Manesh:Les Sentiers des Astres, 1

1

4 mai 2016 par aupaysdescavetrolls

Quelque part dans la nordique forêt du Vyanthryr, les gabarres du capitaine Rana remontent le fleuve vers les sources sacrées où réside le Roi-diseur, l’oracle dont le savoir pourrait inverser le cours de la guerre civile. À bord, une poignée de guerriers prêts à tout pour sauver leur patrie. Mais qui, parmi eux, connaît vraiment le dessein du capitaine ? Même le Barde, son homme de confiance, n’a pas exploré tous les replis de son âme. Et lorsque les bateliers recueillent un moribond qui dérive au fil de l’eau, à des milles et des milles de toute civilisation, de nouvelles questions surgissent. Qui est Le Bâtard ? Que faisait-il dans la forêt ? Est-il un danger potentiel, ou au contraire le formidable allié qui pourrait sauver l’expédition de l’anéantissement pur et simple ?

Auteur: Stefan Platteau                 Les moutons électriques 2014       Genre : Fantasy

Mon avis:

Ce roman a obtenu le prix Imaginales 2015 et nous avons eu la chance de rencontrer l’auteur aux Imaginales l’année dernière et surtout de pouvoir l’acquérir car le roman a très vite été en rupture de stock (il n’en restait qu’un seul autre avant la rupture…). Lhotseshar a lu le roman l’année dernière alors que je viens à peine de le lire. Il faut dire que je lis beaucoup dans les transports en commun et que le livre pèse son poids. J’ai donc profité de vacances pour le lire! J’ai lu Dévoreur avant, histoire de m’imprégner de l’univers et de l’écriture de l’auteur. Ce roman, pour moi, mérite amplement son prix même si je dois avouer qu’il souffre de quelques longueurs à certains moments. L’univers dépeint, l’écriture et aussi l’intensité de la fin compensent largement ce petit défaut.

L’écriture de Stefan Platteau est très agréable à lire. Le rythme est assez lent mais c’est très bien écrit. La narration est au présent, ce qui est plutôt rare. L’univers est assez mystérieux, les astres sont des divinités et il existe aussi des créatures anciennes et magiques qui semblent avoir disparu. Une guerre civile opposant deux camps a eu lieu juste avant le début du récit. Des survivants d’un des deux camps naviguent sur un fleuve à la recherche du roi diseur, leur dernière chance dans la bataille. Ils trouvent un homme gravement blessé sur le fleuve et le secourent. Deux récits sont alors entremêlés: celui de Manesh (l’homme secouru) et celui du barde Finn. Au début du livre, je préférais le récit de Manesh puis celui-ci est devenu un peu long avec notamment le passage de la quête pour retrouver son père et des diverses attaques de sangliers et j’ai alors préféré les passages avec le barde où la tension montait beaucoup et où j’avais très envie de connaître la suite.

L’univers est original et l’histoire à la fois mystérieuse et intéressante mais le rythme est parfois lent rendant la lecture un peu dure à certains passages. On apprend l’intrigue par bribes et la fin éclaircit certains points. L’appendice final avec les noms des personnages est d’ailleurs utile pour s’y retrouver dans les noms, il aurait gagné à être placé au début du livre, Lhotseshar ayant lui découvert cette aide après avoir terminé le livre). Les personnages sont intéressants et aucun n’est manichéens, on ne sait d’ailleurs pas vraiment si les héros de l’histoire sont du « bon » côté, ni s’il y a vraiment un d’ailleurs. La dernière partie du récit monte en intensité et on se prend dans l’histoire et on n’a qu’une envie, celle de pouvoir lire la suite.

En résumé, j’ai beaucoup aimé l’univers à la fois original et très riche, tout comme les personnages. Je regrette juste les quelques longueurs du récit de Manesh. J’ai cependant beaucoup aimé la fin et la montée en puissance de l’intensité dramatique et il me tarde de pouvoir lire la suite (et d’en apprendre plus sur le personnage de Skakti, titre du second tome) que j’achèterai et ferai dédicacer aux Imaginales.

Célindanaé

Publicités

Une réflexion sur “Manesh:Les Sentiers des Astres, 1

  1. […] critiques : Anne Chauvel (Librairie Mollat), Cédric Jeanneret (Reflets de mes lectures), Célindanaé (Au pays des cave trolls), Cendre (L’Antre de Cendre), Doris (La Magie des Mots), Gillossen (Elbakin), Jean-Philippe […]

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

Contact

Il semble que l’URL du site WordPress ne soit pas bien configurée. Merci de la vérifier dans vos réglages de widget.

Mon profil sur Babelio.com
Les Bergers électriques

Le monde de l'Imaginaire

lesfantasydamanda.wordpress.com/

Un brin de fantasy pour illuminer vos nuits...

Amélire en rouge

À la découverte des littératures de l'imaginaire

Ma Lecturothèque

Résumés et chroniques de mes dernières lectures

*****Mon féerique blog littéraire!!!!!*****

Une trainée de poussiere de fée dans cet océan de livres

Le Grand Bazar d'Apophis

Critiques diverses et variées

Lorhkan et les mauvais genres

Science-fiction, fantastique, fantasy

Albédo

Univers Imaginaires

Les Kroniques de Kalendir

Nouvelles de fantasy (et parfois de S-F !)

Le culte d'Apophis

Voyage au coeur des espaces infinis de la SF, de la Fantasy et du Fantastique

La Bibliothèque d'Aelinel

A la croisée de l'Histoire et de l'Imaginaire

Les Lectures de Xapur

un blog sf + fantasy

La Faquinade

Le site critique d'un Vil Faquin : littératures de l'imaginaire, ciné, jeu et culture geek.

Le Bibliocosme

Un monde pour tous les livres (critique, chronique et analyse)

%d blogueurs aiment cette page :