La nuit du jeu

nuitludo

Un article un peu à part pour parler d’un événement spécial auquel nous avons participé de l’intérieur. Nous sommes depuis plusieurs années bénévoles au sein de la Lud’O, la ludothèque associative d’Obernai. Les événements ludiques se multiplient un peu partout en France, et nous avions depuis quelques temps la volonté d’en organiser un bien à nous. Ainsi est née La nuit de la Lud’o qui a eu lieu le 9 novembre dernier.

Pour commencer, un peu d’infos sur la Lud’O. Une ludothèque fonctionne comme une bibliothèque mais avec des jeux. La notre ne dépend pas de la ville, c’est une association fonctionnant par adhésion annuelle, emprunts de jeux ainsi que diverses animations autour du jeu. Par jeux, j’entends jeux pour tout public, des petits bouts de choux aux grands joueurs velus. Ainsi, dans le fond des jeux de la lud’O, on peut trouver des jouets premiers âges, des jeux surdimensionnés, des puzzles, des party games, des jeux familiaux et des gros jeux de type Scythe. Il y en a pour tous les goûts! L’équipe de la Lud’O est constituée de bénévoles et de passionnés de jeux qui ont participé à diverses animations liées aux jeux de société, ou aux jeux de rôle.

Puis, un jour nous est venue l’idée d’organiser quelque chose de grand, quelque chose d’énorme: une nuit entière de jeux libre d’accès, avec des jeux pour tous. Alors, me direz vous dans le principe c’est super mais c’est beaucoup de boulot tout ça! Pour planifier tout ça rien de mieux qu’un rétroplanning avec des taches confiées à chacun. Et la première des taches est de trouver une salle. Pour des raisons logistiques et grâce à la validation par la mairie, nous avons pu réserver la salle des fêtes d’Obernai, que nous pensions largement assez grande pour cette soirée.

nuitludo1
Aperçu de la salle quelques temps avant l’ouverture

Au niveau des jeux proposés, nous voulions à l’origine associer jeux de société, notre « cœur de métier », jeux vidéos, et jeux de rôles. Le jeu vidéo est souvent un bon portail pour faire venir les ados et les faire entrer dans le monde du jeu de société, mais vu qu’on ne s’y connaissait pas trop et que l’on n’avait pas le temps de s’en occuper on a demandé à une association de la ville de Molsheim voisine, Gamers’Z voice, d’organiser un espace retrogaming et jeu convivial. Pour le jeu de rôle, nous avons sollicité l’association La Sauce au jeu, qui fédère tout un tas de plus petites associations du Bas-Rhin pour l’organisation d’événements ou de conventions de jeux de rôle (on avait déjà participé à plusieurs nuits ou weekend organisés par eux). Mais étant donné la configuration de la salle et le temps imparti, nous avons décidé d’annuler cette partie, plutôt à contrecœur, car nous sommes plusieurs rôlistes semi-actifs dans l’association.

Sans entrer dans les détails, l’organisation a donc pris pas mal de temps, et surtout parce que c’était une première : comment dimensionner la nourriture et les boissons, combien de jeux, quel type, comment communiquer ?… Des tas de questions qu’il a fallu trancher pendant plusieurs mois. Mais c’était super intéressant et motivant, voire stressant pour notre présidente. Nous voulions aussi une affiche un peu spéciale qui attirerait l’œil. L’illustrateur qui s’est chargé de cette affiche est Christian Voltz, illustrateur spécialisé jeunesse, qui a un style bien à lui.

Heureusement, le jour J, l’installation s’est bien passée grâce à une solide équipe de bénévoles, et dès l’ouverture à 16 heures la salle s’est remplie avec un flot quasi continu… presque jusqu’à saturation ! Il est difficile de savoir combien exactement de personnes sont venues au cours de toute la manifestation, mais la salle a été tout le temps pleine de 16h à minuit. Il y avait encore environ 75 personnes à 2heures du matin.

Il faut dire qu’il y avait de quoi faire :

  • un espace pour les tout-petits avec quelques jeux premier âge.
  • une trentaine de tables de jeux allant du familial court au familial plus long type Takenoko ou Aventuriers du rail
  • 4 jeux mis en scène, avec un superbe Mysterium qui a rencontré un franc succès, un dragon du mékong géant au superbe esthétisme, une chambre d’enfant qui accueillait un When I dream très propice à l’imagination, et un Colt Express géant. Ces décors ont demandé pas mal de temps aux bénévoles, mais ils permettaient de s’immerger encore plus dans les thèmes.
  • 2 tables de Mah-Jong pour une initiation à ce grand classique par des joueurs de l’association Vent d’Est de Strasbourg.
  • 5 consoles Nintendo proposant du Mario Kart sur 3 générations de console, Duck Hunt, et Just Dance pour se défouler.
  • on avait aussi prévu 6 tables pour manger, mais on s’est vite retrouvé à l’étroit…

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Les bénévoles avaient la tâche de s’occuper de tout ce public, entre l’accueil, la vente de ticket bouffe et boisson, le service, et l’explication des jeux présentés. Et on n’était pas de trop, voire on était un peu juste niveau nombre pour initier et expliquer les multiples jeux, qui allaient de Siam à Scythe, en passant par Le Verger, ou Flick Them Up. Pour tous les goûts on vous dit !

Nous pensions à tort que les enfants iraient se coucher tôt, mais finalement les familles sont restées longtemps, au point que l’on n’a sorti des gros jeux qu’assez tard dans la soirée. C’était plaisant de voir les gens passer de Majesty ou Potion Explosion à des jeux du calibre de Terraforming Mars. Vers 2 heures du matin la salle a commencé à s’éclaircir un peu, nous n’étions plus que 75 personnes… un super score que l’on n’osait pas envisager lors de nos premières réunions. La soirée a donc tout doucement ralenti, avec divers party game comme le classique Time’s up ou le jeu de questions TTMC (Tu te mets combien?). Mais après 17 heures quasi non stop dans cette salle on a commencé à fatiguer, et on a accueilli la nuit avec le sentiment du devoir accompli.

Le lendemain après-midi nous avons pu ranger la salle et faire un nettoyage rapide, et un premier débriefing rapide de notre manifestations. Que nous reste-il de cette soirée ? Tout d’abord un sentiment de satisfaction et de fierté pour avoir mené de A à Z un événement autour du jeu, rien qu’à nous. Ensuite l’impression d’avoir apporté quelque chose à notre public, adhérents à la ludothèque ou non : Initier ou faire découvrir des jeux à un public familial est toujours très sympa, surtout que les gens étaient bien réceptifs et venaient pour faire des découvertes, et jouer dans un contexte inhabituel.

Assurément quelque chose à refaire, avec de petits ajustements, mais cela s’est presque déroulé comme on le  pensait à l’origine.

 

16 commentaires sur “La nuit du jeu

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s