Passing strange – Ellen Klages

passing

Passing strange est un court roman d’Ellen Klages publié chez ActuSF. Le roman a très peu d’éléments surnaturels, il se dégage une forme de magie du récit et on peut classer ce texte en réalisme magique. Le cadre du récit est la ville de San Francisco en 1940, avec des éléments magiques. Le livre a reçu les prix World et British Fantasy Award 2018 et le Gaylatric Spectrum Award. Actusf propose la nouvelle Caligo Lane gratuitement en numérique, elle se déroule dans le même univers et reprend un des personnages du roman.

Le début du roman se déroule à San Francisco visiblement de nos jours. Helen Young est une dame très âgée et au crépuscule de sa vie, elle souhaite revendre une peinture en sa possession: une œuvre de l’artiste Haskel. Les œuvres de Haskel, artiste peintre des années 40 spécialisé dans les Comics, sont très recherchées et il y a un mystère autour de cette peinture en particulier. Ce mystère va être l’objet de la suite du récit, qui fait un saut dans le temps pour revenir en 1940, toujours à San Francisco. Helen Young est amie avec plusieurs autres femmes exerçant des métiers différents, ensemble elles forment une sorte de cercle. Un cercle réuni par deux choses: les 5 femmes sont toutes homosexuelles, et elles possèdent un secret lié à la magie que l’une d’entre elles pratique. Franny pratique en effet l’Ori-kami, un art du pliage de cartes au résultat magique.

La magie dans le roman est ainsi très légère mais pourtant elle est essentielle. L’autrice a pris le parti de se consacrer plus à l’histoire de ces femmes, à décrire leur vie, leur difficultés d’être elles-mêmes dans une époque où cela est loin d’être simple. Ellen Klages a placé l’art, la ville de San Francisco au cœur de son histoire. On ressent l’amour de l’autrice pour cette ville si singulière. Le roman se déroule notamment durant l’exposition internationale du Golden Gate. L’autrice décrit avec précision la vie dans cette grande ville à cette époque, reprenant des éléments historiques réels comme le bar le Mona’s club, lieu de la communauté gay féminine.

Le roman est centré sur une histoire d’amour entre deux femmes, une histoire dans un contexte difficile où les femmes devaient lutter pour tout. Cependant, c’est aussi un roman sur les injustices, les différences à tous les niveaux, travail, argent, droits…Les héroïnes du roman reflètent toutes cela. Babs, la compagne de Franny est mathématicienne, obligée de donner une fausse adresse pour cacher sa relation à l’Université où elle travaille. Helen, avocate mais qui gagne sa vie comme danseuse. Emilie a du fuir sa riche famille à cause de sa sexualité. Haskel, artiste de grand talent vivant en dessinant pour des pulps pour payer les factures. Toutes ces héroïnes sont attachantes, volontaires et essayent de mener la vie qu’elles ont choisi.

Si l’amour, l’art, les femmes sont au centre du roman, il y a également une grande part de magie : celle qui émane de la ville elle-même, du lien très fort entre ces femmes et la magie qu’utilise Franny. Cette magie est l’Ori-kami, nom proche de l’Origami dont elle reprend certains principes. Elle agit grâce à certains pliages particuliers sur l’espace et le temps. Elle demande beaucoup de temps et parait presque anodine, avant de prendre de l’ampleur dans le final de la novella. C’est très bien fait et amené, on y croit sans problème tant cela s’intègre au reste.

Passing strange est ainsi une très belle histoire mélangeant plusieurs registres et parlant surtout d’amour et d’amitié entre des femmes volontaires et attachantes. La magie opère à plusieurs niveaux, magie de l’écriture de son autrice, de ses personnages réussis et cette légère touche de magie dans l’univers. Un roman très émouvant, parfaitement dosé, qui nous fait tomber sous son charme.

Voir: Interview de l’autrice

Autres avis: Un papillon dans la lune, Elhyandra

Chronique réalisée dans le cadre d’un Service Presse (merci encore)

passingstrange-klages-eng

(Couverture américaine)

Autrice : Ellen Klages

Éditeur : Editions ActuSF

Parution :08/11/2019

San Francisco, 1940. Six femmes, avocate, artiste ou scientifique, choisissent d’assumer librement leurs vies et leur homosexualité dans une société dominée par les hommes. Elles essayent de faire plier la ville des brumes par la force de leurs désirs… ou par celle de l’ori-kami. Mais en science comme en magie, il y a toujours un prix à payer quand la réalité reprend ses droits.

17 commentaires sur “Passing strange – Ellen Klages

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s