La survie de Molly Southbourne de Tade Thompson

71073

Il y a environ un an, paraissait Les meurtres de Molly Southbourne de Tade Thompson dans la collection Une Heure Lumière des éditions Le Bélial’. La survie de Molly Southbourne est la suite de ce court roman. Il vaut mieux avoir lu le premier pour aborder le second, sous peine de ne pas comprendre grand chose. Ce second tome commence en effet exactement là où le premier se terminait.

Les thèmes principaux de cette série est le double et la quête d’identité. Molly Southbourne souffre d’un étrange mal depuis son enfance. Elle a du apprendre à vivre avec en respectant des règles très strictes. En effet, lorsque Molly saigne, elle produit des doubles d’elle-même qui apparaissent au même âge que Molly. Le problème est que ces doubles sont animés de mauvaises intentions et que Molly doit à chaque fois s’en débarrasser. Une spirale infernale pour une jeune femme qui doit toujours être sur le qui-vive, et prendre garde à tout.

Le premier tome nous avait permis de faire connaissance avec Molly, avec son mal, ses difficultés. Ce second tome commence après l’incendie de la maison où se trouvait Molly et raconte sa quête pour survivre, pour comprendre, sa quête pour trouver qui elle est vraiment. Ce roman est très différent du premier, il est beaucoup plus dans le registre de l’urgence. Dans le premier Molly se racontait, dans celui-ci Molly veut à tout prix comprendre, se connaitre et survivre. Le récit va très vite, on a parfois l’impression d’être pris dans un tourbillon à la fois dans les pensées de Molly et dans ses actes. Comme si Molly courrait sans cesse après sa vie, son identité, son avenir.

L’aspect psychologique du texte est indéniable comme c’était le cas dans le premier. Molly subit la malédiction qu’elle porte en elle, la malédiction d’une autre, le passé d’une autre. Ses souvenirs ne sont pas vraiment les siens, elle doit composer avec tout cela, sa nature profonde et ce que les autres pensent d’elle. Elle est contrainte à la fuite, à se cacher. Le parallèle entre Molly et la créature de Frankenstein est plus qu’évident d’autant plus que le roman s’ouvre avec une citation du roman de Mary Shelley. Molly est une créature monstrueuse créée à partir d’expériences scientifiques, et elle doit se découvrir, comprendre qui elle est vraiment.

Ce second tome ne ressemble pas au premier. Molly a changé, n’est plus vraiment la même. Le récit se fait de manière totalement différente. On est cette fois dans une histoire qui avance, et plus qui parle du passé. La plume de l’auteur est toujours aussi agréable mais plus directe, plus rentre dedans. Des éléments d’histoire sont ajoutés à l’univers du roman, on apprend des choses sur le passé de la mère de Molly.

La survie de Molly Southbourne est ainsi une lecture très différente du précédent, c’est un récit sur la survie, la quête d’identité, le dépassement de ce qu’on est. Tade Thompson prend le lecteur à contrepied mais réussit à rendre ce second opus tout aussi captivant.

Autres avis: Apophis, Gromovar, FeydRautha, Just a word, Le chroniqueur, Dionysos,

dav

Auteur: Tade Thompson

Traducteur : Jean-Daniel Brèque

Éditeur: Le Bélial

Qui est Molly ? Une jeune femme frappée de la pire des malédictions, morte dans l’incendie de son domicile… Et pourtant là. Semblable mais différente. Qui est cette Molly ? Certains veulent la voir disparaître. D’autres brûlent de la capturer, de percer à jour les secrets de sa nature étrange.
L’objet d’enjeux qui la dépassent, voilà ce qu’est Molly. Condamnée à fuir, à tenter de survivre. Avant de peut-être, enfin, apprendre à vivre…

Cette chronique fait partie des challenges:

The Maki project

IMG_20191223_114201

Le défi Cortex : pour l’Afrique

LogoDefiCortex

27 commentaires

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s