L’enfance attribuée – David Marusek

enfance

Vingt-unième parution de la collection Une Heure Lumière des éditions Le Bélial, L’enfance attribuée est signée David Marusek. Ce titre avait déjà été édité par Le Bélial’ en Juin 1999. David Marusek est l’auteur de quatre romans, un seul avait été traduit en français. Il est également l’auteur d’un court roman appelé, The Wedding Album qui a été nommé aux prix Hugo et Nebula et a obtenu le prix Sturgeon. Il devrait faire l’objet d’une future parution dans la collection Une Heure-Lumière.

Le roman se déroule dans un futur pas si éloigné, dans les années 2090. Les progrès de la médecine et de la modification génétique font que les humains peuvent vivre presque éternellement grâce aux moyens de régénérer les corps. Cela entraîne bien sûr une surpopulation inévitable, et faire un enfant n’est plus un droit. L’âge n’a plus vraiment d’impact, le bien-être de tout un chacun est primordial, tout comme la carrière, la vie sentimentale. Tout semble simple et facile, les voyages, les conversations à distance par hologrammes. Les diverses technologies sont au service des hommes. L’hyper connexion règne aussi dans ce monde. L’auteur prend un peu de temps pour poser les bases de son univers, mais en avançant dans le récit on a un véritable monde qui prend vie sous nos yeux, très détaillé et très riche.

Le narrateur de l’histoire est Sam Harger. Celui-ci va nous raconter sa rencontre avec Eleanor Stark. Cette dernière va bouleverser sa vie au point qu’ils vont décider de se marier et de vivre ensemble. Une histoire d’amour dans un monde où on vit très longtemps, où tout est rapide et simple, où les relations peuvent se faire à distance tient elle encore la route? Sam Harger apparaît comme un personnage attachant, un peu déconnecté du monde dan lequel il vit. Sa relation avec Eleanor est compliquée mais aussi émouvante. L’événement marquant dans leur couple et dans leur vie est le fait qu’ils vont avoir le droit d’avoir un enfant. Cette possibilité est inespérée, elle est ultra rare dans un monde en surpopulation. Elle rend le couple très heureux mais elle aura aussi de multiples conséquences sur leurs vies.

Cette novella de David Marusek brasse de nombreux thèmes. Elle parle de la notion de bonheur dans un monde à la fois de plus en plus distant et connecté, du rapport au corps, de la place de l’individu dans la société, de la vie éternelle avec toutes les questions qu’elle engendre dans un monde où les denrées sont de plus en plus rares, du danger des technologies trop présentes, des différences entre riches et pauvres, du contrôle des populations. L’auteur parle avant tout de la condition humaine face à la toute puissance technologie, face à une société régie par des règles strictes.

L’enfance attribuée est ainsi un roman présentant un univers foisonnant d’idées et de thématiques. Le contrôle de l’humanité est devenu essentiel et les technologies sont ultra présentes. L’auteur s’interroge sur la place de l’homme dans un tel univers. Une histoire sombre mais brillante qui nous présente un futur pas si loin du notre.

Autres avis:Just a wordElhyandra, Un bouquin sinon rien

enfance

Auteur: David Marusek

Éditeur : Le Bélial’

Parution : 29/08/2019

« Le 30 mars 2092, le ministère de la Santé et des Affaires sociales nous délivra un permis, à Eleanor et moi. Le sous-secrétaire d’État à la Population nous fit part de la nouvelle avec les félicitations officielles. Nous étions abasourdis par tant de bonne fortune. Le sous-secrétaire nous invita à contacter l’Orphelinat National. Dans un tiroir se trouvait un bébé à notre nom. Nous étions fous de joie. »
En cette fin de siècle surpeuplée, quand les traitements anti-vieillissements rendent chaque individu virtuellement immortel, avoir un enfant relève du luxe le plus extrême. Sam Harger, artiste spécialisé en design intérieur, ne s’attendait pas à tant de bonne fortune lorsqu’il rencontra l’ambitieuse Eleanor Starke. Couler le parfait amour, puis obtenir l’autorisation d’avoir un bébé… une chance inouïe pour le couple, qui ne cache pas son bonheur. Mais dans ce monde surveillé à l’extrême, dominé par l’informatique et les intelligences artificielles, est-on jamais à l’abri des bugs ?

 

 

14 commentaires sur “L’enfance attribuée – David Marusek

Ajouter un commentaire

        1. Je ne vois pas ça comme un mauvais côté perso ! J’adore le fait qu’ils soient courts, on peut facilement les lire d’une traite, ça permet de s’immerger totalement et en une fois. C’est ce qui m’attire le plus, avec le prix très démocratique.

          Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :