nouvelles de fantasy (et parfois de S-F !)

Le culte d'Apophis

Voyage au coeur des espaces infinis de la SF, de la Fantasy et du Fantastique

La Bibliothèque d'Aelinel

A la croisée de l'Histoire et de l'Imaginaire

Les Lectures de Xapur

un blog sf + fantasy

La Faquinade

Le site critique d'un Vil Faquin : littératures de l'imaginaire, ciné, jeu et culture geek.

Le Bibliocosme

Un monde pour tous les livres (critique, chronique et analyse)

%d blogueurs aiment cette page :