La Voie des Oracles

livre-thya-689-1 livre-enoch-689-2

Auteur : Estelle Faye

Thya (tome 1):

La Gaule, Ve siècle après Jésus-Christ.
Cerné par les barbares, miné par les intrigues internes et les jeux du pouvoir, l’Empire romain, devenu chrétien depuis peu, décline lentement. Les vieilles croyances sont mises au rebut, les anciens dieux se terrent au fond des bois, des montagnes et des grottes, les devins sont pourchassés par la nouvelle Église.
Thya, fille de l’illustre général romain Gnaeus Sertor, a toujours su qu’elle était une Oracle. Il lui faut vivre loin de Rome, presque cachée, en Aquitania, perdue au milieu des forêts.
Que faire alors, quand son père, son protecteur, tombe sous les coups d’assassins à la solde de son propre fils ? Il faut fuir, courir derrière la seule chance qu’elle a de le sauver… Se fier à ses visions et aller vers Brog, dans les montagnes du nord, là où, autrefois, Gnaeus a vaincu les Vandales. Et peut-être, le long de ce chemin pavé d’embûches et d’incroyables rencontres, voir le passé refaire surface, et réécrire l’Histoire…

Enoch (tome 2):

Parce qu’Aedon les poursuit sans relâche, Thya, Aylus, Enoch et le Sylvain minuscule fuient dans les terres barbares jusqu’aux confins de l’Asie. Sur les routes, ils vont découvrir des mondes différents, colorés, fabuleux, aux magies millénaires, aux mythologies fascinantes. Un univers plus vaste et plus étrange que tout ce qu’ils auraient pu imaginer. Leurs rares alliés sont en péril. Aedon, toujours plus menaçant et plus trouble, a conclu un pacte avec des créatures des Enfers. Pour survivre, Thya doit percer le secret des anciens Oracles, mais l’intervention d’Enoch risque de tout changer. Car ce nouveau monde, s’il les force à se révéler, pourra aussi les perdre.

Mon avis :

Après avoir lu la nouvelle d’Estelle Faye dans l’anthologie Trolls et légendes, j’ai eu envie de lire plus d’ouvrages de l’auteure présente aux Imaginales en mai dernier et mise à l’honneur. J’ai d’abord lu Un éclat de givre, véritable coup de cœur puis Porcelaine que j’ai beaucoup aimé également. Je me suis ainsi tournée vers cette série classée « young adult ». Le moins que l’on puisse dire de l’auteure est qu’elle varie les genres et les univers passant du post apocalyptique à l’époque gallo romaine. Cependant, on retrouve toujours une très belle écriture, riche en sensibilité au travers de ses différents ouvrages. Le rythme est soutenu et on ne s’ennuie pas, le roman se lit très bien. Le monde dépeint par Estelle Faye prend vie dès les premières pages et on suit avec plaisir les aventures de Thya.

L’univers du récit est très intéressant et très peu traité dans la fantasy. Le conflit entre les anciennes croyances et l’apogée du christianisme est au cœur du récit. Je trouve ce thème passionnant, il permet de mieux cerner une période assez floue de l’histoire et de mieux comprendre certaines pratiques religieuses. Les noms des villes et des lieux sont ceux de l’époque et j’ai souvent fait des recherches pour mieux me repérer. Une carte est d’ailleurs fournie dans le tome 2 et elle est très utile. Petit détail que j’ai apprécié: on retrouve la ville de Brog présente dans la nouvelle de l’anthologie Trolls et Légendes.

L’aspect historique s’il est au cœur du récit n’est jamais lassant et l’intrigue et les personnages prennent le dessus. Les personnages principaux sont atypiques et attachants. Enoch est maquilleur et Thya une oracle. On est loin des clichés de la fantasy traditionnelle. Les personnages secondaires sont aussi fouillés et contribuent à l’intérêt du roman. C’est donc un très bon premier tome qui donne envie de lire la suite, les seuls petits bémols étant l’absence de carte et le côté prévisible de la relation Thya/Enoch.

Dans le second tome, l’écriture d’Estelle Faye est toujours aussi agréable à lire avec un vocabulaire soutenu, un style élégant et de la sensibilité. On retrouve les mêmes personnages mais de nouveaux lieux, la carte étant d’une aide précieuse pour se repérer dans le parcours des héros et les noms de lieux.

Le personnage d’Enoch prend de l’ampleur, acquiert des pouvoirs et plus d’importance dans ce tome. On comprend aussi mieux l’intrigue et les motivations de certains protagonistes. Les personnages gagnent en profondeur et évoluent beaucoup. L’auteure ne les ménage pas et on a peur pour eux à plusieurs reprises.

Il y a un important cliffhanguer à la fin du livre qui donne envie de se jeter sur le tome 3 dès sa sortie en mai prochain normalement. Il se passe beaucoup de choses dans ce roman qui se lit également très vite. Estelle Faye est pour moi une très grande auteure qui change de style de roman tout en gardant une belle sensibilité et un talent pour nous emporter dans son univers chaque fois différent.

Note: 8/10

Celindanae

Publicités

3 réflexions au sujet de « La Voie des Oracles »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s