Star wars Destiny

Encore un jeu Star Wars ! Au milieu d’une pléthore de titres de qualité variables sur le thème, on trouve de nombreuses pépites : X-wing, Star Wars Rebellion, ou encore Assaut sur l’Empire pour ceux que l’on adore jouer à la maison. Au milieu de ces jeux, un est passé presque inaperçu en version française, il a d’ailleurs été rapidement déstocké et toutes les extensions n’ont pas été traduites. Il s’agit de Star Wars Destiny, un jeu original de dés et de cartes à collectionner.

20200405_122512
Démarrage de partie : 3 personnages côté antagoniste, 2 chez les héros

Il s’agit d’un jeu d’affrontement tactique dans le monde de Star Wars, dans lequel chaque joueur (on peut le pratiquer à 2 mais des variantes sont possibles pour 3 ou 4 joueurs) déploie de 1 à 3 personnages, des héros de la série, et va à chaque tour dépenser des ressources pour faire venir des soutiens, des alliés, déclencher des effets ou équiper ses personnages, dans le but de massacrer allègrement les personnages de son adversaire. Côté originalité, on repassera, c’est du Magic dans l’esprit et dans les moyens. Par contre, tout l’intérêt du jeu repose sur l’existence de dés : chaque personnage, de nombreux soutiens ou alliés ou amélioration vont ajouter des dés. À son tour, chaque joueur va pouvoir lancer 1 dé de soutien ou d’allié, ou lancer tous les dés d’un personnage. Il sera possible de résoudre ces dés lors d’un tour ultérieur, en les combinant pour obtenir des effets dévastateurs…

20200405111011_IMG_0107
Le joueur antagoniste développe son jeu avec de nombreuses améliorations et soutiens puissants

Au niveau toile de fond, les cartes représentent à peu près tout ce qui existe dans les films des 3 trilogies + ce qui a été ajouté dans les séries Clone wars et Rebels, je ne crois pas qu’il y ait quelques chose de ce qui constituait l’univers étendu de Star Wars avant la reprise par Disney. Dans chaque arc d’extension, on va donc trouver des éléments appartenant à toutes les époques. Cela fait perdre en cohérence, mais cela permet de mixer un peu plus de personnages / possibilités.

20200405_125540
Échantillon des personnages côté antagonistes

Les effets des dés sont assez basiques pour la plupart :

  • faire x dégâts au corps à corps ou x dégâts à distance,
  • ajouter 1 bouclier,
  • donner 1 ressource
  • faire défausser une ressource à l’adversaire
  • faire défausser une carte à l’adversaire,
  • tourner 1 dé sur une face de son choix.

Mais de nombreuses cartes ont un pouvoir unique, généralement sur 1 face de leur dé, qui va permettre un coup spécial. La plupart des dés ont aussi des pouvoirs d’augmentation de dé, qui ne seront résolus qu’en association avec un dé du même type. Rien de plus rageant que de sortir un +3 à distance alors que nos deux tireurs n’ont obtenu que des ressources… à moins de défausser une carte de sa main à son tour pour pouvoir relancer les dés que l’on veut ! Bref, un jeu aux mécanismes a priori très basiques qui se révèle en fait tout plein de petites réflexions tactiques au niveau timing et prise de risques. Les cartes  événement en main permettent aussi tout un tas d’effets que l’on va choisir de déclencher ou non : faire défausser un dé dégâts à distance, désengager un personnage pour relancer ses dés… Il est possible aussi de capturer le champ de bataille de l’endroit où l’on se combat, lieu choisi parmi 2 en début de partie, et qui octroiera un avantage à celui qui le contrôle (en plus de le faire jouer en premier au tour suivant).

La comparaison avec Magic n’était pas anodine, puisque un des points principaux du jeu est la constitution du jeu (deck) avant une partie : Choisir si on jouera des méchants ou des gentils, savoir si on prendra ses héros parmi les être sensibles à la force (couleur bleue), les vauriens et scélérats (couleur jaune), et les bourrins (couleur rouge). Un deck de jeu est constitué de 30 cartes, que l’on va pouvoir prendre dans les couleurs associées aux héros choisis + dans la couleur blanche – neutre – compatible avec tout le monde. Lorsque l’on débute, on a normalement acquis une boite de base, qui contient de quoi faire 2 petits decks de base, ou on a déjà choisi un deck starter avec un personnage clé – Kylo Ren, Luke, Rey. Et très vite on va vouloir compléter cette base de jeu avec des extensions. Et là on peut vite tomber dans le travers « Magic pompe à fric » : Destiny est effectivement un jeu de dés et cartes à collectionner… Et il existe de nombreuses extensions sous forme de boosters c’est le moins que l’on puisse dire, même si ça fait de suite moins peur que Magic, car la série est donc arrêtée / terminée. Le nombre de cartes / dés dans chaque extension est déjà important, avec un système de rareté à la magic – commune / peu commune / rare. Les chasseurs de collection vont donc passer beaucoup de sous dedans, les joueurs vont surtout s’amuser à créer des jeux équilibrés ou délirants, et c’est un des aspects les plus funs du jeu, nettement moins prise de tête qu’à magic, malgré la pléthore de possibilités.

20200405074747_IMG_0102

Si je conseille ce jeu aux afficionados de la saga mais surtout aux couples de joueurs, c’est parce que le destockage l’a rendu très accessible, avec sur la plupart des sites de vente en ligne des réductions de 65 à 80% sur les starters mais surtout sur les displays de 36 boosters, contenant à chaque fois 1 dé et 5 cartes. Sans cette promo je pense que je n’aurais jamais franchi le pas, et c’est bien dommage car c’est décidément un jeu avec une super durée de vie, et de nombreuses tactiques. Méconnu je vous dit !

20200405_125614
Problème du collectionneur : comment ranger ses dés (très vite nombreux !!)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s