Vers les Étoiles de Mary Robinette Kowal

Vers les étoiles est un roman de science-fiction de Mary Robinette Kowal paru en 2018 sous le titre The Calculating Stars. Il a été traduit en français par Patrick Imbert et publié par Denoël dans la collection Lunes d’encre en octobre 2020. Le livre a obtenu de nombreux prix : le prix Hugo du meilleur roman en 2019, le prix Nebula du meilleur roman en 2018, le prix Locus du meilleur roman de science-fiction en 2019 et le prix Sidewise 2018. Il est le premier roman de la série Lady Astronaut dont deux autres romans sont parus aux États-Unis. Cependant, il peut se lire indépendamment.

Une uchronie

Le roman appartient au genre de l’uchronie avec un point de divergence facilement identifiable: la chute d’une météorite, le 3 mars 1952 en plein océan Atlantique. L’impact ayant eu lieu près des côtes américaines, les États-Unis sont très durement touchés, des villes entières de la côte Est sont détruites et le gouvernement américain détruit. Seul le ministre de l’agriculture se trouvait loin de la côte Est et il devient le nouveau président américain dans une situation plus que critique. En effet, le météore a des conséquences très graves, bouleversant irrémédiablement le climat de la Terre vers un réchauffement qui rendra la planète inhabitable. Les hommes tournent alors le regard vers les étoiles, une coalition internationale est créée dans le but d’aller le plus tôt possible dans l’espace.

Le roman est raconté à la première personne par Elma York, docteur en physique, surdouée en mathématiques, capable de tout calculer en une fraction de seconde. Elma est l’épouse de Nathaniel, ingénieur spatial. Elle a été pilote pendant la seconde guerre mondiale au sein des WASP. Elle rêve d’aller dans l’espace mais nous sommes dans les années 50, et le statut des femmes est loin d’être enviable. Même si elle possède toutes les capacités nécessaires, le parcours d’Elma pour aller vers les étoiles va s’annoncer très difficile. Le récit va suivre Elma pendant plusieurs années en parallèle de ce qui se passe dans le monde suite à la chute de la météorite.

Des thématiques fortes

Vers les étoiles est un roman qui mine de rien aborde plusieurs thématiques fortes comme le rôle des femmes, le racisme, le féminisme, le réchauffement climatique. L’autrice aborde le sujet des discriminations, qu’elles soient liées à l’âge, au sexe, ou à la couleur de peau. Les compétences des femmes sont toujours minorées et on privilégie toujours les hommes blancs dans tous les métiers. Elle aborde également le problème du terrorisme et des sceptiques face aux bouleversements climatiques entrainés par la météorite. Des thématiques très actuelles qui reflètent malheureusement ce que l’on vit à notre époque. Mary Robinette Kowal le fait intelligemment, sans y aller avec de gros sabots. Elle fait passer les messages importants de manière subtile. Elle détaille par exemple le rôle de tous ceux qui entourent les astronautes, des ingénieurs aux calculatrices qui font tout pour que les vols se passent sans problèmes. Cela permet de mieux comprendre le fonctionnement des missions vers l’espace.

La galerie de personnages proposés est assez impressionnante, Mary Robinette Kowal évitant tout manichéisme dans la construction de ses protagonistes. Ils sont tous très bien écrits et construits, qu’il s’agisse des amies d’Elma ou des personnages masculins. L’écriture de l’autrice est particulièrement fluide et agréable, et rend le roman très immersif. On prend beaucoup de plaisir à suivre cette histoire qui n’est pas la notre mais y ressemble par de nombreux points. Les aspects scientifique et mathématiques sont traités également avec justesse sans que cela soit incompréhensible. J’aurai juste aimé un peu plus d’infos sur ce qui se passe dans le reste du monde hors États-Unis, infos relativement peu détaillée dans le livre.

Vers les Etoiles est ainsi un roman intelligent, bien écrit et construit. Le roman relate la course à l’espace dans un monde obligé de quitter la Terre à long terme. Il le fait avec brio et en faisant réfléchir son lecteur à toutes sortes de discriminations. Un roman qui nous fait rêver aux étoiles et à la conquête spatiale.

Autres avis: Le Culte d’Apophis , L’Épaule d’Orion , Albédo blog , Les lectures du Maki , Le Dragon Galactique ,  Un papillon dans la lune , Xapur, Tachan,

Autrice: Mary Robinette Kowal

Éditeur : Denoël, collection Lunes d’encre

Parution : 07/10/2020

1952. Une météorite s’écrase au large de Washington, dévastant une grande partie de la côte Est des États-Unis et tuant la plupart des habitants dans un rayon de plusieurs centaines de kilomètres. Par chance, Elma York et son mari, Nathaniel, en congé dans les Poconos, échappent au cataclysme et parviennent à rejoindre une base militaire.
Elma, génie mathématique et pilote pendant la Seconde Guerre mondiale, et Nathaniel, ingénieur spatial, tentent de convaincre les militaires que la météorite n’a pu être dirigée par les Russes. Mais, ce faisant, ils découvrent que la catastrophe va dérégler le climat de manière irréversible et entraîner, à terme, l’extinction de l’humanité.
Seule issue : l’espace. Une coalition internationale lance un programme spatial de grande envergure… inaccessible aux femmes. Elma compte pourtant bien y prendre part et devenir la première Lady Astronaute.

19 commentaires

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s