Les Guerres madrières

C1-Blizzard-2-BD Auteur : Pierre Gaulon

Tome 2 du cycle Blizzard

Dans le premier tome de la saga de fantasy Blizzard, Le Secret des Esthètes, la révolte s’est propagée contre la tyrannie de l’Inquisiteur, des pentes montagneuses balayées par les vents glacés aux somptueuses galeries souterraines des Esthètes jusqu’à la capitale où se tient le Grand Tournoi. L’invasion des Erzats, le peuple mi-humain mi-animal irradié par la magie, menace de déclencher une nouvelle grande guerre. Au cœur des montagnes, Chasseur, le jeune leader des révoltés, embarque pour le plus dangereux des voyages : explorer la part sombre de sa mémoire. Qui est-il réellement ? Ravivera-t-il les récits des terribles premières grandes guerres ? Réussira-t-il à trouver l’enfer des mages où se terre l’ombre de son étrange maître, Blizzard ?

Mon avis:

Ayant beaucoup aimé le premier tome de cette trilogie, j’ai eu le plaisir de me voir offrir le second pour Noël. Je l’ai lu dans la foulée car j’avais hâte de connaître la suite de cette histoire passionnante.

La plume de Pierre Gaulon est toujours aussi efficace, et le roman se lit très facilement. L’écriture est dynamique, c’est très bien rythmé avec beaucoup d’actions.

L’histoire est la suite directe du premier tome et on retrouve les mêmes personnages. Le récit, cette fois-ci, se déroule sur deux époques différentes: celle du tome 1 et celle des guerres madrières racontée par l’Esthète Fender’oc à Chasseur. Ces 2 récits sont en alternance au fil du roman, ce qui contribue au dynamisme de l’histoire.

Je dois avouer qu’au début de ma lecture, j’ai préféré les passages qui se situaient à l’époque présente du roman car le récit de la période de guerre met un peu de temps à se mettre en place et le déroulement du tournoi ainsi que l’organisation de la résistance et son combat contre l’Inquisiteur m’intéressaient plus. Mais peu à peu, le récit sur la période des guerres madrières apporte beaucoup au roman en éclairant sur la compréhension de l’univers et l’affrontement entre les hommes et les Erzats. L’univers gagne en profondeur et on comprend mieux la société des Esthètes.

On apprend également beaucoup de choses sur le passé de certains personnages, ce qui éclaire le lecteur sur l’histoire du Genolain. La fin du roman apporte notamment son lot d’informations importantes et on a très envie de lire la suite (le dernier tome devrait sortir prochainement).

L’univers du livre s’enrichit donc dans ce nouveau tome et l’écriture du livre étant très dynamique, on a envie de connaître la suite de cette série. Les personnages sont bien construits et attachants, même si on aurait aimé passer plus de temps avec certains de l’époque contemporaine. C’est à nouveau un très bon livre que nous offre ici Pierre Gaulon avec son écriture toujours aussi efficace, et en enrichissant son univers. Je ne peux que le recommander!

Note :8/10

Célindanaé

Autres avis: Joyeux Drille

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s