Légendes abyssales Anthologie

https://i2.wp.com/editions.mythologica.net/wp-content/uploads/2015/12/12277985_10208418964418603_1405954683_n-290x400.jpg

Les légendes abyssales ont de tout temps intrigué et inquiété les Hommes. Qu’ils s’agisse des abysses marines, spatiales, mentales, retrouvez à travers ces treize récits, chacune de ces abysses littéraires, tantôt étonnantes, tantôt inquiétantes.

Anthologie Officiel du Salon du Fantastique 2016

Édition Mythologica              200 pages

 

Liste des auteurs : 

Anthony Boulanger
David Bry
Fabien Clavel
Barbara Cordier
Nathalie Dau
Patrick Eris
Estelle Faye
Régis Goddyn
Céline Guillaume
Jean-Luc Marcastel
Patrick Mc Spare
Sébastien Péguin
Benedict Taffin
Préface de Christophe Thill
Couverture de Mathieu Coudray

Mon avis:

Une des principales raisons qui m’a fait acheté cette anthologie est la présence de la nouvelle d’Estelle Faye qui a obtenu le prix de la meilleure nouvelle aux Imaginales 2016. La présence d’autres auteurs comme Jean-Luc Marcastel ou encore Fabien Clavel ainsi que la magnifique couverture ont achevé de me convaincre. Et je ne regrette pas mon achat. C’est en effet une anthologie de très bonne qualité avec des nouvelles qui appellent à la réflexion. Comme souvent dans les anthologies, il y a des nouvelles qui nous plaisent beaucoup et certaines qui ne nous parlent pas. Parmi ces dernières, se trouvent la nouvelle de Céline Guillaume et celle d’Anthony Boulanger qui sont trop courte et abstraites à mon goût. Parmi celles que j’ai beaucoup aimé figurent Les naufragés de la Calypso de Barbara Cordier qui mêle habillement la mythologie grecque et les abysses, Arche de David Bry et bien entendu Une robe couleur d’Océan d’Estelle Faye. Cette nouvelle sort clairement du lot et tourne autour du mythe de la petite sirène revisitée par l’auteure qui y intègre la dualité féminin masculin et une certaine forme de second degré agrémenté de beaucoup de sensibilité, bref un cocktail détonnant qui fait une superbe nouvelle.

Plusieurs thèmes reviennent dans cette anthologie. tout d’abord les créatures surnaturelles qui peuplent les abysses. On ne retrouve pas vraiment de profonds ou des anciens dieux comme chez H.P. Lovecraft mais des créatures surnaturelles qui peuvent être tout aussi effrayantes, comme des médulaires chez Benedict Taffin, ou des spectres faisant étrangement penser aux profonds chez Barbara Cordier ou des sirènes pas très sympathiques chez Jean-Luc Marcastel. Les sirènes chez Estelle Faye sont moins effrayantes cependant croiser leur route peut avoir d’étranges conséquences.

Les légendes de différents pays sont également très présentes dans cette anthologie. On retrouve les légendes celtes chez Céline Guillaume et Patrick Mc Spare où l’on retrouve la guerre entre les Thuata de Danann et les Fomoré. La mythologie grecque est également présente dans la très belle nouvelle de Barbara Cordier où il est question du Styx et aussi chez Fabien Clavel Quitter Charybde. La nouvelle de Patrick Eris s’intéresse avec brio à la mythologie des 1000 et une nuit avec une revisite de la légende des Djinns. Enfin, le Whi N’gho Waa s’intéresse aux légendes d’Amérique du Nord avec le Wendigo. Dans cette nouvelle, l’océan n’est pas au cœur de l’histoire et les abysses se trouvent plutôt dans les profondeurs de la terre.

Les changements climatiques sont également présents dans quelques nouvelles notamment chez Fabien Clavel où la terre est devenue inhabitable suite au réchauffement climatique et dans  Arche de David Bry où une arche est construite  sous l’eau dans le but de sauver quelques humains de la catastrophe climatique en cours. L’auteur utilise des retours dans le temps pour expliquer la situation de la terre.

Dans beaucoup de nouvelles, il est aussi question de la survie de l’espèce humaine et même de la fin du monde comme dans le Whi N’gho Waa ou Arche. Qui parle d’abysse parle aussi de noirceur, et elle est très présente dans cette anthologie et tout particulièrement dans la nouvelle de Nathalie Dau. Les abysses sont à la fois présentes dans l’océan mais aussi au sein de l’être humain et la citation de Nietzsche présente dans la préface prend toute sas portée dans cette anthologie: « Quand tu regardes l’abîme, l’abîme regarde aussi en toi. »

note: 7.5/10

Célindanaé

 challenge summer short stories of sfff

Publicités

6 réflexions au sujet de « Légendes abyssales Anthologie »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s