Star Realms et ses petits amis

Star Realms est un jeu qui appartient à la famille des jeux de « deckbuilding », catégorie de jeu de cartes dans laquelle on va faire évoluer son paquet de carte initial pour vaincre son adversaire. C’est une catégorie qui a connu un développement important depuis le succès du jeu Dominion, dans lequel on créait un domaine au moyen-age pour remporter le plus de points de victoire possibles. De nombreux jeux lui ont succédé, parmi lesquels Ascension, Legendary Encounter,Vikings gone wild , Clank ou récemment Harry Potter : Hogwarth Battle. Et donc la famille des Star Realms…

À l’origine, le jeu est issu d’un financement participatif sur la plate-forme Kickstarter en 2013, et plusieurs autres financements ont eu lieu pour se procurer des extensions ou de nouvelles boites, notamment le dernier financement qui proposait la collection complète du jeu (pas encore livrée à ce jour). Dans ces jeux, on commence la plupart du temps avec un « deck » de 10 cartes, et on en tire 5 à chaque tour. Une partie des cartes va permettre d’acheter d’autres cartes plus fortes, et les autres vont rapporter des points, ou permettre de latter votre adversaire. Après l’achat de nouvelles cartes, tout va se retrouver dans la défausse, et on pourra remélanger et repiocher dans ces acquisitions une fois la pile de pioche terminée. On trouve cela dans presque tous les jeux de cette famille. Les cartes les plus chères étant les plus puissantes, cela va être la course pour les acquérir. On a le plus souvent dans ce type de jeu 5 ou 6 cartes au centre de la table, qui seront disponibles à l’achat par les joueurs.

20200328123245_IMG_0081

Star Realms se distingue par un univers space-opera mettant en jeux 4 factions, ce qui donne un peu de matière à la toile de fond :

  • la fédération du commerce,
  • les blobs, sorte de créatures extra-terrestres qui pullulent,
  • les robots du techno-culte
  • l’empire galactique.

Une des bonnes trouvaille de star realms est que les effets de chaque carte pourront être amplifiés si on a déjà joué dans le même tour une carte d’une même faction. Chaque faction est spécialisée dans un type d’effet : faire défausser des cartes à l’adversaire, regagner de la vie, détruire des cartes de la ligne d’achat, ou détruire ses propres cartes pour épurer son jeu (en général des cartes de base pour avoir plus de chance de tirer ses cartes puissantes). À noter une esthétique très colorée des cartes, qui sont très jolies dans l’ensemble si l’on adhère au style SF flashy.

L’objectif dans Star Realms est de descendre « l’autorité » du joueur adverse de 50 à 0. Les parties sont assez rapides, entre 10 et 15 minutes, et offrent pas mal de tactiques possibles. On n’est pas uniquement dans le « je prends le plus de cartes de telle ou telle couleur », il est plus payant de s’adapter sans cesse à ce que prend l’adversaire pour réfléchir à comment le contrer au mieux, tout en mettant en œuvre une stratégie de développement. Le déploiement de bases stellaires est une technique possible, car ces cartes vont rester en jeu à la fin du tour (alors que tous les vaisseaux joués – les cartes normales – seront défaussés à la fin du tour), pour reproduire leur effet tant qu’elles n’auront pas été détruites. Certaines bases permettent en plus de servir de barrière contre les attaques ennemies.

20200328123317_IMG_0082

Le succès du jeu de base a permis la sortie de très nombreuses extensions en VO, que l’éditeur Iello traduit petit à petit en français. Ces extensions permettent de rajouter beaucoup de contenu, et de changer l’approche du jeu : il existe ainsi des modes coopératifs, l’introduction de missions, de héros, de carte événements, et tout un tas de vaisseaux ou bases, avec même des cartes appartenant à 2 couleurs, permettant de multiplier les possibilités de combos destructrices. On trouve aussi dans la gamme Star Realms Colony Wars, une boite de base alternative à Star Realms, qui peut se suffire, ou pour combiner avec la boite de base pour jouer à 4, ou simplement pour rajouter des cartes. À noter que le jeu existe aussi sur android, il offre un challenge déjà correct dans sa version gratuite, mais peut se voir complété par tout un tas de campagnes et modes en payant quelques deniers.

20200328123718_IMG_0085

Étant donné le succès de cette gamme, l’éditeur a produit aussi 2 autres jeux, qui reprennent de nombreuses caractéristiques du jeu original, pour ne pas dire ont fait un copier/coller éhonté de leur géniteur… Hero Realms permet ainsi de jouer dans un univers médiéval fantastique, avec héros, monstres, vampires et autres dragons. On retrouve 4 factions, les mêmes mécanismes d’achat et de dégâts, et la plupart des effets. La faction rouge permet même de détruire ses cartes pour épurer son jeu… comme le techno-culte rouge de Star Realms ! Niveau nouveaux mécanismes on repassera, mais cette version reste intéressante à jouer, pour 3 raisons essentielles en plus d’être jouable jusqu’à 4 joueurs : l’introduction de classes donnant un deck de départ différent, avec des decks de clerc, guerrier, sorcier, voleur et archer d’une part, qui permet de varier les plaisirs, avec 2 capacités spéciales par classe qui demandent un bon timing quant à leur utilisation. Ensuite l’introduction de 2 decks de boss qui transforment le jeu en coopératif contre un autre joueur ou une IA. Et surtout enfin l’existence d’une boite de campagne, qui transforme le jeu et introduit un système d’expérience et une trame narrative très basique mais prenante.

20200328123848_IMG_0086

Le dernier rejeton en realms que nous attendions de pied ferme est Cthulhu Realms, dans lequel le but est de faire devenir fou notre ou nos adversaires. On balance des montres à son adversaire, tout en contrôlant des lieux du mythe et en utilisant des ouvrages impie. On note quelques nouveautés dans cette version, mais globalement on l’a trouvé nettement plus lourde, plus alambiquée, pour des parties nettement plus longues et pas passionnantes. Cela reste sympa à découvrir, et il peut se jouer à 4 avec la boite de base.

3 commentaires sur “Star Realms et ses petits amis

  1. Ah, Star Realms ! J’adore ce jeu ! 🙂 ça fait longtemps d’ailleurs que je n’y ai pas joué, ton billet me rappelle qu’il dort dans un tiroir et qu’il serait bon de l’en ressortir ^^
    Par contre, je n’ai pas accroché à Hero Realms… Cthulhu Realms, pas testé encore, je ne savais pas que cela existait !

    Aimé par 1 personne

    1. Star realms ça se renouvelle bien avec les nouvelles petites extensions, mais le jeu de base est déjà bien sympa.
      Hero Realms c’est sympa avec les packs de perso, mais je le trouve un peu moins intéressant globalement que le Star… Par contre avec la campagne ça donne une autre dimension au jeu…
      Cthulhu ça vaut le coup pour la découverte, mais sinon le jeu est plus lourd/long/alambiqué… J’y reviens que à reculons !

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s