Les brigades fantômes – John Scalzi

brigades

Les brigades fantômes est un roman écrit par John Scalzi et publié en 2006. Il a été traduit en français en 2007. Il se situe dans le même univers que Le vieil homme et la guerre  sans reprendre le personnage principal du roman. Il peut ainsi se lire de manière indépendante. Le roman fait partie d’un cycle se space-opera orienté vers la SF militaire, sous fond de colonisation de l’espace et de guerres entre humains et races extra-terrestres.

Un univers qui s’étoffe

Le tome précédent avait présenté l’univers sous l’angle d’un « vrai-né » c’est à dire une personne né par voie naturelle avant de subir des modifications génétiques et technologiques. Nous sommes loin dans le futur, l’humanité a établi des colonies sur d’autres planètes. Mais l’expansion ne se passe pas facilement, et des races extra-terrestres menacent les colonies humaines. Afin d’assurer la sécurité de ces colonies, il existe les forces de défenses coloniales, et les forces spéciales aussi appelées « brigades fantômes ». Les membres des forces spéciales sont nés à l’âge adulte dans un incubateur et bénéficient de nombreuses augmentations biologiques et informatiques qui en font des experts dans leur domaine. Les humains sont en guerre contre plusieurs espèces extra-terrestres et la situation ne s’améliore pas puisque trois espèces extraterrestres semblent se lier contre les humains. La situation est très tendue, et cela d’autant plus qu’un scientifique nommé Charles Boutin a trahi pour rejoindre une race extra-terrestre dans la guerre pour la conquête de l’espace.

Le récit suit le destin de Jared Dirac, un membre des forces spéciales, mais pas n’importe lequel. Lors de sa conception en incubateur, on lui a implanté la conscience de Charles Boutin afin de comprendre les motivations de sa trahison et de connaitre ce qu’il savait exactement. Autant dire qu’il n’est pas évident de savoir comment évoluera Jared Dirac dans de telles conditions. Il sera ainsi confié à Jane Sagan qui sera chargée de le surveiller. Ce personnage n’est pas inconnue des lecteurs du précédent roman. En suivant les brigades fantômes, on en apprend plus sur l’univers créé par l’auteur à la fois au niveau technologique que sur les peuples extra-terrestres. La dynamique du récit est assez similaire au premier roman avec des combats entre peuples de la galaxie, des intrigues politiques et du militaire.

La touche Scalzi

Ce roman est tout à fait dans la lignée des autres romans de l’auteur avec de l’action, sa touche d’humour, mais non dénué de réflexion tout de même. Les questionnements sur les modifications génétiques et la création des membres des brigades fantômes sont nombreux. Le roman de Mary Shelley est d’ailleurs cité pour faire le parallèle sur la création scientifique. La bio-ingénierie a une place importante dans le récit et rend d’ailleurs le démarrage un peu fastidieux. En effet, John Scalzi donne pas mal de détails techniques sur les brigades fantômes au début du roman qui font que le roman met du temps à se mettre vraiment en route. Les explications permettent de mieux comprendre le développement de l’union coloniale et étoffent le background mais font qu’au début on a du mal à éprouver de l’empathie pour les personnages. Néanmoins, cela passe au fil de la lecture, surtout envers Jared Dirac, qui est un personnage particulièrement réussi et qui insuffle beaucoup d’émotions. On trouve aussi dans ce roman des références à plusieurs œuvres de science-fiction, ce qui est plutôt bienvenu.

Les brigades fantômes poursuit ainsi de belle manière le cycle entamé avec Le vieil homme et la guerre. Le roman est un peu plus technique que le précédent mais toujours très agréable à lire avec de l’action, de l’humour et de la réflexion sur l’avenir de l’humanité.

Autres avis: Ombrebones, Lutin82 , le chien critique , Au bazar des mots

Auteur: John Scalzi

Édition: L’Atalante

Parution :22/06/2007

“J’ai fait deux choses le jour de mes soixante-quinze ans : je suis allé sur la tombe de ma femme, puis je me suis engagé.” Ainsi commençait Le Vieil homme et la guerre, où John Perry racontait son histoire, de son engagement dans les “Forces coloniales de défense” d’une humanité essaimée dans les étoiles mais en guerre perpétuelle avec d’autres espèces tout aussi avides de coloniser les mondes habitables, jusqu’à sa découverte du corps d’élite mystérieux baptisé les “Brigades fantômes”. Les Brigades fantômes prolonge Le Vieil homme et la guerre. On y découvre les forces spéciales de l’intérieur, ainsi que le quotidien de ce projet de démiurge : créer un être humain adulte conscient dès sa naissance. Entraînement, éducation accélérée, syndrome de Frankenstein. Ces êtres qui n’ont pas grandi, n’ont même pas vécu, peuvent-ils se prétendre humains ? Meurent-ils pour leurs maîtres ou pour eux-mêmes, eux qui sont le fer de lance des Forces coloniales, leur botte secrète dans un conflit nauséabond où l’on ne perd la guerre qu’une seule fois ?

Cette chronique fait partie du challenge “Summer Star Wars épisode IX” de Lhisbei.

logo-ssw-episode-IX

11 commentaires

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s