Shining in the dark

Shining in the dark est une anthologie qui a vu le jour sous l’impulsion du site Lilja’s Library. Ce site de référence sur l’œuvre de Stephen King pour les lecteurs et lectrices anglophones existe depuis 1996 et son fondateur est le suédois Hans-Åke Lilja. Pour fêter les 20 ans de son site, ce dernier a eu l’idée de publier une anthologie de nouvelles fantastiques. Les éditions ActuSF ont obtenu les droits de traduction de ce recueil. Au sommaire, on trouve une nouvelle inédite en France de Stephen King et d’autres auteurs comme Clive Barker, Jack Ketchum, Edgar Allan Poe ou Ramsey Campbell. Les traductions sont signées Eric Holstein, Annaïg Houesnard et Jean-Daniel Brèque. Le directeur d’ouvrage est Sébastien Guillot et la couverture a été réalisée par Zariel.

L’anthologie compte 12 textes, dont certains inédits. Les textes sont de longueurs, de thématiques et de qualité variées. Ils appartiennent tous au registre du fantastique. La nouvelle Le compresseur bleu de Stephen King a été publiée en anglais en 1971 dans le magazine Onan puis republiée après révision en juillet 1981. Elle était inédite en France jusque là. C’est un texte assez court sans grand intérêt sur une histoire de meurtre où l’auteur interpelle le lecteur. Franchement pas la meilleure de Stephen King. Du côté des nouvelles où je n’ai pas trop accroché, on notera Le roman de l’holocauste de Stewart O’Nan qui se lit bien mais dont l’histoire n’est pas assez aboutie. La danse du cimetière par Richard Chizmar est un texte beaucoup trop court pour marquer les esprits. Le compagnon de Ramsey Campbell reprend le thème de la fête foraine, souvent utilisé dans le registre horreur mais sans véritable saveur.

Passons maintenant aux textes que j’ai beaucoup plus appréciés pour diverses raisons. La fin de toutes choses de Brian Keene est une nouvelle assez sombre qui parle d’un homme dépressif qui en vient à souhaiter la fin du monde. L’histoire est assez émouvante et bien écrite. L’amour d’une mère de Brian James Freeman est un texte qui prend le lecteur à contrepied sur un homme dont la la mère doit être placée en maison de retraite. Aeliana, par Bev Vincent, est une nouvelle mêlant plusieurs registres: enquête, fantastique et thriller. L’univers proposé aurait presque mérité un texte plus long tant il propose des pistes inexploitées. Charabia et Theresa par Clive Barker est un texte assez étrange sur le registre religieux et humoristique mais avec un humour plutôt noir.

Kevin Quigley, dans L’attraction des flammes, propose une histoire avec un thème assez commun : celui des attractions de maisons hantées, mais il arrive à produire une nouvelle assez angoissante où vous ne verrez plus les papillons de nuit de la même manière après la lecture. Le réseau Jack Ketchum et P. D. Cacek aborde le thème des rencontres via internet avec une correspondance entre un homme et une femme entrainant une histoire d’amour. Mais nous sommes dans une anthologie ayant pour thème l’horreur et les choses vont bien sûr mal tourner. Le cœur révélateur de Edgar Allan Poe est un récit écrit à la première personne où le narrateur a commis un meurtre et estime ne pas être fou, même en entendant le battement de cœur de sa victime après son trépas. On retrouve la traduction de Charles Baudelaire mettant ce récit effrayant en valeur.

Enfin la nouvelle qui vient clôturer le recueil est ma préférée, il s’agit de Le manuel du gardien de John Ajvide Lindqvist. Bien entendu avec le tire on se doute que le texte aborde le thème du jeu de rôle. On suit l’histoire d’un jeune adolescent fan du jeu de rôle L’appel de Cthulhu et ses déboires lors d’une partie. La nouvelle est vraiment prenante et bien écrite. La connaissance de l’univers de Lovecraft et du jeu de rôle parlera à tous ceux qui sont familiers de L’appel de Cthulhu. Une excellente nouvelle qui se « dévore ».

Shining in the dark est ainsi une anthologie plaisante et qui est tout à fait recommandée pour la saison. Bien entendu toutes les nouvelles ne se valent pas mais certaines sont vraiment très bien et parfaitement dans le terme du fantastique.

Autres avis : Actusf, livres à profusion,

Voir aussi: Interview

Auteurs:

  • Stephen King
  • Clive Barker
  • John Ajvide Lindqvist
  • Jack Ketchum, P. D. Cacek
  • Ramsey Campbell
  • Stewart O’Nan
  • Bev Vincent
  • Brian Keene
  • Richard Chizmar
  • Kevin Quigley
  • Edgar Allan Poe
  • Brian James Freeman

Éditions: Actusf

Parution: 16 octobre 2020

À l’occasion des vingt ans de Lilja’s Library, l’un des sites de référence sur l’œuvre de Stephen King, son responsable, Hans-Åke Lilja, a fait appel à la fine fleur de la littérature fantastique mondiale pour composer cette anthologie. Du King lui-même – avec un texte inédit en français – à Jack Ketchum, en passant par Clive Barker, John Ajvide Lindqvist ou Ramsey Campbell, vous trouverez dans ces pages de quoi alimenter quelques belles nuits cauchemardesques…

Cette chronique fait partie du “Le Projet Maki”

15 commentaires

  1. Je partage globalement ton ressenti : j’ai aussi beaucoup aimé la dernière ainsi que celle avec les papillons de nuits. Par contre j’ai été particulièrement rebutée par celle de King ainsi que par « Charabia et Theresa ».

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s