The Frankenstein Chronicles : 3 raisons de regarder… ou pas

748full-the-frankenstein-chronicles-poster

The Frankenstein Chronicles (Les Chroniques frankensteiniennes au Québec sacré titre!) est une série télévisée britannique en deux saisons. Chaque saison compte 6 épisodes d’un format de 52 minutes. Elle a été créée par Benjamin Ross et Barry Langford en 2015. D’abord diffusée sur la chaîne ITV, la série est maintenant disponible sur Netflix depuis le mois de . Côté acteurs, on trouve Sean Bean en premier rôle, Tom Ward et Richie Campbell pour compléter le casting.

• De quoi ça parle? :

Londres en 1827, John Marlott, inspecteur à la police fluviale, découvre le cadavre d’une enfant composé d’un assemblage de plusieurs corps aux bords de la Tamise. Il est chargé par le secrétaire d’État à l’Intérieur Robert Peel d’enquêter sur cette affaire pour le moins sordide. De nouvelles disparitions d’enfants ont lieu dans les quartiers désœuvrés rendant l’enquête difficile. D’autant plus que les querelles idéologiques et religieuses sur la médecine ont eu important impact sur ses investigations.

Les points positifs:

  • la reconstitution historique de l’époque:

La série nous plonge dans le Londres de 1827, au cœur d’un enquête policière menée par John Marlott. Les victimes sont toutes issues de familles pauvres. On a ainsi une vision globale de la capitale anglaise de ses quartiers nobles à ceux les plus défavorisés. L’histoire se déroule au moment où le gouvernement veut faire passer l’Anatomy Act, une loi permettant aux docteurs, enseignants et étudiants en médecine de disséquer les corps donnés à la médecine. La reconstitution de l’époque tant au niveau historique, politique que social est vraiment exceptionnelle. L’inspecteur John Marlott va au fil de son enquête rencontrer des personnages historiques célèbres comme Mary Shelley, Charles Dickens, Ada Lovelace ou encore William Blake. La série s’attarde aussi sur les évolutions scientifiques de l’époque et le contexte de l’écriture du roman de Mary Shelley, Frankenstein ou le Prométhée moderne.

  • le personnage principal et son acteur:

L’histoire personnelle de John Marlott est triste et va influencer ses investigations. Il a vécu la guerre, sa femme et sa fille sont mortes et a contracté la syphilis, le traitement qu’il prend entraîne d’ailleurs chez lui des hallucinations. Son personnage est fouillé et sa psychologie a un vrai impact dans le récit. Ce personnage doit beaucoup à l’acteur qui l’incarne, Sean Bean, encore une fois parfait dans le rôle. Pour ceux qui ne connaîtraient pas cet acteur, il a notamment incarné Boromir dans Le Seigneur des Anneaux, ou encore Ned Stark dans Game of Thrones. Il est également célèbre pour être mort beaucoup de fois à l’écran (on peut d’ailleurs trouver une vidéo retraçant ses morts sur Internet). Toute la question est de savoir si ce sera le cas dans la série ou pas.

  • les thématiques:

La série faisant référence dans son titre et dans son histoire au roman de Mary Shelley, il en explore également les thématiques. On retrouve la problématique de la relation qui lie l’homme, sa création et Dieu, le thème des progrès de la médecine et des progrès technologiques, du pouvoir, de la folie, la notion de monstre. La série combine également plusieurs genres: le policier, l’histoire, l’horreur. Elle développe une l’atmosphère lugubre liée à son sujet. Les personnages historiques sont utilisés dans le but de faire progresser le récit ou explorer une thématique.

frankestein

• Les points négatifs:

  • le rythme:

Le rythme de la série est loin d’être trépidant, les scénaristes prennent leur temps pour poser la situation générale de l’époque, pour tout mettre en place. L’enquête se déroule sous forme d’un puzzle et il faut du temps pour rattacher les différents éléments entre eux. La narration traîne un peu la patte pour mieux imprégner le spectateur du contexte. Cela se ressent un peu plus sur certains épisodes, et surtout dans la deuxième saison.

  • le côté glauque:

Ce n’est pas vraiment un aspect négatif mais plus un fait qui pourra déranger certaines personnes. Du fait de son sujet, la série est assez glauque, n’épargnant pas vraiment le spectateur. Les bas-fonds boueux de Londres sont au cœur du récit, la peste décime la population, la misère et la criminalité sont omniprésentes. Elle est marquée par une description naturaliste crue des bas quartiers. L’enquête concerne des meurtres d’enfants. Les jeux de pouvoirs et d’influence n’épargnent personne. bref ne comptez pas sur la série pour vous donner le sourire.

  • les différences entre les 2 saisons:

La saison 2 est encore plus ténébreuse que la première et son intrigue est assez différente. Elle est plus confuse également, exploitant plusieurs pistes. Le rythme en pâtit encore plus. La saison 1 est plus tournée vers l’investigation alors que la seconde devient une sorte de quête pour Marlott. Le surnaturel est aussi plus présent avec la frontière entre les vivants et les morts. Chaque saison est intéressante mais elles sont assez différentes pour que cela puisse déranger.

• Le mot de la fin:

The Frankenstein Chronicles est une série surprenante et réussie sur plusieurs points. Elle cultive une ambiance sombre et offre une reconstitution historique de grande qualité. Les deux saisons forment un tout avec une une histoire complète, avec une vraie conclusion. La série n’est pas une adaptation du roman de Mary Shelley mais elle s’imprègne de ses thématiques tout en montrant la misère de l’Angleterre victorienne. Les auteurs de la série utilise le mythe de Frankenstein afin de montrer le contexte de la société anglaise de cette époque ainsi que sa dure réalité. Elle est également intéressante pour son traitement du surnaturel lié à la science, en floutant la ligne entre réalisme et fantastique.

2 commentaires

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s