Acadie – Dave Hutchinson

acadie

Acadie fait partie des dernières parutions de l’excellente collection Une heure Lumière éditée par Le Bélial. Trois nouveaux numéros sont parus fin aout. Ce livre est le premier de l’auteur à être traduit en France. Pourtant, l’auteur n’en est pas à ses débuts puisqu’il a déjà publié plusieurs romans et a obtenu un British Science Fiction Award en 2016 pour son roman Europe in Winter. Acadie, a été nommé au prix Locus en 2018.

Acadie est une novella de 112 pages de type space-opera. La Terre a colonisé différentes planètes et les avancées en technologies et médecines sont très importantes. Duke vient de fêter ses 150 ans et il vit sur la Colonie. Petit point de détail: Duke est le président de la Colonie. La Colonie est une constellation d’habitats spatiaux, fondée il y a très longtemps par Isabel Potter. La Colonie est cachée dans un système stellaire isolé et dénué d’intérêt. Elle est cachée pour une bonne raison : échapper à la Terre et empêcher que Isabel Potter ne soit retrouvée. En effet, cette dernière est une généticienne très célèbre ayant poussé trop loin ses recherches en ingénierie génétique : elle fut forcée de fuir la Terre grâce à l’aide de ses disciples et créa ainsi la Colonie.

Isabel Potter n’a jamais cessé d’exercer son métier de scientifique et les manipulations sont courantes au sein de la Colonie. Chacun pouvant laisser parler son imagination et on peut croiser des elfes ou autres créatures imaginaires. D’où un passage assez drôle où l’auteur fait référence à Tolkien. Tout va pour le mieux sur la Colonie, mais un jour le système de surveillance très sophistiqué détecte une menace : une sonde terrienne. Un peu comme dans l’Empire contre attaque avec la planète Hoth. Car le temps a passé mais la Terre continue de chercher Isabel Potter à qui elle n’a jamais pardonné sa fuite et ses recherches qui vont contre l’éthique.

Duke étant président, il va devoir gérer la situation. Ayant revu The Big Lebowski récemment, pour moi, le personnage de Acadie avait le look de Jeff Bridges dans le film. Surtout que lors de la présentation du personnage, il a trop bu et a la gueule de bois. Et que Duke est justement président parce que c’était le gars qui désirait le moins le devenir. Entre les diverses références du livre et le nom de Duke, j’avoue avoir eu un peu de mal à entrer dans la novella au départ, surtout que le début est un poil brouillon. En cause, les flashbacks du récit qui perturbent un peu mais sont nécessaires pour comprendre le personnage de Duke. Celui-ci a souvent un ton décalé qui apporte un peu d’humour et de légèreté au récit.

Le livre aborde de nombreuses thématiques. Les manipulations génétiques sont au centre du roman avec les diverses questions qu’elles engendrent notamment sur l’éthique. Fait important à noter dans ce texte, la fin tient particulièrement en haleine le lecteur avec un twist final difficile à prévoir et qui à lui seul mérite une relecture du roman.

Acadie est ainsi un bon cru dans la collection Une heure Lumière. L’auteur nous offre un beau voyage dans l’espace, complexe et surprenant.

Autres avis: Yogo, Feyd Rautha, Gromovar, Just a Word

dav

Auteur : Dave Hutchinson

Éditeur : Le Bélial’

Parution :29/08/2019

Il y a la Colonie, une constellation d’habitats spatiaux cachée au sein d’un système stellaire isolé et sans intérêt. Et puis il y a Duke, le Président de ladite Colonie, élu au poste car il était précisément le type qui le désirait le moins. Essentiellement honorifique, le job s’avère toutefois offrir certains avantages. En temps normal… Car voilà qu’une sonde terrienne franchit les limites du système. La pire des nouvelles au regard des membres de la Colonies, eux qui, sous la houlette d’Isabel Potter, généticienne de légende, ont élaboré une utopie contrainte de fuir l’autorité du Berceau depuis plus de cinq siècles. Or, en ce qui concerne le viol des strictes lois bioéthiques terriennes, il n’existe aucune prescription, et la Colonie n’encourt rien moins que l’annihilation. Sauf à ce que Duke, contre toute attente, ne se révèle l’homme de la situation…

Cette chronique fait partie du challenge S4F3s5

s4f3-s5

Cette chronique fait partie du challenge Summer Star Wars – Solo
ssw-solo
Publicités

14 commentaires sur “Acadie – Dave Hutchinson

Ajouter un commentaire

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :